Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Colonial prend la succession de fuisse

Autres informations / 22.05.2010

Colonial prend la succession de fuisse

Prix de Pontarmé (L)

Un an après le succès de la ???JDG Rising Star ? Fuissé

(Green Tune), le Prix de Pontarmé (L) a souri à Colonial (Cape Cross). Un

poulain au profil tout à fait différent. De par le physique déjà, d’autant que

le pensionnaire d’André Fabre n’a pas changé lors de son passage de 2ans à

3ans. Par la façon de s’imposer également : là où Fuissé s’était baladé,

Colonial a été pris de vitesse à la Girafe par Persiste et Signe (With

Approval) et, même si Maxime Guyon n’a pas été dur, Colonial a dû s’employer

pour prendre le meilleur d’une demi-longueur. D’ailleurs, cette Listed a laissé

un verdict difficile à décrypter, car les cinq premiers ont terminé près les uns

des autres : demilongueur, trois quarts de longueur, encolure et une longueur.

Reste à savoir ce que va faire maintenant Colonial : il est engagé dans le Prix

du Jockey-Club (Gr1) et le Grand Prix de Paris (Gr1), mais il est également

inscrit dans le Prix du Palais Royal (Gr3) sur 1.400m, un tracé sur lequel il a

enlevé le Prix Roland de Chambure (L). Au vu de sa course de samedi, il

pourrait être mieux sur plus long, mais il avait également besoin de courir. La

suite de sa saison nous aidera à deviner quel poulain est vraiment ce Colonial

qui en plus d’être précoce – il avait été l’un des premiers 2ans d’André Fabre

à gagner – se montre capable de « perfer » à 3ans.

 

Nicolas Clément : « Persiste et Signe pourrait aller vers le

Prix Daphnis ou le "eugène Adam" » Deuxième du Prix de Suresnes (L),

le perfectible Persiste et Signe a été contraint de mener la danse dans ce

petit peloton. Il a tenté de prendre Colonial de vitesse, mais a dû s’avouer

vaincu pour finir. Le représentant de l’Ecurie Kazak a sans doute été battu par

son manque d’expérience. « On aurait bien aimé avoir un leader, parce qu’à

chacune de ses courses, il est obligé d’aller devant, nous a expliqué son

entraîneur Nicolas Clément. Il fait le travail pour les autres. C’est un

poulain à grande action qui confirme ses sorties. Il pourrait aller sur des

courses comme les Prix Daphnis (Gr3) ou Eugène Adam (Gr2). »

Troisième, Ramble On (Tobougg) a fait sa valeur. Son

entraîneur Giuseppe Botti avait déclaré avant l’épreuve : « C’est un bon

poulain que l’on veut faire attendre. Aujourd’hui, c’est un test pour lui. » Il

a, en partie, réussi sa première tentative dans une Listed même si ce genre de

course en ligne droite ne sont pas évidentes à gérer avec peu de partants.

 

L’oncle de Cutlass Bay

Elevé par Darley Stud Management Ltd, Colonial n’est autre

que l’oncle de Cutlass Bay (Halling) vainqueur des Prix Ganay (Gr1), d’Harcourt

(Gr2) et Greffulhe (Gr2) mais aussi de Boscobel (Halling), vainqueur des King

Edward VII Stakes (Gr2) et de Crested (Fantastic Light) gagnant de Listed aux

Etats-Unis.

elizabeth Bay (Mr. Prospector), mère de Colonial, a gagné le

Prix Eclipse (Gr3) et elle a fini deuxième des Coronation Stakes (Gr1) et troisième

des Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque) et d’Astarté (Gr2 à l’époque). Elle a

donné Bayeux (Red Ransom), lauréate du River City Handicap (Gr3) et deuxième du

Frank E Kilroe Mile Handicap (Gr1).  Deuxième mère de Colonial, Life At The Top

(Seattle Slew) a remporté neuf courses dont les Mother Goose Stakes (Gr1), le

Ladies Handicap (Gr1) et six Groupes au total. Elle a aussi terminé deuxième

des Kentucky Oaks (Gr1).