Tazmiyna succède à manighar

Autres informations / 04.05.2010

Tazmiyna succède à manighar

 

LYON-PARILLY, Mardi

Prix Elisée et Hubert Munet (F)

Tazmiyna (Alhaarth) a été reçue deux sur deux à Lyon- Parilly.

La représentante de Son Altesse Aga Khan a triomphé au terme d’une course menée

sur un faux rythme. Elle succède à son compagnon de couleurs Manighar

(Linamix), qui avait ensuite remporté deux Listeds et un Gr2, avant d’être

vendu à des propriétaires australiens en vue du Melbourne Cup (Gr1). Si l’on

souhaite évidemment le même destin sportif à Tazmiyna, il est encore difficile

d’imaginer que cela puisse se reproduire. La pouliche de 3ans d’Alain de Royer

Dupré a dû s’employer pour venir à bout de ses adversaires. Dans une course

menée sur un faux rythme, elle a été prise de vitesse dans le dernier virage et

son jockey, Christophe Lemaire, a été contraint de la solliciter très tôt.

Victime d’un contact dans la phase finale, elle s’est toutefois bien étendue

pour filer vers le poteau tout en contenant le retour de Fidel au Roi (Diktat)

qui a tracé une belle ligne droite en pleine piste et a été le seul à refaire

du terrain sur la lauréate. Magic Prospect (Miesque’s Son), qui était le plus

titré du lot au départ et qui restait sur deux troisièmes places, a dû se

contenter du même accessit après avoir longtemps mené. Le protégé d’André

Fabre, Tabard (Street Cry), neveu de Barathea (Sadler’s Wells) et Gossamer

(Sadler’s Wells), n’a jamais joué le moindre rôle et a fini à distance.

 

Aux origines de Top Ville

Élevée par les Aga Khan Studs, Tazmiyna est la fille de

Tawasila (Turtle Island), une jument qui a débuté au mois d’août de ses 3ans

sur la piste du Lion-d’Angers, avant de remporter le Prix Charles Laffitte (L)

à Longchamp. Titulaire du précieux black type, elle est ensuite partie au haras

et a donné cinq produits, dont Tazmiyna est la cadette.

La troisième mère de Tazmiyna, Sega Ville (Charlottesville)

a remporté le Prix de Flore (Gr3) à SaintCloud en 1971, avant de devenir la

mère du champion en piste et au haras Top Ville (High Top), lauréat des Prix

Lupin et du Jockey Club (Grs1) en 1979. Il est ensuite devenu un très bon

étalon, père de nombreux champions dont Pistolet Bleu, lauréat du Grand Prix de

Saint-Cloud (Gr1) et troisième de l’"Arc" et Saint Estèphe, gagnant

du Coronation Cup (Gr1) à Ascot. Mais il est surtout connu pour être un

excellent père de mère, celui de Montjeu (Sadler’s Wells) et Egyptband

(Dixieland Band) notamment.