Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Baahama profite d’un bel engagement pour renouer avec la victoire

Autres informations / 04.06.2010

Baahama profite d’un bel engagement pour renouer avec la victoire

SAINT-CLOUD, VENDREDI

La ???JDg rising star ??Baahama (Anabaa) n’avait plus passé

le poteau en tête depuis ses débuts dans le Prix du Mézeray (B), le 5 août

dernier à Deauville. Vendredi, dans le Prix Dictaway (B), elle trouvait un «

bon engagement », comme le pensait Pierre-Yves Bureau, représentant de

Wertheimer & Frère, propriétaires de Baahama. En effet, cette double placée

de Groupe trouvait un lot à sa portée et bénéficiait de la décharge de

Pierre-Charles Boudot. Elle n’a pas laissé passer l’occasion d’ajouter une

deuxième victoire à son palmarès. Vite au commandement, avec sa grande action,

Baahama a été attaquée de toute part dans la ligne droite. Mais,

courageusement, elle a repoussé les assauts pour gagner d’une tête. «

Aujourd’hui, on voulait surtout qu’elle ne soit pas malheureuse comme lors de

ses dernières sorties, a ajouté Pierre-Yves Bureau. Elle a supporté tout le

poids de la course et elle redémarre bien pour finir. Je pense qu’elle devrait

retourner dans les courses de Groupes comme le Prix de Malleret (Gr2) mais nous

allons voir. »

 

Élie lellouche : « roche ambeau a moins de tenue que son

frère Blek »

Belle pouliche, très calme aussi bien au rond de

présentation qu’en course, roche ambeau (Chichicastenango), la propre sœur de

Blek, a confirmé ses bons débuts victorieux. Après avoir galopé en troisième

position à la corde, dans le sillage de la future lauréate, Roche Ambeau est venue

librement à l’entrée de la ligne droite comme "pour le faire" puis

elle a coincé un peu pour finir. Elle conserve malgré tout la deuxième place. «

Je pense que 2.400m, c’est un peu long pour elle, contrairement à son frère,

nous a déclaré son entraîneur Élie Lellouche. Elle a moins de tenue que son

frère mais elle est tout aussi courageuse. Elle devrait recourir une

"B". » Son propriétaire, Alain Maubert, a rajouté : « Elle court très

bien, d’autant que la gagnante avait 2,5 kilos d’avantage. » Une nouvelle fois,

Dariyana (Medicean) a terminé derrière Roche Ambeau, comme lors de leurs débuts

communs à Maisons-Laffitte.

Les trois premières terminent d’ailleurs dans un

"mouchoir de poche" comme le révèlent les écarts : tête et nez.

 

Où l’on reparle de goldikova

Goldikova n’en finit plus de faire l’actualité. Baahama, qui

appartient à sa famille, a signé un probant succès en débutant. Cette dernière

est une fille d’anabaa (Danzig) et une arrière petite-fille de gold river

(Riverman), comme la pensionnaire de Freddy Head. Le croisement est donc assez

similaire, mais la différence dans leur pedigree se situe au niveau de leur

deuxième mère. Celle de Goldikova se nomme rivière d’Or (Lyphard) et celle de

Baahama, rivière d’argent (Nijinsky). Nous sommes là dans l’une des plus belles

familles Wertheimer. Gold River avait remporté les Prix de l’Arc de Triomphe et

du Cadran (Grs1) 1981. Elle a notamment donné l’étalon goldneyev (Nureyev).

Parmi ses quatre produits, trois sont black type, sauf Rivière d’Argent, deuxième

mère de Baahama. silver rain (Rainbow Quest), mère de Baahama, avait gagné le

Prix Joubert (L) sur 2.400m. Elle a eu quatre produits et les deux premiers

sont gagnants. Outre Baahama, Dasani (Dansili) a remporté sa course.