"d.g.d." : une vraie "pro" des courses

Autres informations / 28.05.2010

"d.g.d." : une vraie "pro" des courses

Jour de Galop. – Depuis le début de l’année, vous travaillez

pour Gras Savoye. Quel a été votre parcours, auparavant, dans les courses ?

Delphine Garcia-Dubois. – j’ai découvert le monde des

courses en montant à l’entraî nement dans un premier temps. Je dois avouer que,

venant du concours, j’avais un a priori plutôt négatif sur ce milieu. Mais une

fois à l’inté rieur, en allant monter chez Guy Cherel, je me suis rendu compte

que je m’étais fait une mauvaise  idée  du  milieu  des

Courses. C’est à partir de là, poussée par des entraî neurs,

que j’ai décidé de prendre ma licence de cava lière. Je me suis alors lancée

dans les courses et j’avais un rêve que j’ai pu réaliser : monter dans une

course à Auteuil. Au fur et à mesure, j’étais de plus en plus pré sente dans

les courses. J’ai notamment pu travailler l’été pour Arqana.

Mais à côté de cela, je suivais des études à l’e.S.C.P.

(École de commerce de Paris). Quand elles ont été finies, je suis partie

travailler un an et demi aux États Unis, dans le service marketing d’une

entreprise de cos métiques. De retour en France, je n’ai pas trouvé de poste

qui me convenait et, par hasard, Éric Hoyeau et Anna Powell-Pinnington m’ont

parlé d’un poste chez l’Aga Khan lors des ventes d’août 2006. J’ai alors ren contré

l’équipe et, un mois plus tard, je l’ai intégrée.

 

Quel était votre rôle chez l’Aga Khan ?

Pendant trois ans et demi, j’ai travaillé au service mar keting.

Cela passait par la promotion des étalons, des chevaux à vendre et la relation

clients. J’ai apporté ma pierre à l’édifice, notamment en mettant en place des

vidéos sur le site web ou encore en créant une soirée à Deauville. Nous avons

pu montrer que le haras savait répondre aux besoins de tous ses clients, les

grands comme les plus petits. J’avais l’avantage d’avoir des moyens et des

supérieurs hiérarchiques très volon taires.

 

Comment êtes-vous arrivée chez Gras Savoye ? En fin d’année

2009, aux ventes de Deauville, j’ai été contactée par Gras Savoye. Ils m’ont

présenté leur équipe et leur projet. Je n’avais pas dans l’esprit de postuler,

mais c’était un challenge à relever que je trou vais très intéressant. Après

trois ans et demi chez l’Aga Khan, je pensais en avoir fait le tour et, comme

je vou lais avant tout rester dans le milieu des courses, où je me suis bâtie un

carnet d’adresses, j’ai accepté de rejoindre Gras Savoye.