Les cles du derby d’epsom dans la poche d’aidan o’brien

Autres informations / 25.05.2010

Les cles du derby d’epsom dans la poche d’aidan o’brien

Le magazine  

Double vainqueur du derby d’epsom (gr1), en 2001 – galileo

(sadler’s wells) – et en 2002 – high chaparral (sadler’s wells) –, aidan

o’brien est bien placé pour ajouter un troisième ruban bleu à son palmarès le

samedi 5 juin. Et cela, même s’il ne réalise pas le meilleur début de saison de

sa carrière. Après le deuxième stage de confirmation des engagements (le 20

mai), il reste dix-neuf candidats en lice (enfin dix-huit, car le disparu mubtassim

est resté engagé), dont six sont entraînés par aidan o’brien. À moins de deux

semaines de ce classique, les quatre premiers favoris des bookmakers portent la

casaque d’un ou de plusieurs associés de coolmore et sont, de fait, entraînés

par aidan o’brien. Finalement, il n’y a rien d’étonnant à cela quand on

décrypte la liste des restants. Il n’y a pas de phénomène comme sea the stars

(cape cross) sur les rangs et aidan o’brien a gagné les préparatoires courues à

2 et 3ans les plus importantes pour le derby. C’est ainsi que l’on retrouve,

dans cet ordre, st nicholas abbey (montjeu), jan vermeer (montjeu), cape blanco

(galileo) et midas touch (galileo), favoris du derby, dans cet ordre. Les deux

chevaux cités ensuite dans le betting, workforce (king’s best) et bullet train

(sadler’s wells) sont de bons chevaux, mais ils possèdent peu d’expérience et

n’ont pas encore les titres des poulains d’aidan o’brien. Parmi les opposants à

la déferlante de coolmore, il faut également citer rewilding (tiger hill),

ex-pensionnaire d’andré fabre, désormais placé chez mahmood al zarroni et qui

s’est baladé pour ses débuts outre-manche dans une listed. Logiquement, il

devrait être supplémenté dans le derby.

 

St nicholas abbey, assez fort techniquement ?

Invaincu à 2ans, st nicholas abbey était le favori tout

trouvé cet hiver pour les classiques du printemps. Il avait été très

impressionnant dans le racing post trophy (gr1), s’imposant de trois longueurs

et trois quarts devant elusive pimpernel (elusive quality) et laissant al zir (medaglia

d’oro), qui était invaincu avant cette course, à six longueurs. Mais, pour sa

rentrée dans les 2.000 guinées de newmarket (gr1), st nicholas abbey, grand

favori, a déçu, terminant sixième. Une des questions qu’entraîne cette

contre-performance est de savoir si st nicholas abbey est assez bon

"techniquement". En effet, le curragh et doncaster sont des tracés

relativement peu techniques et moins vallonnés comparés à ceux de newmarket ou

d’epsom, composés de montées et descentes. St nicholas abbey n’a pas été à

l’aise à newmarket, alors s’adaptera-t- il à epsom ?          

 

Jan vermeer, champion des belles impressions visuelles

En 2009, jan vermeer avait créé la sensation en remportant

le critérium international (gr1) à saint-cloud, de bout en bout et sur un terrain

lourd. Quatre grandes longueurs étaient affichées à l’arrivée. Son retour en

2010

Etait donc attendu, mais a été différé en raison d’un léger

contretemps. De retour dimanche dernier dans les gallinule stakes (gr3 – dont

le palmarès est peu flatteur, voir ci-dessous), il n’a pas fait de détail,

s’imposant aisément, mais, il est vrai, face à une opposition relativement

quelconque. Suite à ce succès, son entraîneur a expliqué que jan vermeer serait

présent soit à epsom, soit à chantilly pour le "jockey club". Nous en

apprendrons donc d’avantage sur le prochain objectif du fils de montjeu dans

les jours à venir. S’il court le derby d’epsom, jan vermeer sera le premier

lauréat du critérium international (épreuve créée en 2001) à y prendre part.

Depuis 1999, seul meath (sadler’s wells), entraîné par aidan o’brien également,

a gagné les gallinule stakes, puis a pris part au derby d’epsom. Il y terminait

quatorzième, à quatorze longueurs du gagnant, north light.

 

Midas touch, sorti de l’ombre de jan vermeer

Deux fois à 2ans, midas touch a été battu par jan vermeer.

Il est sorti de l’ombre de celui-ci en gagnant pour sa rentrée de belle façon

les derrinstown stud derby trial (gr2). Longtemps dernier, limite décollé, dans

une course qui n’avait réuni que quatre partants, il a placé une belle

accélération pour venir s’imposer. Ce succès contrastait alors avec  les 

autres  chevaux  d’aidan o’brien, qui paraissaient tous

"rouillés" pour leur rentrée à 3ans. Par habitude, aidan o’brien ne

présente pas n’importe qui dans cette préparatoire au derby (voir palmarès

ci-dessous), ce qui incite à surveiller particulièrement midas touch, cheval

aux limites finalement encore floues.

 

Cape blanco, seul invaincu en lice

Dans la liste des restants du derby d’epsom, un seul cheval présente

la particularité d’être encore invaincu. Il s’agit de cape blanco, qui est le

concurrent présentant le plus de garanties au départ. Il est encore invaincu – ses

limites sont donc inconnues –, il vient de battre un "bon" dans les

dante stakes (gr2), épreuve préparatoire courue corde à gauche, et avait gagné

un bon gr2 à 2ans, les futurity stakes (gr2). Ces "futurity" ont

souvent couronné de bons chevaux, comme new approach, teofilo, oratorio, hawk

wing ou giant’s causeway. Cape blanco n’est pourtant pas le favori. Cela parce

que lors de sa dernière sortie, le cheval est rentré un peu raide, ce qui a

fait toute une histoire, car aidan o’brien ne s’est pas plié aux

recommandations des vétérinaires du bha. Finalement, il n’y a rien de grave

dans tout cela et cape blanco devrait bien être présent à epsom le 5 juin.