Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Coup d’envoi des groupes pour les femelles d’âge

Autres informations / 02.05.2010

Coup d’envoi des groupes pour les femelles d’âge

PARTANTS  

CHANTILLY, Lundi

Prix Allez France (Gr3)

Quelques-unes des meilleures femelles à l’entraînement en

France se sont donné rendez-vous dans le Prix Allez France (Gr3), premier

Groupe de la filière des femelles d’âge qui culmine aux Prix Jean Romanet (Gr1)

et de l’Opéra (Gr1). Douze pouliches et juments, toutes titrées au niveau

Listed ou Groupe, vont s’affronter sur les 2.000m de Chantilly parmi lesquelles

la bonne Shemiyla (Dalakhani), une protégée d’Alain de Royer Dupré qui fera sa

rentrée. Gagnante du Prix Charles Laffitte (L) sur le parcours proposé lundi,

cette petite-fille de Shemaka (Nishapour), lauréate du Prix de Diane (Gr1)

1993, devrait être capable de s’affirmer dans les Groupes face à ses

contemporaines, après sa deuxième place dans le Prix de Flore (Gr3). Alain de

Royer Dupré sera aussi représenté par une pouliche en devenir : Superstition

(Kutub) qui vient de laisser une excellente impression en remportant une

"B" à Saint-Cloud.

Elle s’est aussi classée deuxième d’une Listed

clodoaldienne. Elle pourrait bien être l’une des révélations dans les Groupes

pour les femelles.    

 

Wilside et la Boum, les deux gagnantes de Groupe Deux

pouliches au départ se sont déjà illustrées au niveau Groupe : Wilside

(Verglas) et la Boum (Monsun). Wilside a remporté le Prix Chloé (Gr3) de haute

lutte à Chantilly alors que La Boum s’est imposée dans les Prix Fille de l’Air

(Gr3) et de Flore (Gr3).

La première, qui est déléguée par Mikel Delzangles, a

voyagé, terminant troisième d’un Gr2 en Turquie. C’est une pouliche régulière

et dure à la lutte. Elle devrait avoir encore progressé mais n’a plus couru sur

2.000m depuis le

jour de ses débuts (5e).

La Boum est une jument que l’on connaît par cœur. Cette

protégée de Robert Collet fait toujours sa valeur de 2.000 à 3.100m face aux

mâles ou aux pouliches. Elle s’adapte à tous les terrains mais n’a foulé la

piste cantilienne qu’à deux reprises pour une neuvième puis une quatrième

place. On peut cependant en attendre une nouvelle bonne performance.

 

HISTOIRE DE LA COURSE

Comment parler du Prix Allez France (Gr3) sans évoquer cette

grande jument, fille de Sea Bird, descendante de la Troïenne, et excellente

performeuse ? Sur dix-huit courses, la partenaire d’Yves Saint-Martin portant

la casaque de Daniel Wildenstein en a remporté treize dont huit Gr1, et s'est

placée trois fois ! Allez France, l’une des plus célèbres juments de l’histoire

des courses, s’est fait rattraper l’an dernier par Zarkava (Zamindar).

À son image, la pouliche de l’Aga Khan a réalisé une série

de victoires exceptionnelle à 3ans : Poule d’Essai, Prix de Diane, Prix

Vermeille. Mais à l’inverse d’Allez France, Zarkava a bouclé sa formidable

série par un succès dans l’"Arc de Triomphe" et reste invaincue en

partant au haras. Battue à 3ans dans l’"Arc", Allez France ne le sera

pas à 4ans. Ce jour-là, tout pouvait arriver, elle devait gagner. Avec son

fidèle partenaire à la hanche brisée, elle remporte l’édition 1974. Entrée au

haras à 6ans, elle ne produit pas de champion…  Partie trop vite, en 1989, Allez France est

célébrée ce lundi à Chantilly.

 

 

La classiue Plumania en appel

Troisième du Prix de Diane (Gr1) à l’issue d’une bonne fin

de course, la JdG Rising Star

 Plumania

(Anabaa) nous a laissés sur notre faim pour son retour dans une course à

conditions, finissant quatrième. Comme beaucoup de protégés d’André Fabre, elle

devrait afficher des progrès pour sa deuxième sortie de l’année, même si elle a

eu des combats durs depuis le début de sa carrière.

 

Peinture Rare sur 2.000m

Sœur du crack Peintre Célèbre (Nureyev), Peinture Rare

(Sadler’s Wells) fait sa réapparition sur 2.000m, une distance un peu courte

pour elle, qu’elle n’a d’ailleurs jamais abordée. Mais la pensionnaire d’Élie

Lellouche est encore perfectible et doit s’adapter à cette distance. Ses fins

de courses tranchantes l’an passé sont encore dans les mémoires et avec une

course rythmée, elle peut jouer un bon rôle.

 

Soberania, la recrue allemande de Jean de Roualle La bonne

Soberania (Monsun), deuxième du Preis der Diana (Gr1) et quatrième du Prix

Vermeille (Gr1), où elle a été à l’origine de la rétrogradation de dar Re mi

(Singspiel), a quitté les boxes d’Andreas Wohler pour ceux de Jean de Roualle.

Son entourage fonde beaucoup d’espoirs sur elle pour cette saison et il faut

souligner que quatre pouliches ayant été élevées en Allemagne se sont déjà

distinguées depuis la création de l’épreuve en 2004.