Royal d'arc remet son titre en jeu

Autres informations / 11.05.2010

Royal d'arc remet son titre en jeu

 

LYON-PARILLY, MERCREDI

Prix Marcel Callier

Épreuve "classique" sur le circuit des AQPS dans

le centre-est, le Prix Marcel Callier se dispute ce mercredi sur l'hippodrome

de Lyon-Parilly. Si les 4ans ont formé le podium l'an dernier, un seul d'entre

eux, Siroco Bouloise (Ragmar), défie ses aînés dans cette nouvelle édition.

Auteur de débuts discrets à Parayle-Monial, ce pensionnaire d'Emmanuel Clayeux

devra accuser de nets progrès s'il veut participer à l'arrivée. A fortiori face

à des 5ans ne manquant pas de références.

Lauréat de cette rencontre il y a douze mois, royal d'Arc

(Le Triton) revient dans le Rhône, bien décidé à conserver son titre. Le

protégé d'Éric Leray sera de nouveau confié à Anthony Crastus avec lequel il a

déjà enregistré trois succès. Plus revu en plat depuis le 10 septembre, date de

sa deuxième place derrière Quisful Tercah dans le toujours très prisé Prix de

Craon (Grand Prix des AQPS), ce sujet doté d'un joli modèle s'est ensuite

essayé sur les haies d'Auteuil. Avec réussite. En témoigne sa course de rentrée

victorieuse le mois dernier dans le Prix Guy Hunault. Indifférent à l'état du

terrain, ce représentant de Mme Victor Blot semble en mesure de se succéder à

lui-même. Autre élément n'ayant pas paru en piste en plat cette année, ratafia

(Adnaan) n'a pas répondu aux attentes lors de sa dernière prestation publique,

fin novembre à Argentan. Cela dit, les trois premières tentatives de l'année

2009 de ce protégé d'Etienne Leenders s'étaient soldées par autant de succès

convaincants.

La locale ritournelle du Seuil (Video Rock) fait preuve

d'une louable régularité depuis le début de la saison. Elle tentera de résister

aux "visiteurs". Même constat pour roseau de Loire (Smadoun). Ce fils

de Gribiche dispose de moyens intéressants. Il avait d'ailleurs signé deux

victoires l'été dernier avant d'effectuer une encourageante course de rentrée,

au début du mois d'avril. Mais bien qu'issu de Smadoun, ce candidat entraîné à

Moulins par Éric Vagne n'est pas un adepte du terrain souple.