Sormiou offre une première listed à cedric diard

Autres informations / 20.05.2010

Sormiou offre une première listed à cedric diard

LONGCHAMP, JEUDI

Quand Sormiou (Califet) a offert une première Listed à son

entraîneur, Cédric-Ghislain Diard, en remportant le Prix du Pont-Neuf (L),

c’est à ses parents que ce dernier a immédiatement pensé. « On est le 20 mai,

le jour de l’anniversaire de mariage de mes parents et c’est à eux que je dédie

cette victoire. » Les courses apportent souvent leur lot de petites histoires

qui en sont des grandes dans le cœur de leurs protagonistes et celle-ci en est

l’exemple parfait.

Sur le parcours "toboggan" de Longchamp, Sormiou a

fait parler sa pointe de vitesse pour venir à bout de ses adversaires. « Il est

bon, tout simplement, poursuit son entraîneur. C’est un cheval très compliqué à

entraîner, c’est son mental qui pose souvent problème, alors et je tiens à

féliciter son pilote, Alexandre Roussel, qui est un très bon jockey et qui l’a

monté parfaitement. » Attentiste au sein du peloton, Sormiou s’est faufilé au

milieu des chevaux pour venir les coiffer sur le poteau. L’animatrice et seule

pouliche de la course Thai Haku (Oasis Dream) a pris la deuxième place en se

montrant très courageuse. Elle abordait pour la première fois la distance de

1.400m, après trois tentatives sur le mile et une sur 1.800m, et portait un

bonnet pour la première fois. « Elle court très bien, on a choisi cet

engagement parce qu’on le trouvait plus facile que la Listed d’hier sur 1.600m

à Saint-Cloud, nous a raconté Mikel Delzangles. C’est un parcours rapide mais

elle ne manque pas de vitesse et comme c’est une jument un peu allante, ça ne

pouvait pas jouer contre elle. » La représentante de la marquise de Moratalla a

dominé les sprinters

 

cédric diard

La polyvalence de Sormiou

Sormiou est un cheval pétri de qualité. Depuis ses débuts en

compétition, il s’est rarement montré décevant. En dix courses, il a passé à

quatre reprises le poteau en vainqueur et s’est classé quatre autres fois dans

les trois premiers. Sormiou a de la vitesse, suffisamment pour triompher au

niveau Listed sur 1.400m, mais aussi de la tenue, ce

qu’il a prouvé en remportant l’important Prix Kerautem (B) à

Angers sur 2.000m à 2ans. « Il est difficile à entraîner

mais il sait tout faire, confie son mentor, il a de la

vitesse

et de la tenue. Quand il a gagné sur 2.000m à Angers, on

était en fin d’année, mon cheval était encore très bien, ce qui n’était

probablement pas le cas de tout le monde. » Dorénavant, le fils de Califet

pourrait être revu sur le mile.

« La prochaine étape sera à Chantilly, où il pourrait courir

le Prix Paul de Moussac (Gr3). »

 

Le meilleur produit de sa mère

Issu d’une souche de l’élevage de Martine Van de Kerchove,

Sormiou a été élevé par Maurice Aubry, Mme D. Arcidiacono et A. Maillet. Il est

le troisième produit de Melodya (Great Palm) et il est aussi le plus talentueux

de sa confrérie. Sormiou est le neveu de Madra Ocean (Urban Ocean), double

placé de Listed à Auteuil et troisième de Gr3 à Cagnes-sur-Mer, et de Madragan

(Poliglote) qui a montré un peu de vitesse et de la précocité en plat et qui

s’est reconverti avec succès en obstacle, prenant la deuxième d’André Fabre

Ufologue (Xaar) et Top Music (Unbridled’s Song). Ce dernier a d’ailleurs été

distancé de la quatrième à la cinquième place pour avoir gêné la progression de

Too Nice Name (Kingsalsa) qui a donc regagné un rang dans le bureau des

commissaires.

 

La polyvalence de

Sormiou

Sormiou est un cheval pétri de qualité. Depuis ses débuts en

compétition, il s’est rarement montré décevant. En dix courses, il a passé à

quatre reprises le poteau en vainqueur et s’est classé quatre autres fois dans

les trois premiers. Sormiou a de la vitesse, suffisamment pour triompher au

niveau Listed sur 1.400m, mais aussi de la tenue, ce qu’il a prouvé en

remportant l’important Prix Kerautem (B) à Angers sur 2.000m à 2ans. « Il est

difficile à entraîner mais il sait tout faire, confie son mentor, il a de la

vitesse et de la tenue. Quand il a gagné sur 2.000m à Angers, on était en fin

d’année, mon cheval était encore très bien, ce qui n’était probablement pas le

cas de tout le monde. » Dorénavant, le fils de Califet pourrait être revu sur

le mile. « La prochaine étape sera à Chantilly, où il pourrait courir le Prix

Paul de Moussac (Gr3). »

 

Le meilleur produit

de sa mère

Issu d’une souche de l’élevage de Martine Van de Kerchove,

Sormiou a été élevé par Maurice Aubry, Mme D. Arcidiacono et A. Maillet. Il est

le troisième produit de Melo??ya

(Great Palm) et il est aussi le plus talentueux de sa confrérie. Sormiou est le

neveu de Ma????a

Ocean (Urban Ocean), double placé de Listed à Auteuil et troisième de Gr3 à

Cagnes-sur-Mer, et de Madraagan

(Poliglote) qui a montré un peu de vitesse et de la précocité en plat et qui

s’est reconverti avec succès en obstacle, prenant la deuxième place du Prix Wild

Monarch (L) l'an dernier.