Un dispositif d’eau glacee pour les chevaux victimes de malaise

Autres informations / 09.05.2010

Un dispositif d’eau glacee pour les chevaux victimes de malaise

AU CŒUR DE L’ACTU     

Nouvel aménagement à Auteuil

Dimanche matin, à 11h, France Galop a convoqué la presse

hippique pour lui présenter un nouveau dispositif aménagé sur l'hippodrome.

Cette nouvelle structure a pour but de rafraîchir les chevaux qui, après une

course, souffriraient de la chaleur.

En présence de Jean d’Indy, Président du Conseil de

l’obstacle, Guy de la Rochethulon, ancien directeur de l’hippodrome et son

successeur Stéphane de Veyrac, les journalistes ont pu visiter la nouvelle aire

de 200m². Jean d’Indy a tenu a rappeler les tenants et les aboutissants de ce

projet : « Nous avons tous en tête le souvenir de deux images en rentrant

dimanche soir après le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) : d’un côté la

superbe performance sportive de Remember Rose et Christophe Pieux ; de l’autre

côté, le spectacle épouvantable de quatre chevaux couchés devant les tribunes,

victimes d'un malaise. Nous nous sommes alors dit : « Plus jamais ça ! » Nous

avons reçu beaucoup de courrier à France Galop avec quelques idées que nous

avons étudiées. La réduction de la distance du "Grand Steeple"

revenait à tuer la course. Décaler l’heure de la course était une idée

pertinente mais l’an passé, la température était la même entre 17h et 19h. La

solution est venue après un débat sur Equidia avec un vétérinaire de la

Fédération Française d’Equitation, habitué à s’occuper des chevaux de concours

complet, notamment dans des pays chauds. Il nous a expliqué que l’eau glacée

était parfaite pour relancer l’activité physique d’un cheval. Nous avons donc

décidé de créer une aire à proximité de la sortie de piste. Pour nous, le bien

être des chevaux est un point essentiel. Ce système sera mis en service ce

dimanche en espérant que nous n’ayons pas à nous en servir. »

 

Le fonctionnement de cette aire de récupération

Ce nouvel aménagement a coûté environ 180.000€. Elle comprend

quatre tuyaux d’arrosage reliés à une centrale, qui contient 2.000 litres d’eau

maintenus à 4°c. C’est le même système qui est utilisé pour la fermentation du

lait dans les fermes. Quatre chevaux peuvent se retrouver en même temps dans

cette aire qui se veut être une véritable aire de récupération. Les

vétérinaires du GTHP se tiendront prêts en sachant quels chevaux sont susceptibles

de connaître des soucis. En cas de problème, le cheval pourra rentrer dans

l’aire entourée de lices en PVC dont le sol est fait de couches amortisseuses,

pour éviter qu’un cheval ne se blesse en tombant. De la même façon, un

dispositif mobile d’eau glacé pourra également être utilisé pour les chevaux se

trouvant loin de l’aire. Dans le rond de présentation, de l’eau glacée sera

aussi mise à disposition.