Twinlight avec un soupçon de classe

Autres informations / 30.05.2010

Twinlight avec un soupçon de classe

 

 La ligne du Prix Go

Ahead était la bonne : les trois premiers à l’arrivée du Prix Stanley (L) s’y

étaient illustrés. Dimanche, c’est Twinlight (Muhtathir) qui a passé le poteau

en tête après avoir constamment filé le favori et animateur, Jamal malik

(Lavirco), qui en a trop fait durant le parcours. Trois fois troisième en

obstacle, le protégé de Guy Cherel a élevé son niveau pour s’offrir une

première victoire. Encore un peu brillant, le cheval est encore très

perfectible et lorsque son mentor aura trouvé les boutons pour le détendre, il

sera certainement difficile à battre. « C’est un très bon petit cheval, nous a

confié Guy Cherel. Il est un peu bouillant et on a essayé de le cacher

plusieurs fois. Aujourd’hui Christophe Pieux a imprimé un train très sélectif,

ce qui nous a bien servi. Twinlight est un cheval qui galope, il avait bien

débuté à 2ans à Deauville [troisième du Prix de Crèvecœur, derrière Planteur,

ndlr] et sa mère s’était classée troisième d’un Gr2 au même âge à BadenBaden.

S’il récupère bien, il devrait prendre le départ du Prix Aguado (L) dans trois

semaines. » Lauréat du Prix Wild Monarch (L) en débutant, Jamal Malik a

immédiatement pris les devants. Gagner de bout en bout à Auteuil est faisable,

mais pour cela, il faut un très bon cheval et d’autant plus dans des épreuves

de sélection comme celle-ci. Jamal Malik est un bon cheval mais manque

peut-être encore d’expérience et, dimanche, la classe, c’est Twinlight qui

l’avait. Dans la ligne droite finale, il a d’abord écœuré Jamal Malik en le

déposant facilement entre les deux dernières haies, puis n’a plus jamais été

inquiété, ni par la fin de course courageuse de Tout Rouge (Dom Alco) et par le

bon effort de Grand Charly (Le Triton).

 

Tout Rouge en plein apprentissage

Quatrième du Prix Go Ahead, Tout Rouge a toujours été battu

par Grand Charly et prend pour la première fois sa revanche. Le protégé de

Guillaume Macaire a laissé les animateurs se battre aux avant-postes, tandis

que son jockey faisait en sorte de le détendre. Mais l’élève du Haras de Saint

Voir n’a pas encore compris comment gérer ses efforts et semblait vouloir

rattraper coûte que coûte ses rivaux dans la ligne d’en face. « Il commence à

comprendre mais ça n’est pas encore ça, nous a confié Guillaume Macaire. En

face, le cheval a voulu suivre les autres au lieu de respirer. Je ne sais pas

encore s’il va recourir avant la fin du printemps, mais je pense qu’il sera

beaucoup mieux en steeple-chase et pourrait y faire des débuts dans le Prix

Weather Permiting à l’automne. »

 

Grand Charly battu par le poids

Lors de son premier succès à Auteuil, Thierrry Civel nous

avait prévenus : Grand Charly est un petit cheval et lorsqu’il aura trop de

poids à porter, il sera battu par ses adversaires. Le petit cheval a tenu deux

courses et dans ce Prix Stanley, il avait reçu un surpoids de trop. Attentiste

à distance de l’animateur, il s’est rapproché dans le dernier virage et a tracé

une remarquable ligne droite finale, finissant très vite sur Tout Rouge. « Il

court bien, a déclaré Alexis Acker, son jockey, d’autant plus qu’il rendait du

poids à tout le monde. Je l’ai laissé à sa main en face quand Christophe Pieux

a durci le ton, puis j’y ai cru entre les deux dernières haies. Il fait un bout

dans la ligne droite mais aujourd’hui, c’est le poids qui fait la différence. »

 

La précocité dans les gènes

Élevé par ses propriétaires, Twinlight est un fils de

Fairlight (Big Shuffle), une jument entraînée en Allemagne qui a remporté une

Listed à 2ans et pris la troisième place du Moët & Chandon Rennen (Gr2) sur

1.200m au même âge. Elle était d’ailleurs la quatrième pouliche allemande en

valeur à 2ans. Elle est la mère de six poulains dont cinq gagnants, les cinq

qui sont en âge de courir. Twinlight est son premier produit lauréat de Listed,

ce qu’avait manqué de peu Fair Dream (Dashing Blade), qui s’est classé deuxième

et troisième à ce niveau en plat, ainsi que Fairhope (Protektor), un frère de

Twinlight, qui a lui aussi failli décrocher du black type en se classant deux

fois deuxième au niveau Listed sur 2.100 et 2.200m.