Un "saint-alary" aux limites mal definies

Autres informations / 22.05.2010

Un "saint-alary" aux limites mal definies

Montjeu Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1)

« Prix Lupin en jupons », le Montjeu Coolmore Prix

Saint-Alary (Gr1) attire rarement les foules, car les meilleures pouliches ne

veulent pas avoir à lutter à quelques semaines du Prix de Diane. Sur les dix

dernières éditions, seules deux avaient réuni plus de huit partantes. Les

engagements supplémentaires de T’As d’Beaux yeux (Red Ransom) et Dariole

(Highest Honor) permettent donc à l’édition 2010 d’augmenter cette statistique,

puisqu’elles seront neuf à prendre le départ ce dimanche. Le

"Saint-Alary" n’attire pas non plus les stakes winners et les

concurrentes étrangères. Seulement deux pouliches au départ se sont illustrées

au niveau Groupe, Dariole et hibaayeb (Singspiel), la première nommée dans le

Prix Pénélope (Gr3) à SaintCloud et la deuxième nommée dans le Fillies’Mile

(Gr1) d’Ascot, l’équivalent anglais du Prix Marcel Boussac (Gr1). Cette

dernière est d’ailleurs la seule candidate étrangère à s’engager sur les 2.000m

de l’hippodrome du Bois de Boulogne. Elle met un terme à six années sans

concurrentes étrangères dans le Montjeu Coolmore Prix SaintAlary. Elles sont

donc neuf à vouloir succéder à Stacelita (Monsun), la championne de Jean-Claude

Rouget qui s’était présentée invaincue dans cette épreuve et avait ensuite

remporté le Prix de Diane (Gr1). Déjà, cette édition était marquée de l’absence

de quelquesunes des meilleures pouliches de leur génération sur la distance.

Cette année, l’entraîneur palois ne sera pas représenté alors qu’il aurait

vraisemblablement eu une première chance avec la ???JDG Rising Star ? Zagora

(Green Tune), qui s’est "baladée" dans le Prix Vanteaux (Gr3) et qui

devrait désormais aller directement vers le Prix de Diane (Gr1).

 

La dernière préparatoire au Prix de Diane

Placé à trois semaines du Prix de Diane (Gr1) et disputé sur

la distance de 2.000m, le Prix Saint-Alary (Gr1) se place comme le dernier

tremplin pour le rendez-vous cantilien qui va sacrer la meilleure pouliche de

3ans. En réussissant le doublé l’année dernière, Stacelita a imité Zainta

(Kahyasi) qui était jusqu’à cette date la dernière à avoir réalisé cet exploit,

c’était, déjà, en 1998.

Toutefois, six des dix dernières lauréates ont joué un rôle

actif à l’arrivée du Prix de Diane. Les entraîneurs préfèrent souvent faire

l’impasse sur cette course, qui a la double étiquette de préparatoire et

d’objectif en soi, pour ainsi arriver à Chantilly avec beaucoup de fraîcheur.

C’est cette impasse qu’avaient tenté l’année dernière les ???JDG Rising Stars

??Célimène (Dr Fong) et Board meeting (Anabaa), qui ont pris les quatrième et

cinquième place du

Gr1 cantilien… derrière deux partantes du Prix Saint-Alary,

Stacelita, la gagnante et la ???JDG Rising Star ? Plumania (Anabaa), qui a fini

troisième du "Diane" et cinquième du "Saint-Alary".         

 

Deux engagements supplémentaires

Le jour des engagements supplémentaires, deux pouliches sont

apparues dans la liste des partantes probables, T’As d’Beaux Yeux et Dariole,

respectivement entraînées par David Smaga et Pascal Bary. Les deux entraîneurs

n’ont pas été motivés par la "faiblesse" apparente du lot mais

simplement par le fait qu’ils n’avaient pas engagé leur représentante le 17 février.

« Je ne me suis pas occupé de l’opposition » nous confiait David Smaga

lorsqu’il a supplémenté sa protégée, tandis que Pascal Bary déclarait : « On

l’a supplémentée dans cette épreuve parce qu’elle n’y avait tout simplement pas

été engagée. À vrai dire, on ne s’attendait pas à ce qu’elle soit aussi bonne.

