Goodbye simon revient sur les balais

Autres informations / 28.06.2010

Goodbye simon revient sur les balais

AUTEUIL, Mardi

Le Prix Dawn Run (L) est une épreuve aux enjeux multiples.

Consolante pour les battus des grandes épreuves du printemps, tremplin pour les

nouveaux venus ou alors une bonne occasion de faire une rentrée sans surcharge

de poids pour des chevaux qui reprennent la compétition après une longue

absence.

De nombreux bons éléments de la "planète obstacle"

ont inscrit leur nom au palmarès de cette épreuve. Ces deux dernières années,

c’est le pensionnaire de Jehan Bertran de Balanda, Vitray (Morespeed), qui a

enlevé l’épreuve. Son entraîneur est d’ailleurs le triple tenant du titre

puisqu’il avait remporté l’édition 2007 avec Malikhan (Garuda), mais ne sera

pas représenté cette année. Notons qu’en 2000, c’est le champion Baracouda

(Alesso) qui avait triomphé à l’âge de 5ans, avant de remporter les sept Grs1

qui constituent son palmarès. En 2010, un lauréat de Gr1 va prendre le départ

de cette épreuve, il s’agit d’un pensionnaire de Thierry Doumen, à savoir Good

Bye Simon (Simon du Désert), le lauréat du Prix Alain du Breil (Gr1) en 2007.

Pas revu en compétition depuis l’automne dernier, où il

s’était essayé sans succès dans la discipline du steeplechase, Good Bye Simon

va effectuer une rentrée en 2010 en retrouvant la discipline qui l’a porté au

pinacle. Les conditions de course lui sont extrêmement favorables, et il ne

portera aucune surcharge de poids compte tenu du fait qu’il n’a pas reçu de

gains cette année et moins de 40.000€ euros sur les balais l’année dernière.

 

Le bon engagement de Melcastle

Absent de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1),

Melcastle (Medaaly) avait pourtant disputé trois de ses préparatoires. Le

protégé de Bernard Goudot a préféré faire l’impasse sur l’épreuve qui a sacré

Mandali (Sinndar) et Christophe Soumillon. Descendu de catégorie, il trouve un

engagement sur mesure, mais va s’élancer avec une surcharge de trois kilos, due

à l’accumulation de ses gains l’année dernière. Un ton en-dessous des meilleurs

de la spécialité, il a le potentiel pour faire mouche dans une épreuve où il avait

pris la troisième place l’année dernière.

 

Le top-weight Sable des Ongrais

Très à l’aise dans les terrains légers, Sable des Ongrais

(Marchand de Sable) dispose d’un très bon engagement mais aura la lourde tâche

de porter le poids de la course et de rendre beaucoup de poids à l’ensemble de

ses adversaires. Avec 72 kilos sur le dos, le challenge est de taille, mais sa

qualité peut palier à ce handicap. Déjà lauréat d’une Listed cette année à

Auteuil, le pensionnaire de Philippe Chemin a triomphé dans le Prix Jean Granel

(L), où il dominait nettement un certain Zaiyad (Sadler’s Wells) en portant

déjà quelques 70kilos.

 

Les 5ans face à leurs aînés

Cinq des douze participants au Prix Dawn Run ont 5ans et

vont bénéficier d’un sérieux avantage au poids. Trois d’entre eux ont une bonne

chance de s’illustrer, à savoir Roc de Sivola (Cadoudal), un spécialiste

d’Enghien qui a toutefois déjà triomphé une fois au niveau Listed à

Auteuil dans le Prix Gérald de Rochefort (L) à 4ans. Pas

revu sur les pistes depuis la fin du mois d’avril, le pensionnaire de Yannick

Fouin effectue une semi-rentrée. Rolie de Vindecy bénéficie elle aussi d’un bon

engagement. Deuxième de Young Poli (Poliglote) dans le Prix La Barka (Gr2),

elle a ensuite échoué dans la Grande Course de Haies d’Auteuil, se contentant

de la cinquième place à distance. Mais sur la foi de ces performances, elle

doit figurer à l’arrivée. Sucess River (Robin des Champs) vient de faire sa

rentrée après quatorze mois d’absence, où elle n’était tombée que sur les champions

Kap Dream (Kapgarde) et Viotti (Dream Well) pour lui barrer la route.

La jument de Guy Cherel est une championne en puissance et

devrait beaucoup progresser sur sa dernière sortie. Très allante pour sa

rentrée, elle va devoir canaliser ses ardeurs face à une opposition de choix.

 

Palmier invaincu sur les balais en 2010

Le pensionnaire de François-Marie Cottin, Palmier (Brier

Creek), présente la particularité d’être invaincu en deux sorties sur les

balais cette année. L’élève d’Yves d’Armaillé s’est imposé dans les Prix

Mélinoir et Wild Risk (L) et dispose de bonnes chances de conserver son

invincibilité malgré les pénalisations sur l’échelle du poids.