Sans questarabad, young poli peut élargir son terrain de chasse

Autres informations / 29.05.2010

Sans questarabad, young poli peut élargir son terrain de chasse

 « s’il y a un cheval

qui peut battre Questarabad (Astarabad), c’est bien Young Poli (Poliglote). »

Erwan Chazelle, jockey du pensionnaire de Robert Collet, n’y avait pas été par

quatre chemins pour qualifier son partenaire dans le Prix La Barka (Gr2).

D’ailleurs, il aurait dû se confronter à la ??JDG Jumping Star ??Questarabad

dans ce Gr2. Mais le vainqueur de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1)

2009 souffre d’une inflammation au boulet qui le contraint de rester au box

avec un traitement à suivre, avant de reprendre la compétition. Ce n’est donc

pas dimanche que Young Poli va pouvoir croiser le fer avec le champion entraîné

par Marcel Rolland, que l’on devrait maintenant revoir pour défendre son titre

dans la Grande Course de Haies (Gr1).

Invaincu en deux courses cette année, Young Poli arrive avec

de la fraîcheur sur le Prix La Barka et vient de remporter par huit longueurs

le Prix du Cher (L) à Enghien. Il n’est plus revenu à Auteuil depuis sa

cinquième place dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1) et n’a jamais gagné sur la

butte Mortemart mais avec l’âge, il doit combler cette lacune. Pourquoi pas

dans ce Prix La Barka ? S’il gère bien la distance de 4.300m, c’est tout à fait

possible.

 

Les atouts de Grande haya

Grande haya (Solid Illusion) avait remporté le Grand Prix

d’Automne (Gr1). Cela remonte à l’année 2004 et depuis, le pensionnaire d’Alain

Bonin a connu pas mal de soucis de santé. Malgré ces ennuis, il a toujours su

revenir à un haut niveau, ce qui est assez rare pour être souligné. Il ne gagne

pas souvent, mais il est toujours "là" comme dans le Prix Léon

Rambaud (Gr2) où il a conclu troisième. Avec la venue des pluies et un terrain

suffisamment souple, Grande Haya a les atouts pour renouer avec la victoire qui

le fuit depuis son succès dans le Prix Carmarthen (Gr3) 2008.    

 

Mandali proche d’une victoire prestigieuse

Élevé par la princesse Zahra Aga Khan, mandali (Sinndar) a

montré une belle classe de plat et un peu de caractère en début de carrière.

Progressivement, sous la responsabilité de Jean-Paul Gallorini, il se fait à

son métier de cheval d’obstacle. Ses fins de course dans les Prix Hypothèse

(Gr3, 3e) et Léon Rambaud (Gr2, 5e) ont séduit les obser-

Vateurs. Il n’est plus très loin d’un premier succès de

Groupe.

Jean-Paul Gallorini sera aussi représenté par Rolie de

Vindecy (Roli Abi), gagnante du Prix André Michel (Gr3) sur un terrain lourd

qu’elle apprécie. Pour sa rentrée, face aux seules femelles, elle a terminé

vite sous la lourde charge de 72 kilos. Avec 61 kilos, elle peut créer la surprise

pour une place.

 

Portal’s Toy, le tenant du titre

Vainqueur du Prix La Barka 2009 devant Questarabad, Portal’s

Toy (Go Between) n’a pas montré la même valeur l’automne dernier. Après une

rentrée effacée dans le Prix Hypothèse, il est tombé dans le Prix Léon Rambaud

alors qu’il allait facilement. Il change de jockey mais sur sa vraie valeur, il

peut conserver son "bien".

 

 

Vitray et Sleeping Blue, deux sauteurs aux profils

différents

Jehan Bertran de Balanda présentera deux chevaux dans ce Gr2

: Vitray (Morespeed) et Sleeping Blue (Sleeping Car), aux profils différents.

Deuxième du Prix Jacques d’Indy (Gr3) à 4ans et vainqueur du

Prix Hypothèse (Gr3) cette année, Vitray a montré de la précocité à haut

niveau. Un peu intermittent dans sa jeunesse, il est devenu plus régulier avec

l’âge. Il est aussi capable de tenir de plus longues distances. Le terrain ne

devra pas être faux car cela l’empêche d’avoir ses appuis pour sauter et le

dérègle. Si toutes les conditions sont réunies, Vitray peut rééditer sa performance

du Prix Hypothèse.

Sleeping Blue est lui un spécialiste d’Enghien. Il a enlevé

la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3), le Prix Léopold d’Orsetti, l’an

passé. Il a été supplémenté suite à une erreur d’engagement et retente

l’aventure à Auteuil où il n’a pas vraiment convaincu jusqu’à présent.

 

Thousand Stars et Deutschland, les deux irlandais Trois

étrangers seront au départ. Deux irlandais entraînés par Willie Mullins, Thousand

Stars (Grey Risk) et Deutschland (Red Ransom) et un allemand vu en cross :

Supervisor (Mondrian). Des trois, c’est Thousand Stars, associé à Kathy Walsh, qui

semble avoir la meilleure chance. Troisième du Punchestown Champion Hurdle

(Gr1), il a de la classe mais n’a jamais abordé une distance aussi longue. De

plus, l’histoire nous a appris que Willie Mullins venait souvent prendre la

température en vue de la Grande Course de Haies d’Auteuil. Thousand Stars va de

plus découvrir Auteuil et il aura sans doute besoin de prendre ses marques.

