Mission accomplie pour goldwaki

Autres informations / 04.05.2010

Mission accomplie pour goldwaki

LYON-PARILLY, Mardi

Coupe des Trois Ans (L)

Double lauréat cette année sur l’hippodrome de Lyon- Parilly,

Goldwaki (Dalakhani) était le grand et logique favori de la Coupe des Trois Ans

(L). Il n’a pas déçu, s’imposant très nettement de deux longueurs après avoir

patienté dans le sillage des animateurs, sous la selle d’Olivier Peslier qui

avait fait le déplacement pour le monter. Ce succès attendu ouvre désormais

d’autres portes pour Goldwaki, comme nous le disait Pierre-Yves Bureau après la

course : « Il nous a fait plaisir et a fait ce que l’on attendait de lui. Il

gagne facilement, Olivier le faisant juste travailler aux bras. Le contrat est

rempli. Nous n’étions pas inquiets concernant la distance, car c’est un fils de

Dalakhani et sa mère, Gold Round, avait gagné le Prix Cléopâtre (Gr3). Si tout va

bien, nous allons maintenant courir le Prix du Lys (Gr3) ; pour la suite, nous

verrons en fonction de son retour en région parisienne. » Pierre-Yves Bureau

nous rappelait également que lors de sa première victoire, Goldwaki battait Le

Bosphore (Kingsalsa), qui a gagné dimanche à Longchamp le Prix du Marché aux

Fleur (F). Goldwaki dispose donc de lignes assez solides, bien qu’obtenues en

province. Et, lors de cette victoire, Goldwaki avait montré de la qualité,

s’imposant après avoir dû virer au large dans le dernier tournant. Également,

ce qui a été plaisant dans son style, mardi, c’est qu’il a appris quelque chose

en venant sur les autres chevaux, plutôt que d’aller "bêtement"

devant, tel un "coup sûr".

Cette Coupe des Trois Ans a par le passé révélé de bons

chevaux. En 2003, c’était Doyen (Sadler’s Wells) qui s’y imposait, pour

l’entraînement d’André Fabre, avant de remporter le Prix du Lys et de terminer

quatrième de l’"Arc" (Gr1) la même année.

 

Le neveu de Goldikova

Élevé par les frères Wertheimer, Goldwaki possède des

origines que l’on connaît. C’est un fils de Dalakhani, mais il n’est pas gris.

Côté maternel, sa mère est Gold Round (Caerleon), lauréate du Prix Cléopâtre

(Gr3) et génitrice d’un black type en la personne de Spectaculaire (Spectrum), gagnant

du Prix Right Royal (L).

Cette année, Gold Round devrait être saillie par Nayef, père

de Tamayuz. Fille de Born Gold (Blushing Groom), Gold Round est donc également

la sœur de la ???JDG Rising Star ???Goldikova (Anabaa), lauréate de sept Grs1.