… et j.-p. gallorini toujours confiant en vue du "jockey club

Autres informations / 12.05.2010

… et j.-p. gallorini toujours confiant en vue du "jockey club

Revenant sur la deuxième place de no risk at All (My Risk)

dans le Prix de Guiche (Gr3) lundi, l’entraîneur mansonnien nous a dit : «

Après la course, Christophe est descendu de cheval et m’a dit : « Celle-là,

elle est pour moi ! » Bon, évidemment, j’aurais aimé gagner ce Groupe, et mon

cheval aurait sans doute gagné si Christophe n’avait pas perdu sa cravache.

Mais l’essentiel, c’est le "Jockey Club" et, lundi, mon cheval n’a

pas pris dur. C’est toujours ça de gagné… Lundi, nous n’avons pas eu de chance

non plus avec le terrain. Car si la pluie était tombée dès lundi, cela aurait

avantagé mon cheval. Non pas qu’il soit meilleur en terrain souple, mais disons

que son coup de reins est encore plus décisif quand la piste est plus souple.

De plus, nous avons suivi le "Fabre" supplémenté et, pendant ce

temps-là, Behkabad a pris du champ et a profité en plus de l’appui du rail. Du

coup, quand Christophe a compris que ça se jouait devant, il s’est décalé et a

dû faire un effort pour revenir à la hauteur de Behkabad. Et c’est là qu’il lui

a manqué sa cravache pour remotiver le cheval. Bah… Aux courses, il ne faut pas

regarder dans le rétroviseur. Les courses se gagnent en regardant devant soi !

»