Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Canford cliffs et  dick  turpin font leur course…  pas  makfi

Autres informations / 15.06.2010

Canford cliffs et dick turpin font leur course… pas makfi

ROYAL ASCOT

(G.-B.), MARDI

Au départ des St James's Palace Stakes (Gr1), il y avait le

gagnant des "Guinées" anglaises, Makfi (Dubawi) et ses dauphins :

dick turpin (deuxième des "Guinées" françaises) et canford cliffs

(lauréat des "Guinées" irlandaises). 

Mardi, à Ascot, Canford Cliffs a devancé Dick Turpin. Et Makfi n’a pu se

mêler à l’arrivée. Il a été victime d'une grosse infection à la gorge, comme

nous l'a confié son entraîneur, Mikel Delzangles. Le cheval a été

"scopé" après la course et son entourage a remarqué que le che val

était malade, ce qu'aucun signe ne laissait prévoir avant la course. Le cheval

paraissait vrai ment en belle forme. Il avait très bien mangé et voyagé. Sa

course est à effacer. Celle de la ???jdG rising star ??siyouni (Pivotal), en

revanche, a été plutôt bonne, mais le poulain d'Alain de Royer

Dupré a dû faire les extérieurs pour prendre la qua trième place et finir très

vite.

Finalement, cette arrivée ne chamboule pas grand-chose. Elle

confirme que Canford Cliffs et Dick Turpin sont deux chevaux de Gr1 qui se tiennent

d’assez près. Mais sont-ils pour autant meilleurs qu'un Makfi en pleine

possession de ses moyens ou qu’un Lope de Vega ? Nous persistons à penser que

les deux Français sont meilleurs…

 

LE JUMELE DE RICHARD HANNON

Richard Hannon aurait pu courir ses deux poulains dans des

courses différentes, mais les propriétaires des deux chevaux voulaient disputer

les St James's Palace Stakes. Pour l'entraîneur, ce fut une superbe course. À

deux cents mètres du but, ses deux pensionnaires avaient la mesure de leurs opposants.

L'entraîneur était obligatoirement "un et deux". Canford Cliffs a

pris la mesure de Dick Turpin, qui finit donc pour la troisième fois deuxième

dans un Gr1 sur le mile. S’il n’était Anglais, on parlerait d’un Poulidor ! «

Je n'étais pas inquiet pour ces deux-là après la course de Paco Boy, a déclaré

Richard Hannon. Canford Cliffs pro gresse beaucoup, il est vraiment de mieux en

mieux. Déjà, l'an dernier, quand nous avions gagné les Coventry Stakes avec

lui, notre idée était de courir cette épreuve, mais pou voir venir et la

gagner, c'est autre chose ! Pour Dick Turpin, c'est la troisième fois qu'il est

deuxième de Gr1 cette année. Il est peut-être "la demoiselle

d'honneur", mais c'est un très bon cheval. »

Richard Hughes, jockey de Canford Cliffs et de Paco Boy un

peu plus tôt dans l'après-midi, a déclaré avec humour : « Ce cheval est une

Rolls-Royce, il est simplement bon et plein d'influx. Monter un autre cheval

après lui c'est comme passer dans une Morris Minor ! »

 

HEARTS OF FIRE VERS LE PRIX JEAN PRAT

Troisième de cette épreuve, hearts of fire (Firebreak) –

treizième des "Guinées" anglaises après avoir remporté le Grand

Critérium italien à 2ans – a ravi son entourage. Robert Eddery, le frère de

l'entraîneur Pat, a expliqué : « Nous sommes très contents de cette troisième

place dans ce qui était certainement le meilleur Gr1 de la saison. Le cheval

avait très bien travaillé et nous espérions qu'il prenne une place. Il a

beaucoup progressé sur sa dernière course dans les "Guinées" et il

ira normalement courir le Prix Jean Prat si tout est okay. »       

 

la course des français

Makfi et Siyouni représentaient deux belles chances de vic-

toire dans ces St James Palace's Stakes (Gr1), même s'il est

toujours difficile de gagner à l'étranger et même si l'op position était de

taille. Makfi avait déjà battu les deux pre miers dans les "Guinées"

et Siyouni, malheureux dans la Poule d'Essai des Poulains, possède beaucoup de

classe. Il l'a prouvé en prenant la quatrième place, contraint de venir tout en

dehors. Placé en dernière position durant le par cours, Christophe Lemaire a

pris le dos de Makfi qu'il connaît bien pour avoir été son jockey. Lundi soir,

Jean Marc, le cavalier du matin de Makfi, nous disait d'ailleurs qu'il était

sûr de voir Siyouni dans le dos de son cheval !

