Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Conference de presse du gras savoye grand steeple-chase de paris

Autres informations / 25.05.2010

Conference de presse du gras savoye grand steeple-chase de paris

Mardi matin, au plaza athénée (paris), le salon

marie-antoinette attendait france galop (hubert monzat et jean d'indy), le

président de gras savoye (patrick lucas), la représentante de la fondation

i.c.m. (marie bourdeau), bernard sécly et sa femme, ainsi que les journalistes.

Au menu de la traditionnelle conférence de presse avant le

grand steeple-chase : présentation de la course, du partenariat exclusif avec

gras savoye et présentation de la fondation l'i.c.m. (institut du cerveau et de

la moelle épinière) parrainée par jean reno, associée au "grand

steeple" cette année.

 

 

Jean d'indy : « le "grand steeple" est un

véritable événement dans le domaine du loisir »

Jean d'indy, président du conseil de l'obstacle, a présenté

le "grand steeple". Il a entre autres rappelé une notion importante :

« le grand steeple-chase est un véritable évènement dans le domaine du loisir

». Il a ensuite tenu à reparler de la nouvelle zone de récupération des chevaux

construite à auteuil suite aux incidents liés à la chaleur, lors du "grand

steeple" notamment. Des chevaux avaient fait des malaises, plus ou moins

graves, après avoir passé le poteau d'arrivée. « nous avons reçu beaucoup de

courriers, de mails et de coups de téléphone en réaction à ces malaises.

Certains ont proposé de décaler l'heure de la course, mais l'an dernier, si le

"grand steeple" s'était couru à 19h, il n'aurait par exemple pas fait

moins chaud. D'autres ont pensé raccourcir la distance si les conditions

climatiques le demandaient, mais nous dénaturions ainsi la course. D'autres

encore ont proposé de réduire la hauteur des obstacles, mais encore une fois,

ce n'était pas la bonne solution car plus les obstacles sont petits, plus les

chevaux vont vite et ce n'est donc pas forcément moins dur pour leur organisme.

Finalement, avec l'aide des vétérinaires du gthp, nous avons pensé qu'arroser

les chevaux avec de l'eau glacée serait plus efficace que de le faire avec une

eau à température ambiante et c'est ce que nous avons mis en place dans cette

aire de récupération. »

 

La parole à patrick lucas, président de gras savoye

Jean d'indy a passé le micro à patrick lucas qui s'est une

nouvelle fois réjoui du partenariat de gras savoye avec ce « grand événement

sportif qu'est le grand steeple-chase de paris. Nous sommes partenaires depuis

onze ans et cela est tout à fait en adéquation avec l'esprit de gras savoye qui

a toujours eu la volonté de s'inscrire dans la durée. »

 

Présentation de l'i.c.m.

Marie bourdeau a présenté la fondation i.c.m. à travers un

clip réalisé par luc besson, l'un des soutiens de l'i.c.m. aux côtés d'autres

grands noms (jean todt, jean reno, michael schumacher, etc.). Elle a annoncé

que sur le stand de l'i.c.m., dimanche, « un photographe pourrait prendre des

photo-portraits des visiteurs venant sur le stand pour ensuite les développer

et les insérer, via un logiciel, dans la gazette du "grand steeple".

» les recettes des entrées de l'hippodrome seront reversées à la fondation.

 

Hubert monzat : « c'est un bonheur

Et un honneur d'être associé à l'i.c.m. »

À son tour, hubert monzat, directeur général de france

galop, a pris la parole : « je voudrais d'abord vous dire quel bonheur et quel

honneur nous avons d'être associés à l'i.c.m. cette année. Il est essentiel que

les courses puissent être inscrites dans une démarche caritative. Par ailleurs,

notre partenariat avec gras savoye dure depuis onze ans et c'est aussi un grand

plaisir. » hubert monzat a ensuite rappelé les noms de ceux qui ont fait et qui

font encore l'actualité du grand steeple-chase de paris : ceux des entraîneurs,

des propriétaires, des jockeys et bien sûr ceux des chevaux.

 

Bernard sécly, l'entraîneur du grand steeple

Bernard sécly et sa femme étaient présents ce mardi matin.

L'entraîneur, détenteur de six victoires dans le "grand steeple", a

évoqué à la presse ce que représentait cette course pour lui. « le" grand

steeple", c'est une course à laquelle on pense très longtemps à l'avance

et que l'on prépare aussi très longtemps à l'avance. C'est une course héroïque,

un rêve. Pour la gagner, il faut avoir le cheval et le savoir-faire car c'est

une course à part qui demande un savoir-faire particulier. Il faut travailler

son cheval suffisamment mais pas trop pour qu'il ne soit pas éteint le jour j.

C'est comme tendre une ficelle au maximum sans la casser. Il n'y a pas un

profil de cheval pour la gagner. Je l'ai remporté avec katko qui avait de la

classe pure et qui était très à l'aise sur les obstacles. Il sautait le rail

ditch comme une haie, c'était incroyable ! Al capone, lui, était petit et

rageur. C'était un tigre en piste, mais le "grand steeple" n'était

pourtant pas destiné à être sa course puisque ce n'était pas un cheval d'été. »

après avoir rappelé au public attentif tous ses grands souvenirs, bernard sécly

a dit quelques mots sur ce qu'il pensait de l'édition 2010 : « remember rose

sera le favori. Je le trouve un peu moins saillant que l'an dernier, mais cela

pourrait suffire. Nous pouvons regretter l'absence de mail de bièvre et rêver

d'un match entre lui et remember rose à l'automne, dans la "haye-jousselin".

C'est un lot très ouvert cette année. Guy cherel présente des chevaux aguerris

et en pleine forme. Et puis, il y a louping d'ainay, qui a de mauvaises jambes

mais si elles tiennent, il fera un sérieux prétendant à la victoire. »