Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Banderille : une "fausse" inédite devant des expérimentées

Autres informations / 01.06.2010

Banderille : une "fausse" inédite devant des expérimentées

 

 

LONGCHAMP, Lundi

 

Banderille (Red Ransom) venait de gagner facilement sa course

Afasec. Mais ce lundi, c’était l’heure de ses débuts officiels dans le Prix de

Cheffreville (B). Et la pensionnaire d’Élie Lellouche ne les a pas ratés

puisqu’elle s’est imposée d’une courte tête sous les yeux de son propriétaire,

Guy Wildenstein, qui s’était déplacé à Longchamp. Son début d’expérience n’est

pas le seul facteur qui lui a permis de vaincre d’emblée car, comme nous le

rappelait Élie Lellouche, « elle courait contre des pouliches qui avaient déjà

couru plusieurs fois et ce n’est pas évident. Mais c’est une bonne pouliche.

Elle avait été retardée dans sa préparation à cause du temps hivernal. Là, elle

le fait bien. » Banderille doit effectivement posséder de la qualité. De fait,

lorsqu’elle s’est retrouvée attaquée par homepage (Dansili), elle a eu un bon

changement de vitesse pour pouvoir lui résister. « Cela s’est joué à peu de

choses mais elle est un peu verte, a expliqué Anthony Crastus, jockey de la

lauréate. Elle a très bien négocié la descente et j’ai attendu au maximum avant

de la lancer. Je pense aussi que c’était un lot de bonne facture. » Dès le

Pavillon, Banderille paraissait en mesure de l’emporter car elle se rapprochait

sur la main de son cava lier sans faire aucun effort.

 

Viziyya, mieux à l'automne

Nièce de Varenar (Rock of Gibraltar), vainqueur du Prix de

la Forêt (Gr1), et de Visindar (Sinndar), cinquième du Derby d’Epsom (Gr1),

Viziyya a tracé un parcours prometteur. Inédite, elle a évolué en épaisseur.

Dès l’entrée de la ligne droite, elle a été déboîtée, produisant un long effort

pour ter miner troisième. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, qui présentait

également Valasyra (Sinndar), quatrième, nous a confié : « Les deux pouliches

courent bien. Ce n’est qu’un début pour Viziyya et elle sera mieux à l’automne.

»

 

 

la sœur de Buenos Dias

Banderille, élevée par Dayton Investments Ltd, est la sœur

de Buenos Dias (Peintre Célèbre), vainqueur de gros han dicap en poulain

déclassé puis lauréat du Grand Prix de Clairefontaine (L) et cinquième du Prix

du Conseil de Paris (Gr2). Mère de Banderille, Buenos Aires (Rainbow Quest) a

gagné en débutant avant de prendre quatre places de Listed. Au haras, elle a

donné quatre produits dont deux sont désormais gagnants.

Benediction (Day is Done), deuxième mère de Banderille, a

donné Bastet (Giant’s Causeway), lauréate du Prix de la Pépinière (L) et trois

fois placée de Groupe.

Notons également que Banderille rejoint la longue liste des

vainqueurs en débutant issus de red ransom (Roberto) à laquelle appartiennent

evaporation, ciel rouge, copperbeech, Palme royale, reggane, russiana et

shediyama.