Silver pond triomphe et prend la voie du "jockey club

Autres informations / 16.05.2010

Silver pond triomphe et prend la voie du "jockey club

Prix Hocquart (Gr2)

 Silver pond (Act One)

demeure invaincu à l’issue du Prix Hocquart (Gr2), ce dimanche à Longchamp.

Pour la troisième course de sa carrière, le protégé de Carlos LaffonParias a

remporté son plus facile succès et cela sans prendre un seul coup de cravache,

alors qu’il se présentait pour la première fois au niveau Groupe. Le

représentant du Haras du Quesnay avait été supplémenté dans cette épreuve, un

choix probablement décisif dans la carrière du champion en herbe. «

Supplémenter un cheval dans une telle course est toujours une lourde

responsabilité, a déclaré son entraîneur après la course. Le lot s’était creusé

après les forfaits et on ne pouvait pas trouver de course plus facile que

celle-ci. Si le cheval ne gagnait pas aujourd’hui, il aurait été inutile de

voir plus loin. Il l’a fait et maintenant, nous pouvons être ambitieux. »

Silver Pond a l’étoffe des bons chevaux, par son pedigree,

son physique et son remarquable changement de vitesse. Il s’est montré un peu

brillant durant le parcours et surtout à partir de la descente de Longchamp. «

Il a voulu me prendre la main dans la fausse ligne droite, raconte Olivier

Peslier. Je n’ai pas voulu le sortir à ce moment-là, c’était un peu tôt et il

valait mieux qu’il respire. C’est un cheval qui a une grande action et on est

vraiment bien dessus, on sent qu’il a beaucoup de ressources. Je savais qu’il

allait bien finir, il m’avait déjà montré

le matin qu’il pouvait le faire. » Attentiste en deuxième épaisseur sur une

troisième ligne, Silver Pond a été décalé à quatre cents mètres du but et a

pris l’avantage           deux cents

mètres plus loin.

Derrière lui, seul celtic celeb (Peintre Célèbre), le plus

titré du lot avant la course, a réussi à s’accrocher à la locomotive rouge et a

pris une bonne deuxième place à une longueur du lauréat, sans jamais rien

lâcher, après avoir constamment voyagé en tête du petit peloton. Deux bonnes

longueurs plus loin figure ivory land (Lando), qui restait sur le même accessit

dans le Prix Noailles (Gr2), puis, une longueur plus loin, le concurrent

espagnol Dansico (Dansili) se classe quatrième, se montrant très courageux pour

finir. Ivory Land n’a pas été le plus heureux dans la phase finale, à l’image

de son entraîneur Alain de Royer Dupré qui a connu bien des malheurs tout au

long de cette journée dominicale. Son poulain a longtemps attendu derrière un

rideau de chevaux pour finalement faire un bon effort en pleine piste et

s’assurer nettement la troisième place.

 

En route vers le "Jockey club"

Préparatoire au Prix du Jockey Club (Gr1), le Prix Hocquart

est controversé et il faut remonter au succès de bering (Arctic Tern) en 1986

pour retrouver un doublé "HocquartJockey Club". Ironie du sort,

Bering, entraîné par Christiane Head-Maarek, était issu de l’élevage familial

"Head", qui a donné jour à Silver Pond. Sa participation au Prix du

Jockey Club était une incertitude avant la course, mais tend à se confirmer

après le passage du disque final. « Pour l’instant, l’idée est d’aller

directement sur le "Jockey Club", nous a confié Carlos Laffon-Parias,

il y a déjà une partie de la route qui est faite, mais il faut encore voir

comment le cheval récupère. Le "Jockey Club" ne se court qu’une seule

fois par an. C’est le "derby" et quand on peut le courir, il ne faut

pas hésiter. Dans toutes les préparatoires, il y a eu un gagnant différent

alors on a autant de chances que les autres, mais je crois que la meilleure

ligne actuellement c’est la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). »      

Son dauphin du jour, Celtic Celeb, pourrait aussi s’orienter

vers le "derby" français. Satisfait de la performance de son protégé,

François Doumen n’a pas caché qu’il y pensait toujours : « Le rallongement de

la distance ne nous inquiétait pas avant de courir et encore moins maintenant.

Le cheval a toujours continué d'avancer et n'a jamais baissé de pied. Il y a,

en plus, un gros écart entre le deuxième et le troisième. Nous allons prendre

le temps de la réflexion pour ses prochains objectifs. Je ne suis plus assez

jeune pour être bouillant ! Je garde le "Jockey Club" en tête et pour

le Grand Prix de Paris, nous verrons bien. »

 

la ligne du "Noailles"

Disputé le 11 avril à Longchamp, le Prix Noailles (Gr2) est,

comme le Prix Hocquart, une épreuve préparatoire au Prix du Jockey Club. Le

"Noailles" était dominé par planteur (Danehill Dancer), Ivory Land en

prenait la troisième place, et tenacious Spring (Tertullian) la cinquième. Tous

deux présents ce dimanche, ils ont pris exactement les mêmes accessits, avec

approximativement le même écart qui les sépare des gagnants. Planteur et Silver

Pond devraient tous s’orienter directement vers le "derby" cantilien.

Reste à savoir lequel des deux est le meilleur…

 

Silvermine en troisième mère

Élevé au Haras du Quesnay, Silver Pond est né de Silver Fame

(Quest for Fame), la mère du bon Silver point et d’une longue lignée de chevaux

black type.

Silver Point était entraîné par Carlos Laffon-Parias, qui a

eu toute la famille sous sa responsabilité. Il s’est illustré en prenant de

multiples accessits au niveau Listed, à 3 et 5ans sur une distance proche de

2.000m, avant de remporter enfin son black type à 6ans dans le Grand Prix de la

Riviera Côte d’Azur (L) à Cagnes-sur-Mer l’année dernière. Cette victoire lui a

valu d’être exporté outre-Manche pour une nouvelle carrière sur les obstacles.

La mère de Silver Pond était une jument honnête qui a

remporté une "D" à Saint-Cloud. Elle est issue de Silverqueen

(Alydar), la mère de Silva (Anabaa), une double lauréate de Listed sur 1.200m.

Silvermine (Bellypha), la troisième mère de Silver Pond, est la gagnante de la

Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) 1985 – une année exceptionnelle chez les

pouliches de 3ans. Elle est la sœur de l’étalon Saint cyrien (Luthier), lauréat

du Grand Critérium (Gr1) et du Prix Saint Roman (Gr3).