Tanaïs du chenet, nouvelle jumping star

Autres informations / 18.05.2010

Tanaïs du chenet, nouvelle jumping star

Auteuil, Mardi

Prix du Nivernais

« Elle est très douée, comme son frère et sa sœur et possède

une marge de progression ainsi qu’un gaz énorme. » Régis Schmidlin est conquis

par sa partenaire, Tanaïs du chenet (Poliglote), propre sœur de saint du chenet

(Poliglote) et sœur de ma royale (Garde Royale), qui a remporté de dix

longueurs le Prix du Nivernais ce mardi à Auteuil. La pensionnaire de Marcel

Rolland est donc bien née, elle a fait mieux que ses aînés en s’imposant dans

le temple de l'obstacle dès ses débuts face à des pouliches qui avaient déjà

couru. Et elle y a ajouté le style en gagnant facilement tout en se montrant

très perfectible.

« C'est encore un bébé, elle ne savait pas où elle se

trouvait dans les chevaux et elle était un peu apeurée », a d’ailleurs expliqué

son pilote. Nous lui attribuons donc une ??JdG Jumping star ??car Tanaïs du

Chenet a le potentiel d'une excellente pouliche. D’autant qu’elle a « été

dressée en peu de temps », a confié Régis Schmidlin. Placée dans la seconde moitié

du peloton, Tanaïs du Chenet s’est rapprochée avec beaucoup de ressources dans

le tournant final, sautant l’avant-dernière haie sur la ligne des pouliches de

tête. Bien que biaisant sur les deux dernières haies en raison de son manque

d’expérience, Tanaïs du Chenet est repartie sûrement sur le plat. La chute de

marina (Paolini) à la dernière haie n’a pas changé grand-chose au résultat : la

pensionnaire de Marcel Rolland aurait gagné dans tous les cas de figure.

Il est rare de voir une pouliche débuter victorieusement à

Auteuil face à des pouliches de qualité, ce qui rehausse la performance de

Tanaïs du Chenet. De fait, elle n’affrontait pas n’importe qui puisque la

deuxième, spice (Bering) et la troisième cutting edge (Kapgarde) sont estimées

par leur entraîneur, Yannick Fouin. Quatrième, Pépite rose (Bonbon Rose) est

également dotée d’un peu de qualité.

 

Tchela, la poule aux œufs d’or

Élevée par Marie-Laure Besnouin, Tanaïs du Chenet est la

fille d’une des meilleures poulinières d’obstacle, Tchela (Le Nain Jaune), qui

a couru vingt-huit fois sans gagner, prenant cependant deux places de Groupe,

sur les gros obstacles. Tchela s’est rattrapée au haras puisqu’elle a donné

seize produits dont : Ma Royale, deuxième du "Grand Steeple" au terme

d’une remarquable fin de course, mais aussi deuxième du Prix Alain du Breil

(Gr1) et gagnante du Prix Ingré (Gr3) ; Saint du Chenet, vainqueur des Prix

Fleuret (Gr3) et Jean Stern (Gr2) ; Galant moss (Tip Moss), deuxième du Prix

Renaud du Vivier (Gr1) et troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil

(Gr1) ; Jocelin (Épervier Bleu), deuxième du Grand Steeple-Chase de Deauville

(L) ; et d’Orthence (Épervier Bleu), deuxième du Prix Wild Monarch (L). Depuis

Tanaïs du Chenet, sa mère Tchela a eu deux produits : union du chenet

(Kahyasi), un 2ans, et viva Tchela (Astarabad), un yearling.