Il y a parfois de bonnes surprises. »

 

Trois pouliches invaincues

Parmi les neuf prétendantes au premier Gr1 pour chevaux de

3ans sur la distance de 2.000m, trois s’engagent invaincues. Supplémentée, T’As

d’Beaux Yeux a remporté ses deux premières courses. Elle a débuté en remportant

le Prix de Chaillot (F) à Longchamp, sur le même parcours que le Gr1 dominical,

puis a doublé la mise à SaintCloud dans une "D". Un temps annoncée

dans le Prix de Royaumont (Gr3), elle – ou plutôt son entourage ! a finalement

opté pour le "SaintAlary". Lorsque la ???JDG Rising Star ??Sarafina (Refuse

to Bend) s’est imposée en débutant dans le Prix des Grès (F) au début du mois

de mai à Chantilly, elle s’est montrée très impressionnante et son entraîneur a

immédiatement annoncé

« quelque chose de fort » pour l’un de ses prochains

engagements. La voilà directement au niveau Gr1 et Sarafina va tenter d’imiter

ses compagnes de couleurs et ???JDG Rising Stars ? Rosanara (Sinndar) et Zarkava

(Zamindar), qui se sont toutes deux imposées dans un Gr1 lors de leur deuxième

course, mais cela à l’âge de 2ans. Enfin, la troisième pouliche invaincue est

la protégée d’André Fabre, la ???JDG Rising Star ??Deluxe (Storm Cat), une

pouliche qui a longtemps figuré dans la liste des partantes probables de la

Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), mais qui a finalement laissé le soin à

Special Duty (Hennessy) de faire le "job" pour l’écurie du Prince

Khalid Abdullah. Deluxe s’est imposée à deux reprises sur le mile, une première

fois à 2ans sur la piste de Chantilly puis pour sa rentrée le 15 avril à

Longchamp où elle dominait Countess Lemonade (Storm Cat), au terme d’une

remarquable lutte finale – si belle que nous avions accordé une ???JDG Rising

Star ??aux deux pouliches.

Le pari est osé pour ces trois pouliches qui ne se sont pas

encore essayées au niveau Listed ou Groupe, mais la dernière

en date à avoir réussi ce pari était Belle et Célèbre (Peintre Célèbre) lors de

l’édition 2008, alors qu’elle restait sur une deuxième place à Saint-Cloud.

T’As d’Beaux Yeux, Sarafina et Deluxe viennent donc éprouver leurs limites

directement au plus niveau.

 

Deux lauréates de Groupe

L’édition 2010 du Montjeu Coolmore Prix Saint-Alary ne

recense que deux pouliches black type, à savoir Dariole, la gagnante du Prix

Pénélope et Hibaayeb la lauréate du Fillies’ Mile d’Ascot. La première nommée

avait montré un peu de qualité à 2ans, se classant deuxième d’une "B"

mais pas suffisamment pour que son entraîneur l’engage dans les épreuves dites

"classiques". C’est à 3ans qu’elle a finalement montré toute

l’étendue de son potentiel, en remportant deux courses sur la piste de

Saint-Cloud.

Au contraire, la représentante de l’écurie Godolphin,

Hibaayeb, a, quant à elle, étoffé son palmarès à 2ans, remportant le pendant

britannique du Prix Marcel Boussac (Gr1), alors qu’elle était sous

l’entraînement de Clive Brittain. Elle s’est ensuite montrée très décevante

dans les 1.000 Guinées anglaises (Gr1), remportées par Special Duty, en se

classant seulement seizième sur dix-sept, pour sa rentrée à 3ans. Pas revue depuis,

elle peut créer la surprise ce dimanche, car c’est elle la plus titrée.       

 

Deux pouliches encore maiden

Parmi les neuf prétendantes à la succession de Stacelita,

deux d’entre elles n’ont jamais goûté aux joies de la victoire. La pensionnaire

de Robert Collet Galaxidi (High Chaparral) reste sur une deuxième place lors de

ses débuts dans le Prix de la Celle Saint-Cloud (F) à Longchamp sur 2.200m.

Elle dominait nettement Peacot (Doyen), qui a ensuite facilement remporté une

"B" à Chantilly, mais était devancée par maria Royal (Montjeu), qui

avait certes l’avantage d’avoir déjà couru dans une épreuve A.F.A.S.E.C., mais

qui a ensuite échoué dans le Prix de la Seine (L). Il était apparu que les

2.200m était un peu longs pour Galaxidi, qui sera donc mieux sur 2.000m.

L’autre pouliche maiden est Plain Vanilla (Kendor), une pensionnaire de

Philippe Van de Poële, qui reste sur un bon accessit dans le Prix Vanteaux

(Gr3), où elle concluait à la quatrième place, tout près de la deuxième On

Verra (Smart Strike), qu’elle va retrouver au départ.