 

VERBATIM

Jehan Bertran de Balanda, entraîneur de Vitray, 1er du Prix

Hypothèse (Gr3) : « c’est un cheval au grand cœur. C’est aussi un combattant

qui s’est endurci et qui prend confiance. »

 

Jean-Paul Gallorini, entraîneur de mandali, 3e du Prix

Hypothèse (Gr3) : « Il ne me surprend pas tout du tout. Je comptais même

gagner, avant le coup. Questarabad ne me faisait pas peur. Au départ de la

course, il n’y avait pas un cheval qui le valait. »

 

HISTOIRE DE LA COURSE

Le premier Prix La Barka fut disputé à Auteuil le 31 mai

1948. Le nom commémore le souvenir d’une jument ayant gagné en 1941 le Prix

Finot (L), une épreuve importante pour débutants de 3ans.

À l’origine ouvert aux 4ans et au-dessus, le Prix La Barka

est depuis 1966 réservé aux chevaux de 5 ans et plus. La course sera disputée

pour la 63ème fois en 2010.

 

LES DOUBLÉS "LA BARKA-GRANDE COURSE DE HAIES

D’AUTEUIL"

Depuis les années soixante, le Prix La Barka constitue

l’épreuve de référence en vue de la Grande Course de Haies d’Auteuil. Le doublé

des deux courses a été réalisé douze fois la même année par onze chevaux

différents : Santo Pietro (1964), Orvilliers (1968), Le Pontet (1971), hardatit

(1973), Les Roseaux (1976), World citizen (1982), Dawn Run (1984), Le Rheusois (1986),

Le Sauvignon (200, 2001), Laveron (2002) et mid Dancer (2006).

 

QUI ETAIT LA BARKA ?

C’est une carrière peu banale qu’accomplit cette La Barka

(Barneveldt) entraînée par Maurice d’Okhuysen et portant les couleurs du

vicomte René de Rivaud. Débutant à 3 ans, elle s’était montrée une des

meilleures pouliches de sa génération. Sur neuf courses, elle en gagna quatre

dont les Prix Jean Prat, Chloé et de Minerve, et se plaça lors de ses cinq

autres sorties, soit deuxième des Prix Vanteaux, de Royaumont, de Malleret,

troisième du Prix du Lys et quatrième du Prix Vermeille. Elle avait remporté en

débutant en obstacle le Prix Finot. Mais trois semaines plus tard, elle débuta

en steeple d’emblée dans une course importante, le Prix Richard Hennessy, où, à

3ans, elle affrontait des vieux sauteurs ; elle fut cinquième des huit

partants. Après avoir gagné un steeple réservé aux 3 ans, La Barka se frotta de

nouveau à ses aînés dans le Prix Maubourguet. À 4ans, La Barka courut encore

trois fois à Auteuil, se plaçant chaque fois dont une deuxième place sur les

haies derrière Ludovic le more (futur lauréat de la Grande Course de Haies) et

quatrième du Grand Steeple-Chase des 4 Ans.

 

 

 

LES VAINQUEURS DE "LA BARKA" PLACÉS DANS LA GRANDE

COURSE DE HAIES

Dix-sept vainqueurs du Prix La Barka se sont placés la même

année deuxième ou troisième dans la Grande Course de Haies d’Auteuil : Sapin

(1965, 3e), Rivoli (1966, 3ème), Kalioussa (1967, 3e), Boniface (1974, 3e), Dom

hélion (1975, 2e), Schoeller (1977, 3e), Great mist (1978, 2e), nellio (1980,

3e), Video Tape (1985, 2e), Frappeuse (1989, 2e), ma Puce (1990, 3e), Ubu iii

(1994, 2e), montperle (1996, 3e), Karly Flight (2003, 2e), Great Love (2004,

2e), monoalco (2008, 3e) et Portal's Toy (2009, 2e).

 

 

LES BATTUS DE "LA BARKA" DANS LA GRANDE COURSE DE

HAIES

Pas moins de dix-sept chevaux placés – deuxième ou troisième

– dans le Prix La Barka ont pris leur revanche en gagnant quelques semaines

plus tard la Grande Course de Haies d’Auteuil : Pansa (1966, 3e), Rivoli (1967,

2e), Samour (1970, 3e), Top Gear (1977, 3e), Le Rheusois ( 1985, 3e), claude le

Lorrain (1987, 2e), Goodea (1988, 2e), Sire Rochelais (1989, 3e), Tongan (1990,

3e), Rose or no (1991, 3e), Ubu iii (1992, 2e), Ubu iii (1993, 2e), Le Roi

Thibault (1994, 2e), matchou (1995, 3e), earl Grant (1996, 3e), Rule Supreme

(2004, 3e), Questarabad (2009, 2e). En 2003, nobody Told me, future lauréate de

la Grande Course de Haies d’Auteuil, s’était classée seulement quatrième du

Prix La Barka.

 

LES RECORDS JOCKEYS

Le record appartient conjointement avec trois victoires à

François Bonni : Rivoli (1966) et Le Pontet (1970, 1971) ; et à Christophe

Pieux : Frappeuse (1989), mid Dancer (2006) et Shinco du Berlais (2007). Deux femmes

ont gagné la course : Anne-Sophie Madeleine avec mon Romain (1997) et Nathalie

Desoutter avec Portal's Toy (2009).