Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le rêve doit se poursuivre pour marchand d’or

Autres informations / 06.06.2010

Le rêve doit se poursuivre pour marchand d’or

Dix partants dans le Prix du Gros-Chêne (Gr2) 2010. Et un

nom saute aux yeux, celui de marchand d’Or (Marchand de Sable). Le pensionnaire

de Mikel Delzangles a fait grosse impression dans le Prix de Saint-Georges

(Gr3) pour sa rentrée après un an d’absence, due à des problèmes respiratoires.

Nous avons en effet retrouvé le "vrai" Marchand d’Or, capable de fins

de courses tranchantes d'ailleurs redoutées par ses adversaires. Attentiste

parmi les derniers, Marchand d’Or s’est rapproché librement et a littéralement

transpercé le peloton pour l’emporter sur le poteau. À cette occasion, Marchand

d’Or a rassuré son entourage qui peut encore rêver à de grands succès sur les courtes

distances. Pour le champion des époux Giral, ce Prix du Gros-Chêne est en effet

une porte qui peut s’ouvrir sur les sprints d’Ascot comme les King’s Stand

Stakes (Gr1) et les Golden Jubilee Stakes (Gr1) voire sur le July Cup (Gr1)

qu’il avait enlevé en 2008. Pour cela, il lui suffit de répéter la même valeur

que lors de sa rentrée, ce qui paraît tout à fait dans ses cordes. D’autant que

le numéro 10 dont il a hérité dans les stalles va lui permettre d’attendre

parmi les derniers avant de finir vite.

 

La ligne du "Saint-Georges"

Kolokol (Statue of Liberty), Black mambazo (Statue of

Liberty), mood music (Kyllachy) et manzila (Cadeaux Généreux) ont participé également

au Prix de saintgeorges, se classant respectivement troisième, quatrième,

sixième et neuvième. Des quatre, ce sont les deux premiers qui semblent

disposer d’une très bonne chance. Kolokol a bien récupéré de cette sortie,

comme nous l’a confié son mentor, Didier Prod’homme. Il a travaillé sur huit

cents mètres sur la vieille piste de Maisons-Laffitte et tout est en ordre pour

le voir répéter sa valeur. Vainqueur à 2ans du Critérium de Vitesse (L) sur

1.000m, Kolokol a beaucoup de vitesse mais à 3ans, le programme ne lui laisse

pas d’autre choix que d’affronter ses aînés. Bon finisseur, associé à

Christophe Soumillon, il devrait encore prendre une bonne place.

Black Mambazo fait partie des meilleurs sprinters italiens.

Cinquième du dernier Prix de l’Abbaye de Longchamp, le protégé de Luiggi

Riccardi est à son affaire sur le bon terrain et lui aussi doit être capable de

prendre une nouvelle place. D’ailleurs, sa force réside dans sa régularité : en

vingt courses, il a signé cinq victoires pour dix places.

 

Dolled Up,

sur les traces de Beauty is Truth ?

Le dernier lauréat du Prix du Gros-Chêne à 3ans est une

femelle : Beauty is Truth (Pivotal). Elle était entraînée par Robert Collet,

qui va essayer de faire de même cette année avec dolled Up, première lauréate

de Groupe de son père, Whipper (Miesque’s Son), dans le Prix du Bois (Gr3).

Elle a fait un essai dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) sur 1.600m, où

elle a couru honorablement, terminant neuvième après avoir été gênée. De retour

sur les parcours de vitesse qui lui vont si bien, elle peut causer une surprise

avec 53,5 kilos.          

 

VERBATIMS

Mikel Delzangles, entraîneur de marchand d’Or, 1er du Prix

de Saint-Georges, Gr3 : « Je l'ai reçu il y a deux mois et demi. Nous avons

principalement joué sur son moral car c'est très important à son âge, surtout

en sortant d'une longue convalescence. C'est le temps et la nature qui ont fait

leur œuvre. Et puis, bien sûr, je pense à Freddy Head qui a perdu Marchand

d'Or, son cheval de cœur, pour des raisons extra-professionnelles. »

 

Jean-Louis Giral, propriétaire-éleveur avec son épouse de

Marchand d’Or : « On a souffert, mais on est là maintenant. C'était triste de

voir comme il était. Aux premières radios des poumons, les vétérinaires ont

trouvé rapidement ce que le cheval avait et ce qu'il fallait faire. Ils ont été

fantastiques. Pendant deux mois et demi, nous lui avons apporté des soins deux

fois par jour. Au premier examen de contrôle, c'était beaucoup mieux, le cheval

avait repris du poids. Mais il s'agissait alors de savoir si le tissu

pulmonaire, qui était en train de se réparer, allait retrouver son état

d'origine. Car en plus, le cheval à 7ans. »