Marchand d'or, comme dans un rêve

Autres informations / 16.05.2010

Marchand d'or, comme dans un rêve

Prix de Saint-Georges (Gr3)

À l'arrivée du Prix de Saint Georges (Gr3), on se frotte les

yeux. C’est bien Marchand d'or (Marchand de Sable), pourtant éloigné des pistes

pendant près d'un an après avoir connu d'importants ennuis de santé, qui passe

le poteau en tête. Placé à l'arrière-garde, il a doublé tous ses adversaires

pour venir s'imposer devant le tenace benbaun (Stravinsky).

« Je l'ai reçu il y a deux mois et demi, nous explique Mikel

Delzangles, successeur de Freddy Head à la tête de la carrière du champion

sprinter. Nous avons principalement joué sur son moral car c'est très important

à son âge, surtout en sortant d'une longue convalescence. C'est le temps et la

nature qui ont fait leur œuvre. Et puis, bien sûr, je pense à Freddy Head qui a

perdu Marchand d'Or, son cheval de cœur, pour des raisons

extraprofessionnelles. » La suite du programme du cheval n'est pas encore

décidée.

« Le Prix du Gros Chêne arrive dans trois semaines, donc

nous allons voir. Il est engagé dans les Grs1 à Ascot [King’s Stand et Golden

Jubilee, ndlr], mais si nous y allons, ce sera évidemment plus dur qu'ici. Le

"Maurice de Gheest" ? Il est certain que c'est un peu "sa"

course… »

Jean-louis giral : « on a souffert, mais on est là,

maintenant »

Propriétaire et éleveur du poulain avec son épouse, JeanLouis

Giral a vécu des mois difficiles avec son "champion sprinteur".

Marchand d'Or a connu des soucis de santé au niveau des voies respiratoires et

il est parti en convalescence pendant plusieurs mois. « On a souffert, mais on

est là maintenant. C'était triste de voir comme il était. Aux premières radios

des poumons, les vétérinaires ont trouvé rapidement ce que le cheval avait et

ce qu'il fallait faire. Ils ont été fantastiques. Pendant deux mois et demi,

nous lui avons apporté des soins deux fois par jour. Au premier examen de

contrôle, c'était beaucoup mieux, le cheval avait repris du poids. Mais il

s'agissait alors de savoir si le tissu pulmonaire, qui était en train de se

réparer, allait retrouver son état d'origine. Car en plus, le cheval à 7ans. Je

suis vraiment très heureux aujourd'hui et c'est très bien que sa course ait été

placée en deuxième position dans le programme… En fin de journée, ça aurait été

une trop grosse pression pour moi ! » Marchand d'Or n'avait pas été vu à son

meilleur niveau en 2009. Sa dernière victoire remonte au mois d'octobre 2008…

Il survolait alors le Prix de l'Abbaye de Longchamp (Gr1) et son entraîneur,

Freddy Head à l'époque, nous avait déclaré : « Je n’en ai jamais monté un comme

lui, même pas Anabaa… Marchand d’Or a plus de vélocité que lui. Il me fait

penser aux sprinters que l’on voyait il y a trente ans. Il est pour moi devenu

l’égal des Habibti ou Dayjur. »                        

 

Benbaun confirme son statut à 9ans

Vétéran de la course, Benbaun a pris comme à son habitude le

train à son compte et ce n'est que tout à la fin qu'il s'est fait coiffer au

poteau par Marchand d'Or. Entraîné par Kevin Ryan, Benbaun est un cheval très

dur et venir à bout de ce sprinteur confirmé n'était pas donné à n'importe qui.

« Il a vraiment très bien couru, nous a déclaré son mentor. Aujourd'hui, il

était en superbe condition. Dommage que le Prix de l'Abbaye de Longchamp (Gr1)

n’ait pas lieu dans trois semaines ! Il pourrait prendre part aux King's Stand

Stakes (Gr1) à Royal Ascot. » Benbaun est bien connu en France, comme beaucoup

de sprinteurs britanniques. Car le programme anglais est bien plus étoffé que

dans l'Hexagone et les entraîneurs anglais viennent souvent avec des chevaux

endurcis par les courses qu'ils ont pu travailler en progression.

 

Kolokol, à seulement 3ans

Le pensionnaire de Didier Prod'homme, Kolokol (Statue of

Liberty), a surpris bon nombre d'observateurs. Il venait de prendre la dixième

place du Prix Sigy (L), mais surtout il n'a encore que 3ans. Face à de grands

sprinteurs, à des "vieux cuirs", les jeunes sprinteurs doivent être

bons pour s'opposer sérieusement à de tels rivaux. Les sprinteurs s'améliorent

avec l'âge et cette troisième place pour un 3ans est excellente. « Le cheval

n'avait pas beaucoup de travail et réalise une grande performance, nous a

confié son metteur au point. Il va sûrement beaucoup progresser sur cette

sortie. Il est vraiment en train de venir et il deviendra sûrement un roc dans

cette catégorie. Mais aujourd'hui, il n'est pas encore assez dur pour être tout

de suite dans le combat avec des chevaux comme ça. Il est né pour cela. Il faut

toujours le cacher et venir à la fin. Pour la suite de son programme, ce sera

soit le "Gros-Chêne", soit le Prix Hampton. Nous verrons en fonction

de la récupération du cheval et des engagements. Car dans le Prix Hampton, en

étant placé de Groupe, il devra peut-être rendre du poids. En plus, je pense

que le cheval est mieux sur la ligne droite de Longchamp que sur celle de

Chantilly qui finit en montant. »

 

Marchand d'or, la grande fierté de la famille

Élevé par les Giral, Marchand d'Or est né de Fedora

(Kendor), une petite jument qui n'a rien fait en course, mais qui a donc

produit un véritable champion. Marchand d'Or est évidemment, et de loin, son

meilleur produit. Au sujet de Fedora, Jean-Louis Giral nous a appris : « Elle

devra mettre bas d'un foal par Great Journey la semaine prochaine. Et

normalement, elle devrait ensuite être saillie par Desert Style. » Soient deux

étalons qui ne lui ont jamais été présentés. Desert Style, qui a notamment

donné Paco Boy, est connu pour faire en toute logique des chevaux de vitesse.

Si Marchand d'Or est aujourd'hui la fierté de la famille, il

existe d'autres black-type dans son pedigree. Sa troisième mère, Kesar Queen (Nashua)

était une bonne miler. Elle s'est illustrée sur cette distance au niveau Gr2 et

s'est placée de Grs1.

Le pedigree de Marchand d'Or comporte une originalité : on

retrouve Kenmare sur la branche paternelle et maternelle. La mère de son père

Marchand de Sable, est issue de Kenmare ainsi que Kendor, son père.