Shemiyla triomphe sur une simple accélération

Autres informations / 03.05.2010

Shemiyla triomphe sur une simple accélération

CHANTILLY, Lundi – Prix Allez France (Gr3)

« C’est exactement comme cela que je pensais que ça allait

se passer », déclare Alain de Royer Dupré en descendant   des   tribunes,

« Shemiyla (Dalakhani) a une accélération que Superstition (Kutub) n’a pas. »

Ses deux représentantes ont pris les deux premières places du Prix Allez France

(Gr3), au terme d’une arrivée disputée au sprint. C’est la représentante du

prince Aga Khan qui a passé le poteau en premier après avoir passé en revue la

plupart de ses adversaires. Deux petits coups de bâton ont suffi à Christophe

Lemaire pour motiver sa monture qui s’impose de belle manière. Le parcours des

2.000m à Chantilly réussit bien à Shemiyla, elle s’y était imposée l’automne

dernier dans le Prix Charles Laffitte (L), où elle avait décroché son black

type, et pour sa deuxième tentative sur la piste cantilienne, elle remporte son

premier Gr3. Cette victoire lui ouvre la porte des grandes épreuves pour femelles

d’âge, avec, au sommet, les Prix Jean Romanet (Gr1) au mois d’août à Deauville

et

les Prix Vermeille et de l’Opéra (Grs1) à Longchamp au début

de l’automne. « Il fallait refaire des longueurs, analyse Christophe Lemaire.

Et ce n’était qu’une rentrée. Elle a été courageuse pour finir. On n’est pas

parti vite et j’ai pu la cacher, ensuite elle a remis quelque chose pour finir.

Elle devrait progresser sur cette course et pourrait monter les échelons.

»                       

 

Superstition offre le jumelé à Alain de Royer dupré

Superstition était le deuxième atout d’Alain de Royer Dupré, bonne lauréate

pour sa rentrée dans une "B" à Saint-Cloud. Son mentor la découvrait

ce jour-là, puisque la jument était auparavant sous la responsabilité de Werner

Hefter, en Allemagne. Pour sa première tentative au niveau Groupe, elle a pris

une excellente deuxième place, après avoir donné le ton de l’épreuve. « Je suis

très content de sa performance, nous a confié Rupert Plersch, son propriétaire.

Elle a voyagé tête et corde tout au long du parcours, ce qui n’était pas

vraiment un avantage. Mais la jument était très détendue. Elle va monter

progressivement le niveau de ses courses. »

 

L’efficacité de La Boum

À trois cents mètres du but, La Boum (Monsun) faisait figure

de lauréate, mais c’était sans compter la bonne fin de course de Shemiyla et le

courage de Superstition. Favorisée par l’assouplissement de la piste, La Boum

s’est contentée de la troisième place dans un mouchoir de poche et confirme

qu’à 7ans, elle a encore le niveau dans les lots des meilleures juments d’âge.

Elle n’a toutefois pas bénéficié d’un très bon parcours, voyageant en troisième

épaisseur, nez au vent.

 

Plumania progresse

Les progrès de la ???JdG Rising Star ??Plumania (Anabaa)

étaient très attendus. La protégée d’André Fabre, deuxième du Prix Vermeille

(Gr1) l’année dernière et bonne quatrième du Prix Marcel Boussac (Gr1) en 2008,

a pleinement rassuré son entourage après avoir fait une rentrée en

demi-teinte  à  Saint- Cloud. « Elle court en progrès, mais

il ne faut oublier qu'en dernier lieu, c'était une rentrée, déclare Olivier

Peslier. Avec un peu plus de train et un terrain plus ferme, elle aurait été mieux.

Néanmoins, elle était dans le sillage de la future lauréate et a bien suivi le

mouvement. » Attentiste à l’arrière-garde, Plumania a fourni un remarquable

effort en pleine piste, bien emmenée par Shemiyla.

 

Essai concluant de Fleur Enchantée

La jument de Philippe Van de Poële, Fleur Enchantée

(Marchand de Sable), faisait ses premiers pas au niveau Groupe, à l’image de

Superstition. Deuxième de cette dernière à Saint-Cloud, elle n’a pas réussi à

inverser les rôles mais s’est montrée toutefois à l’aise à ce niveau.

Légèrement gênée en fin de parcours, elle aurait pu conclure plus près des quatre

premières.

« Elle court bien et s'affirme au niveau des Groupes, confie

son mentor. Mais c'est dommage, car elle a été bousculée à mi-ligne droite.

Concernant le terrain, c'est une jument qui est capable d'aller aussi bien en

bon terrain qu'en terrain souple. »                            

 

La petite-fille d’une gagnante de "diane"

Élevée par l’Aga Khan, Shemiyla est une fille de Shemala

(Danehill), tardive en compétition – elle débuta à 3ans –, mais qui eut le

temps, en quatre sorties, de remporter le Prix Madame Jean Couturié (L) et de

se placer cinquième de Gr3. Shemiyla est son deuxième produit, le premier, par

Rainbow Quest, n’a pas couru. Après Shemiyla, Shemala est retournée à Dalakhani

pour donner un mâle cette foisci. Suit également une femelle foal par Medicean.

Shemiyla est donc une petite-fille de Shemaka (Nishapour), lauréate du Prix de

Diane (Gr1) en 1993. Cette dernière a produit la bien connue Shemima

(Dalakhani), également lauréate du Prix Allez France (Gr3). Le croisement de

Shemiyla, Dalakhani et la mère par Danehill, a été essayé à de nombreuses

reprises (seize produits dans le monde). Shemiyla est le meilleur produit de ce

croisement actuellement, mais il a aussi donné Duncan, gagnant de Listed à

Ascot et troisième de Gr3.       

 

 Communiqué de France Galop

Prix ALLEZ FRANCE

Agissant sur réclamation du jockey Davy BONILLA (FLEUR

ENCHANTEE), arrivé 5ème,se plaignant d’avoir été gêné à environ 100 mètres du

poteau d’arrivée par la pouliche SUPERSTITION (Gérald MOSSE), arrivée 2ème, les

Commissaires ont ouvert une enquête. Après examen du film de contrôle et

audition des jockeys Davy BONILLA et Gérald MOSSE, les Commissaires ont

maintenu le résultat de la course considérant que la pouliche SUPERSTITION qui

avait un court instant contrarié la progression de la jument FLEUR ENCHANTEE

n’avait pas empêché cette dernière de défendre régulièrement ses chances

d’obtenir une meilleure allocation.         

Pour ce motif, les Commissaires ont sanctionné le jockey Gérald MOSSE par une

amende de 150 euros.