A la decouverte d’ariete arrollador

Autres informations / 21.06.2010

A la decouverte d’ariete arrollador

CHANTILLY, Mardi

Le Prix de la Broutillerie (B) a attiré un lot de six

partants de bon niveau. D’ailleurs, en 2008, c’est un certain never on Sunday

(Sunday Break) qui l’avait enlevé, avant de briller dans le Prix d’Ispahan

(Gr1), un an plus tard. Cette année, l’attraction se nomme ariete arrollador

(Kingsalsa), le vainqueur du Premio Cimera, la Poule d’Essai des Poulains

espagnole. Dans cette épreuve, courue à Madrid le 2 mai dernier, Ariete

Arrollador s’imposait alors qu’il n’était pas parmi les favoris. Beaucoup

d’observateurs se sont demandés ce que valait le lot, mais il faut savoir que

le pensionnaire de Guillermo Arizkorreta n’en était qu’à sa deuxième course de

l’année et qu’il avait fait de gros progrès. Transformé par rapport à sa

rentrée, il a dominé sûrement amadeo Rey (Intikhab) dans la "Poule"

en finissant le plus vite. Depuis, Amadeo Rey a terminé troisième du Gran

Premio Claudio Carudel (A) à Madrid, devant as de Trebol (Tapit). Le

"Claudio Carudel" était d’ailleurs au programme d’Ariete Arrollador,

comme l’avait révélé son entraîneur à nos confrères d’A Galopar. Mais il a

finalement décidé d’orienter son protégé à Chantilly, jugeant sans doute

l’opposition plus abordable que dans la bonne épreuve enlevée par Silverside

(Pleasantly Perfect). D’autant que la distance de 1.400m est la meilleure pour

l’élève de Loughtown Stud (l’antenne irlandaise de Felipe Hinojosa) puisqu’il a

vraiment besoin d’un rythme sélectif pour courir sur le mile. Ariete

Arrollador, muni généralement d'un bonnet, a bien travaillé sur la piste en sable

fibré madrilène en vue de cette course qui reste un test pour lui.

 

kermiyan, le seul placé de listed

Invaincu en deux courses cette année, kermiyan (Green

Desert) est le seul concurrent placé de course principale. Le pensionnaire de

Jean-Claude Rouget s’était classé deuxième du Critérium de l’Ouest (L) derrière

le bon green Rock (Green Tune) à 2ans. Dernièrement, ce poulain doté de

beaucoup de vitesse a devancé des adversaires de bonne valeur et doit jouer un

premier rôle sur une distance à sa convenance.

 

Orife de retour sur 1.400m

À l’automne de ses 2ans, Orife (Marchand de Sable) avait

remporté deux courses sur 1.400m dans un très bon style. Raccourci cette année

sur 1.200m, il a donné des espoirs à son entourage en gagnant brillamment pour

sa rentrée. Mais il n’a pu confirmer ensuite face à des rivaux d’un meilleur

niveau. Le protégé de Giuseppe Botti découvrira les parcours avec courbe, mais

il est capable de fins de courses très incisive.

 

Semos, après des débuts victorieux

« Semos (American Post) s’est imposé en quelques foulées et

dans nos courses françaises, c’est toujours bon de pouvoir changer de vitesse

rapidement. C’est un cheval qui a une bonne accélération tout en couvrant

beaucoup de terrain », nous avait déclaré Alain de Royer Dupré après les

premiers pas victorieux de son pensionnaire dans le Prix du Musée Carnavalet

(F) sur le mile de Longchamp. Séduit par le poulain de Malcolm Parrish,

l’entraîneur cantilien l’a engagé dans cette "B" dans laquelle

plusieurs 3ans ayant plus d’expérience que lui ont été engagés. Une course qui

devrait se courir sur un terrain moins souple que lors de ses débuts. Reste

donc à savoir si un bon terrain ne le dérangera pas.