Bref, Siyouni a été décalé peu après Makfi qui n'a pas

accéléré quand Olivier Peslier lui a demandé de le faire et, ensemble, ils ont

été légèrement déportés vers la gauche. Makfi était battu, mais Siyouni conti nuait

de progresser et cela ne l'a pas aidé. Jusqu'au bout, Siyouni a refait du

terrain. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, a expliqué : « C'est très diffi cile

de venir à l'extérieur dans cette course, mais il court bien. Je ne sais pas

encore quelle sera la suite de son programme. » La piste  d'Ascot 

termine  en montée et la pente est

si importante que cela se voit à l'œil nu. Dans le dernier tour nant, il y a un

gros dénivelé et revenir de l'arrière-garde dans ces conditions est très

difficile.

 

CANFORD CLIFFS ET DICK TURPIN SAUVEURS D’UNE LIGNEE

PATERNELLE EN VOIE DE DISPARITION

Avant l’émergence de canford cliffs et dick turpin, tagula

et arakan étaient des étalons plutôt méconnus. Respectivement par taufan et

nureyev, tagula et arakan sont en bout de chaîne de leur lignée. Sans canford

cliffs et dick turpin, qui seront certainement étalons, il est plus que

probable que tagula et arakan seraient passés aux oubliettes.

 

tagula, un cheval "vite" Entraîné par Ian Balding, tagula était un cheval pré coce,

qui a débuté au mois de mai de ses 2ans. Lauréat de son maiden pour sa deuxième

sortie, il a rapidement atta qué les Groupes, remportant succes sivement  les  July

Stakes (Gr3), puis le Prix Morny (Gr1). Il se plaça ensuite dans les Dewhurst

Stakes, la Poule d’Essai et les Guinées d’Irlande (Grs1) mais ne remporta qu’un

Groupe, les Supreme Stakes (Gr3).

Côté origines, Tagula était déjà meilleur que son père,

taufan, "simplement" lauréat des Mill Reef Stakes (Gr2). twin island

(Standaan), la mère de tagula, n’a couru qu’une fois à 2ans, c’est tout. Elle a

produit six vainqueurs, mais  aucun  du  niveau  de  tagula.  jolly  Widow,  la

deuxième mère de tagula, n’a pas couru, mais a produit da

hoss, lauréat du Breeders’ Cup Mile (Gr1).  

En tant qu’étalon, tagula transmet surtout sa précocité. En 2009, 59% de

ses 2ans qui ont couru ont gagné. Grâce à canford cliffs, il prouve que c’est

un étalon améliorateur. tagula était déjà meilleur que son père, taufan, et il

arrive à produire des chevaux meilleurs que lui, sans avoir une jumenterie

exceptionnelle à disposition. Actuellement, Tagula est stationné à Rathbarry

Stud, où il fait la monte et, bizarrement, son tarif est annoncé comme private.

 

arakan, le coup d’éclat avec dick turpin

Entré au haras en 2006, arakan réalise donc un coup d’éclat

avec dick turpin, issu de sa première production. Pourtant, arakan n’avait pas

des performances de très haut niveau. Ses meilleures victoires ont été acquises

au niveau Gr3 et il n’a jamais réussi au niveau Gr1. Élevé et défendant la

casaque Niarchos, arakan a couru assez longtemps. Il a débuté à l’âge de 2ans

et a couru en tout 24 fois jusqu’à la fin de son année de 5ans.

arakan a plutôt réussi avec ses premiers 2ans. Avec 39

partants en 2009, il a eu 14 gagnants.

À l’image de tagula, arakan a prouvé avec dick turpin qu’il

était améliorateur, d’autant que Merrily (Sharrod), la mère de dick turpin, est

restée maiden en douze sorties et n’était pas très bonne…

Arakan est stationné à Ballyhane Stud, où il fait la monte à

3.000€