A 10ans, alarm call continue de s’affirmer, pendant que le destin s’acharne sur remember rose

Autres informations / 19.06.2010

A 10ans, alarm call continue de s’affirmer, pendant que le destin s’acharne sur remember rose

Prix des Drags (Gr2)

A 10ANS, ALARM CALL

CONTINUE DE S’AFFIRMER, PENDANT QUE LE DESTIN S’ACHARNE SUR REMEMBER ROSE

Après avoir fait tomber son jockey au lâcher des élastiques

dans le Gras Savoye Grand steeplechase de Paris (Gr1), tout le monde voyait le

Prix des Drags (Gr2) comme une consolante aisée à "ramasser" pour

remember rose (Insatiable). C’était son destin. Le pensionnaire de Jean-Paul

Gallorini devait vaincre pour atténuer un peu la douleur de son entourage de

n’avoir pu défendre son titre dans le Grand Steeple. Mais le destin a réservé

un autre sort à Remember Rose : il a terminé deuxième derrière alarm Call

(Solar One), âgé de 10ans, qui s’est imposé brillamment. « Il était difficile d’imaginer

battre Remember Rose avant la course, nous a avoué Paul Nataf, représentant du

propriétaire Naji Pharaon. Mais c’est un cheval dur qui court bien frais. Nous

avions le choix entre cette course et le Prix Rigoletto (L, 24/06) où il aurait

dû porter beaucoup de poids. Il avait bien travaillé et nous étions confiants.

Cyrille Gombeau l’a parfaitement monté. » Ce succès est le cinquième Groupe

d’Alarm Call après ses victoires dans les Prix Montgomery (Gr3), Robert de

Clermont-Tonnerre (Gr3), la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3) et le

Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2). Le pensionnaire de Jacques Ortet se

construit au fil des années un palmarès digne d’un petit champion et rien ne

dis qu’il ne soit pas encore capable de nouveaux exploits.

 

Le départ fait encore parler de lui

Alors que le départ du Gras Savoye Grand Steeple-Chase de

Paris n’avait pas été repris, dans les conditions que l’on sait, il l’a été

pour ce Prix des Drags. Certains chevaux comme palmier (Brier Creek) étaient en

avance sur leurs adversaires et le starter a jugé bon de reprendre le départ.

Le départ validé a d’ailleurs été suivi de quelques sifflements dans les

tribunes. Sans doute les souvenirs du Grand Steeple…

 

Remember rose est rentré avec des atteintes

Remember Rose a donc pris le premier accessit. Mais à la

décharge du protégé de Jean-Paul Gallorini, il est rentré avec deux atteintes.

« Il a progressé. La dernière fois, ils ont fait tomber mon jockey et

aujourd’hui, on lui coupe les deux jambes. Il est rentré avec deux atteintes

sur les postérieurs. » Lorsqu’il a pris l’avantage après le saut de la rivière

des tribunes, les observateurs ont pu penser que Remember Rose allait filer au

poteau. On pouvait d’ailleurs s’étonner qu’il ne durcisse pas la course après

le rail ditch. Et sur le plat, il a dû concéder cinq longueurs au pensionnaire

de Jacques Ortet.

 

La drôle d’histoire de Bambi du rheu

Quatrième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) et invaincu en deux

sorties, Bambi du rheu (Sunshack) faisait ses grands débuts face à l’élite des

gros obstacles. Et il a tracé un parcours des plus prometteurs pour prendre la

troisième place.

« c’est seulement son troisième parcours sur le steeple,

nous a déclaré Loïc Audon, époux de Sylvie, entraîneur de Bambi du Rheu. Est-ce

que c’est un exploit ? Oui et non parce que c’est un très bon cheval et on a

toujours été embêté avec lui car on ne savait pas ce qu’il avait. C’est

monsieur Foulon, un homme de 96 ans qui l’a remis en forme puisqu’il lui a

découvert une fêlure derrière les oreilles avec un…pendule. Il nous a dis

comment le soigner et cela s’est passé exactement comme il nous l’avait prédis.

»

 

Alarm Call, né pour briller en plat

Élevé par son propriétaire, Naji Pharaon, Alarm Call est né

pour réussir une belle carrière en plat. Pourtant, il n’a couru qu’une fois

dans cette discipline (2e). Il est en effet un fils de Baranciaga (Bering),

laquelle a produit Barancella (Acatenango), treize fois placée de Groupe en

plat, et latin mood (Acatenango), double gagnant de Listed et vainqueur du Prix

Rohan (L) pour ses premiers pas sur les haies. Baranciaga a couru huit fois en

plat, a gagné trois courses et pris deux places. Alarm Call est aussi le neveu

de morcote (Bellman), lauréate de Listed en plat sur 1.200m, et de magistros

(Carwhite), vainqueur d’un Gr2 dans cette discipline.

 

SUR LA PISTE

Alarm Call (1er) : Le partenaire de Cyrille Gombeau a galopé

aux côtés de Remember Rose avant de démarrer sèchement pour franchir la double

barrière. Et une fois qu’il a pris l’avantage sur son rival, il est reparti de

plus belle sur le plat.

 

Remember rose (2e) : Remember Rose est bien parti, mais il

n’a pas pris la tête tout de suite. Il n’a assuré le commandement qu’après la

rivière des tribunes. Galopant avec son immense action, il semblait avoir la

course à sa merci au moment de sauter le rail ditch. Mais il n’a pu changer de

vitesse sur le plat.

 

Bambi du rheu (3e) : Toujours proche des premiers, il a

relativement bien sauté. Même s’il n’a rien pu faire contre les deux premiers,

il a finit plaisamment.