Une victoire malheureusement acquise dans le bureau des commissaires

Autres informations / 02.05.2010

Une victoire malheureusement acquise dans le bureau des commissaires

Un cri de victoire résonne dans les allées de Longchamp alors

que notre envoyé spécial à Newmarket, joint par téléphone, nous fait vivre en

direct son émotion et celle de tout l’entourage de Special Duty lorsque la

pouliche française est déclarée vainqueur des 1.000 Guinées (Gr1) 2010 dans le

bureau des commissaires. C’est dommage, mais l’histoire retiendra qu’elle est

la grande gagnante de ce classique. Et c’est cela qui compte.

En regardant la vue de face, la gêne est évidente.

Jacqueline Quest, une pouliche d’Henry Cecil (vainqueur de 23 classiques), a

penché sur Special Duty dans les derniers deux cents mètres, lui faisant perdre

inévitablement plusieurs longueurs.

À sa descente de cheval, Stéphane Pasquier, un peu perdu, a

été accompagné par Teddy Grimthorpe, manager des intérêts du prince Khalid

Abdullah, au bureau des commissaires pour porter réclamation. Mais il n’a pas

eu à argumenter pour se défendre, car les commissaires ont visionné la vidéo de

face et ont rendu leur verdict dix minutes après la course sans avoir besoin

d’écouter le jockey.

« Si la pouliche d’Henry Cecil n’avait pas penché sur moi,

c’est sûr, nous aurions gagné, nous a déclaré Stéphane Pasquier, jockey de la

lauréate. La fête a été un peu gâchée, dans le sens où nous aurions évidemment

préféré gagner sur la piste, mais les commissaires ont rendu le verdict que

l’on aurait dû voir sur la piste. »