Helleborine, la sœur d'african rose, reçoit son étoile

Autres informations / 25.06.2010

Helleborine, la sœur d'african rose, reçoit son étoile

 

Maisons-Laffitte, Vendredi Dans le Prix Mary Tudor (F), une

course pour inédites de 2ans, Helleborine (Observatory), la propre sœur de la

championne African Rose, a brillé pour ses débuts. « Elle n’a rien en commun

avec African Rose, nous a raconté Christiane Head-Maarek, son entraîneur, elle

est beaucoup plus décontractée que sa sœur qui était une pile électrique. Elle

peut tout faire, courir aussi bien devant qu’en retrait. Mais c’est encore un

bébé, elle était très verte aujourd'hui, regardait partout. » C'est vrai

qu'Helleborine ne ressemble pas du tout à African Rose, à commencer par son

physique. Sa sœur était alezane et avait quatre balzanes alors qu'Helleborine

est baie. Dans son caractère aussi car African Rose était parfois délicate

alors qu'Helleborine, bien qu'immature, s'est montrée très calme au rond de

présentation et très facile en course, répondant parfaitement aux ordres de son

cavalier. Calée le long de la lice des tribunes, en tête, Helleborine a été

attaquée par Pontenuovo (Green Tune) – une fille de Porlezza un peu estimée –

mais quand son jockey l'a un peu "appuyée", elle est facilement

repartie. Et les deux premières ont laissé les autres à distance ; Helleborine

a été vite aujourd'hui.

Elle fait partie des bons 2ans chez Christiane Head-Maarek,

qui ne nous a pas caché l’estime qu’elle lui porte. « Elle fait partie des

chevaux que j’aime bien. Si elle est là aujourd’hui, c’est pour cette raison. »

L’entraîneur cantilien avait déjà remporté cette épreuve avec Treasure (Anabaa)

en 2008, elle s’était ensuite engagée directement dans le Prix de la Vallée

d’Auge (L) à Deauville, avec brio. Sur l’impression visuelle, Helleborine a le

potentiel pour réaliser la même performance, d’autant plus qu’il y a des places

à prendre tout en haut de la hiérarchie de la génération des 2ans cette année.

Mais « ça n’est pas parce que l’une a fait cela que l’autre doit aussi le

faire. Il n’est pas impossible qu’elle coure une Listed dans peu de temps, mais

aujourd’hui, c’était une "F" et j’ai encore envie de lui donner un

parcours avant d’attaquer des plus grosses épreuves. Je pense qu’elle peut

aussi être rallongée jusqu’à 1.400m. » Pour l’ensemble de ces raisons, son

pedigree, la facilité qui la caractérise et l’impression visuelle qu’elle a laissé,

nous lui décernons une ? ??JDG?Rising Star ?.     Suite

 

Couplé placé d’Yves de Nicolay

Les protégées d’Yves de Nicolay, Pontenuovo et Vauville

(Invincible Spirit) ont pris les deux premiers accessits derrière Helleborine.

La première nommée a fait plus que se défendre dans cette épreuve et n’a été

battue que dans les dernières foulées. Les écarts se sont même creusés puisque

sa compagne de box pointe à cinq longueurs et que les autres suivantes figurent

encore plus loin. Vauville est également bien née, elle est issue de la famille

de Vahorimix, gagnant de la Poule d'Essai des Poulains  et  du  Prix

Jacques Le Marois (Grs1). « Ce sont deux pouliches qui

galopent. Elles ont travaillé avec Split Trois (Dubawi) et vu qu'elles se

valent, je n'ai pas voulu engager les trois dans la même course [Split Trois a

remporté le Prix Sylvie, B, ndlr]. De gros écarts se sont créés aujourd'hui.

Mais en tous cas, ça nous permettra de recourir une "F" prochainement

», nous a déclaré Yves de Nicolay.

 

La propre sœur d’African Rose

Élevée par Juddmonte Farms, Helleborine est une fille de New

Orchid (Quest for Fame), une jument qui s’est illustrée sur des distances

supérieures ou égales à 2.000m. Elle a décroché son maiden sur les 2.000m de

Newcastle avant de prendre deux bons accessits dans un Gr3 et dans une Listed.

Bonne jument de course, elle est devenue une remarquable mère, mettant au monde

pour son premier produit, African Rose (Observatory), lauréate du Sprint Cup

(Gr1) de Doncaster à 3ans, après avoir réalisé une bonne première partie de

carrière, décrochant son black type dans une Listed à 3ans, mais participant

l’année précédente à la plupart des épreuves de Groupe. Elle avait d’ailleurs

débuté par une deuxième place dans l’important Prix Yacowlef (L) à Deauville.

Sa mère, New Orchid, est la sœur utérine de Distant Music

(Distant View), invaincu en trois sorties à 2ans pour remporter en fin de

saison les importants Dewhurst Stakes

(Gr1).