Zack hall, issu de la dispersion de l'effectif "hakam

Autres informations / 24.05.2010

Zack hall, issu de la dispersion de l'effectif "hakam

 

SAINT-CLOUD, Lundi

Acheté 56.000€ aux ventes mixte Arqana en février 2010, Zack

Hall (Muhtathir) est l’une des bonnes acquisitions de ce début d’année. Vendu

en raison de la dispersion de l’écurie de Zakaria Hakam, suite à sa

disparition, Zack Hall faisait partie des espoirs de l’écurie du propriétaire

marocain et ouvre son palmarès avec la manière en triomphant dans le Prix

Margouillat (D) pour son nouvel entourage, Mathieu et Patrick Offenstadt,

Sylvain Fargeon et Mikel Delzangles. « Il a placé un bon coup de reins pour

l’emporter, analyse Christophe Lemaire, son jockey. Il était bien en ligne.

C’est un poulain qui a du moteur et il a bien progressé depuis ses débuts. Il

est un peu nonchalant mais je pense qu’il doit pouvoir monter de catégorie sans

problème. » En position d’attente durant le parcours, Zack Hall est venu

librement en pleine piste pour ajuster sereinement Gomez Adams (Green Tune). Ce

dernier n’a pas bénéficié du meilleur des parcours. Constamment vu en tête de

la course, il a repoussé la plupart des attaques, à l’exception de la dernière.

« C’est un cheval un peu "pataud" et en fils de Green Tune, il

n’était pas favorisé par le bon terrain, nous a confié Philippe Demercastel.

Sur 2.500m, ils ont tendance à reprendre et comme il faut absolument qu’il soit

à la pointe du combat, son jockey a fait le choix de prendre la tête. Il a donc

supporté le poids de la course, ce qui n’est pas évident. » En retrait, c’est

Royal Bengali (Tiger Hill) qui s’est contenté de la troisième place, devançant

Le Bosphore (Kingsalsa), qui n’a pas été très heureux dans la phase finale.

 

Direction le "Lys" pour Zack Hall

Estimé, Zack Hall avait débuté dans le Prix des Gobelins

(F), où il se classait cinquième, un peu tendre, au terme d’une bonne ligne

droite finale. En progrès, il n’a pas manqué d’ouvrir son palmarès dès sa

deuxième sortie et semble disposer d’une bonne marge de manœuvre. Son entourage

nous a confié qu’il pourrait désormais s’orienter vers le Prix du Lys (Gr3), le

jour du Prix de Diane (Gr1) à Chantilly. Cette épreuve, préparatoire au Grand

Prix de Paris (Gr1 – 14 juillet), nous en dira beaucoup sur la suite de sa

carrière.

 

 

 

Une souche Aga Khan de Zakaria Hakam

Zack Hall est né de Halawa (Dancing Brave), une jument issue

des Aga Khan Studs qui a été achetée en 2001 pour le compte de l’élevage de

Zakaria Hakam. Halawa a mis au monde quatre produits dont Afaf (Spectrum), qui

a remporté le Prix Fille de l’Air (Gr3) à Toulouse, mais aussi Zack Dream

(Dream Well), lauréat d’une "B" à Chantilly et deuxième du Prix du

Lys (Gr3) de Montmartre (Montjeu). Halawa est une bonne poulinière. Ses quatre

produits se sont imposés en compétition et tous ont montré de la qualité.

Hanzala (Akarad), la deuxième mère de Zack Hall, a remporté

trois Listeds sur des distances comprises entre 2.000 et 2.500m. Elle est aussi

la mère de Hasainiya (Top Ville), une lauréate de Listed sous la férule de John

Oxx, avant de devenir la mère de Hasanka (Kalanisi), double lauréate à ce

niveau outre-Manche. Sa troisième mère, Halwah (The Minstrel), est, elle, à

l’origine de Houmayoun (Shernazar), lauréat du Derby d’Italie (Gr1) en 1990.