Yosolito sur les traces d’aiboa

Autres informations / 16.05.2010

Yosolito sur les traces d’aiboa

Le Prix Le Sancy (B) est une bonne épreuve dans le programme

réduit des sprinters de 3ans. Son palmarès le confirme         puisque aiboa  (King

Charlemagne) et laJDg Rising Star Verba (Anabaa) ont remporté les deux dernières

éditions, avant de briller au niveau Listed. Cette année, un concurrent a un

profil similaire à celui d’Aiboa : yosolito (Keltos). Comme elle, il est

entraîné par Luis Urbano-Grajales et il reste sur une deuxième place dans le

Prix Sigy (L) qu’Aiboa avait gagné dans la foulée de son succès dans ce Prix Le

Sancy (qui se courait alors avant la Listed pour 3ans). Programmé au fil de ses

sorties pour devenir un bon sprinter, Yosolito n’a jamais déçu. Depuis le début

de l’année, il n’est jamais sorti des deux premiers. Son entraîneur pensait,

après son bon hiver, le laisser au repos avant finalement de courir le Prix

Sigy. Un bon engagement se présente et le repos attendra. Il ne portera que

57,5 kilos grâce à la décharge de PierreCharles Boudot, un avantage indéniable.

 

yamam, Head of Steam et ascot glory : trois éléments de

classe

Plusieurs concurrents ont montré des moyens intéressants à

un bon niveau comme yamam (Elusive City), deuxième après avoir eu le passage

tardivement pour sa rentrée. Comme tous les pensionnaires d’André Fabre, elle

va être montée en condition et elle peut renouer avec la victoire qui la fuit

depuis ses débuts dans le Prix de Lisieux (F).

La ???JDg Rising Star ??et sparring-partner de la championne

Special Duty (Hennessy), Head of Steam (Mizzen Mast), n’a pas fait ce que l’on

attendait de lui cette année. Quatrième seulement pour sa rentrée sur une piste

très souple puis sixième du Prix Sigy, il n’a pas affiché la même valeur qu’à

Chantilly où il s’était imposé dans un fauteuil. Sa candidature constitue donc

un point d’interrogation.

Deuxième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), ascot glory

(Kheleyf) s’est essayé sans succès dans le Prix Imprudence (Gr3). La

pensionnaire de Stéphane Wattel sera mieux sur les courtes distances, d’autant

que ses rivaux seront moins huppés ici.

 

Rue de la Victoire, une pouliche ménagée

Pouliche ménagée qui ne compte que quatre courses au compteur,

Rue de la Victoire (Exceed and Excel) a monté les échelons avec application.

Elle n’affronte plus les mêmes adversaires, mais elle semble avoir été réservée

pour des engagements précis et peut faire mouche.

 

une forte coalition allemande

Quatre entraîneurs allemands ont déplacé leurs protégés dont

Andreas Wohler, mentor de govinda (Pulpit), deuxième sur le mile d’une bonne

course à conditions dernièrement. Il est sérieusement raccourci mais son

entraîneur se déplace toujours à bon escient en France. Il représente la

meilleure chance des concurrents venus d’outre-Rhin.