Never forget en route vers le "royallieu

Autres informations / 16.05.2010

Never forget en route vers le "royallieu

Très facile lauréate lors de sa deuxième sortie publique fin

avril à Maisons-Laffitte dans le Prix Kizil Kourgan (B), Never Forget

(Westerner) a doublé la mise dans le Prix de la Seine (L), s’offrant du

caractère gras. « Elle avait déjà placé une bonne accélération pour gagner sa

"B" à Maisons-Laffitte, nous a confié Élie Lellouche. Là, elle a

encore bien gagné. Il n'y a aucun point commun avec sa mère, topira (Pistolet

Bleu), qui n'allait que dans le terrain lourd. Elle, elle va partout. »

Never Forget a voyagé au sein du peloton sur une troisième

ligne côté corde. Décalée à quatre cents mètres du but par son jockey, elle n’a

pas eu à forcer son talent pour prendre l’avantage et résister sûrement à

l’assaut final de Seeking Solace (Exceed and Excel). Huitième de l’important

Prix de Chaillot (F) en débutant, sa performance n’était pas aussi moyenne que

l’indiquait ce résultat brut. Le "Chaillot" est le pendant féminin du

Prix Juigné (F), qui a célébré cette année le bon Silver pond (Act One),

lauréat dimanche du Prix Hocquart (Gr2).

Ce Prix de Chaillot a d’ailleurs été remporté par t’as

d’beaux yeux (Red Ransom), une pouliche qui a confirmé en remportant une

"D" à Saint-Cloud et qui pourrait prendre part au prochain Prix de

Royaumont (Gr3).

Black type, Never Forget va elle aussi croiser le fer à

Chantilly : « Le Prix de Royaumont devrait être son prochain objectif, poursuit

Élie Lellouche et, si elle gagne, elle enchaînera avec le Prix de Malleret

(Gr2). »

 

La bonne valeur de Hafjell

Lauréate en débutant sur l’hippodrome de Cholet, Hafjell

(Tiger Hill) avait néanmoins montré quelque chose ce jour-là.

Elle s’est ensuite classée troisième de T’As d’Beaux Yeux à

Saint-Cloud sans pouvoir l’inquiéter, ce qui constituait une ligne sérieuse

avec Never Forget. La pouliche de Richard Gibson a confirmé la bonne impression

clodoaldienne en prenant la troisième place de ce Prix de la Seine, certes, à

distance du duo de tête, mais nettement devant ses poursuivantes.

« C’était une course très tactique, nous a dit son entraîneur,

il n’y a pas eu beaucoup de train. C’est pourquoi Christophe Soumillon a essayé

d’anticiper le démarrage en partant d’assez loin. Je pense qu’elle est dans sa

catégorie et qu’elle va pouvoir s’imposer à ce niveau. »       

 

Deux vainqueurs d’“edmond blanc” dans les gènes

Élevée par ses propriétaires, Claude Cohen et Élie

Lellouche, Never Forget est une fille de topira (Pistolet Bleu), une jument qui

s’illustrait déjà pour le duo Claude Cohen-Élie Lellouche et qui a remporté

deux courses "A" en région parisienne avant de se classer quatrième

des Prix Petite Étoile et Belle de Nuit (Ls). Never Forget est son cinquième

produit, quatre d’entre eux ayant désormais gagné. Sa deuxième mère el Quahirah

(Cadoudal) s’est illustrée en prenant la troisième place à 2ans du Prix du

Calvados (Gr3) sur 1.400m en août à Deauville. Elle a ensuite produit les bons

golani (Nikos), lauréat du Prix Edmond Blanc (Gr3) et cinquième du Prix

d’Ispahan (Gr1), et carla (Cardoun), double lauréate de Listed à

Maisons-Laffitte, avant de devenir la mère du bon Svedov (Exit to Nowhere),

lauréat du Prix Edmond Blanc (Gr3).