Et un, et deux, et trois o’brien !

Autres informations / 27.06.2010

Et un, et deux, et trois o’brien !

 

INTERNATIONAL 

CURRAGh (IRL), Dimanche

 Le Curragh est la

chasse gardée d’Aidan O’Brien. La preuve en a encore été faite dimanche, dans

le Dubai Duty Free Irish Derby (Gr1) que l’entraîneur irlandais a remporté pour

la huitième fois depuis 1997. Mais ce n’est pas tout ! Cape Blanco (Galileo) s’est

imposé, mais Aidan O’Brien a également pris la deuxième place avec Midas Touch

(Galileo), la troisième place avec Jan Vermeer (Montjeu) et la cinquième place

avec At First Sight (Galileo). Quatrième, le favori Monterosso (Dubawi) ne

termine pas loin, mais il est à sa place. À sa décharge, on rappellera qu’il

courait à quasiment une semaine d’intervalle. C’est la cinquième année de suite

qu’Aidan O’Brien gagne l’Irish Derby. Un record !

 

Éclatant rachat pour Cape Blanco

Arrivé invaincu sur le "Jockey Club" (Gr1), Cape

Blanco en était même le favori. Logique, car il avait auparavant nettement

battu Workforce (King’s Best), historique lauréat du Derby d’Epsom (Gr1), dans

les Dante Stakes (Gr2) à York. Mais il a été méconnaissable à Chantilly,

terminant "mauvais" dixième. Dimanche, il n’a pas gagné de loin, mais

il a prouvé en devenant gagnant classique qu’il était bien un champion. De la

trempe des plus grands ? Difficile à dire encore pour l’instant, car Cape

Blanco a réussi sa première grande étape seulement. Sa prochaine course

pourrait être les "King George" (Gr1), où il retrouvera normalement

Workforce. S’il venait à gagner cette épreuve à 3ans, comme son père Galileo,

Cape Blanco sera alors un "grand" cheval. En attendant, Aidan O’Brien,

son entraîneur, analysait après la course : « Je suis vraiment content, car le

cheval a été très bon dans sa façon de gagner et Johnny Murtagh l’a

parfaitement monté. Il nous prouve aujourd’hui que l’on ne s’était pas trompé

sur son cas. C’est bien le champion que nous pensions avoir. Nous pensons aux

"King George" comme son prochain objectif. Je ne sais pas ce qu’il

s’est passé en France, mais ce n’était pas le même cheval que d’habitude. »

 

Cape Blanco lève les doutes sur sa tenue

Lauréat de l’Irish Derby en 2001, Galileo apportait des

garanties sur la tenue de Cape Blanco. Mais ces certitudes étaient ébranlées

par le pedigree maternel de Cape Blanco. En effet, sa mère, Laurel Delight,

était une jument de niveau gros handicap sur 1.000m. Laurel Delight est de plus

par Presidium – pas vraiment considéré comme l’étalon du siècle –, qui lui

s’est plutôt exprimé sur 1.400m-1.600m.

 

Monterosso, pas de la trempe des meilleurs

Bon gagnant des King Edward Stakes (Gr2) le 18 juin à Royal

Ascot, Monterosso a été supplémenté dans l’Irish Derby, qui était sa première

tentative au niveau Gr1. Ce cheval a beaucoup progressé en passant par les

handicaps, mais sa performance de dimanche montre qu’il n’est pas encore

vraiment du niveau des meilleurs. Plutôt déçu, son entraîneur, Mark Johnston,

disait après la course : « Pour être honnête, on ne venait pas pour finir

quatrième… On venait pour gagner et sur le coup, on ne peut pas invoquer

d’excuse. »