Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’envolée de montgolfier

Autres informations / 06.06.2010

L’envolée de montgolfier

LONGCHAMP, Samedi

Envolée est un terme un peu fort, mais il est là pour qualifier

l’écart entre le lauréat, Montgolfier (Monsun) et son suivant, sabletory

(Marchand de Sable). Huit longueurs les séparent ! C’est impressionnant, oui,

mais on n’a pas vu un lot de phénomènes dans cette courses de débutants. Dans

l’ensemble, les bruits d’avant course étaient mauvais : « Il n’est pas prêt »,

« il est méchant », « il n’est pas très bon… ». On avait le droit à toute la

panoplie de paroles négatives des entourages avant une course. Au rond, la

pluparts des concurrents avaient d’ailleurs des allures de tardifs : grands et

massif. Montgolfier était dans ce cas et, finalement, cela ne l’a pas empêché

de s’imposer dans une course qui n’a pas été très vite. On aurait d’ailleurs pu

croire qu’il y avait deux tours à faire ! Toujours vu à la pointe du combat,

Montgolfier est passé à l’attaque dès l’entrée de la ligne droite et jamais il

n’a été inquiété, gagnant très nettement. Bien sûr, avant d’avoir un jugement

trop hâtif sur Montgolfier, il faudra attendre de le revoir, car il reste

capable de progresser.

Deuxième, Sabletory avait l’avantage d’avoir couru une

course Afasec. « Cela l’a bien sûr aidé, nous disait Nicolas Clément, son

entraîneur. Je trouve ses débuts encourageants. Mais il est encore immature.

Nous l’avons castré, mais ce n’est pas parce qu’il était difficile. »

Enfin, comme nous le disait un entraîneur, après la course,

« il y avait cher au papier dans cette course, mais c’était moins brillant en

piste. » En effet, beaucoup de battus du jour vont avoir du mal à remporter

rapidement leur course, surtout 

s’ils  restent  en région parisienne. C’est le cas notamment

d’Alaskan King (Montjeu), fils de la championne Aquarelliste (Danehill) –

croisement de tenue sur tenue. Longtemps aux avantpostes, il a baissé de pied

dans les trois cents mètres derniers mètres. Il est à revoir, mais il faut

espérer des progrès de sa part.

 

La famille de Moon Ballad

Élevé par Darley, Montgolfier est un fils de Velvet lady

(Nashwan), qui a débuté par une deuxième place au mois d’avril de ses 3ans

avant de prendre la sixième place des 1.1 Guinées de Newmarket (Gr1). Par la

suite, elle remportera son maiden mais ne deviendra jamais black type. Velvet

Lady est bien née, puisque c’est une sœur de Moon Ballad (Singspiel), lauréat

du Dubai World Cup (Gr1) en 2003, mais qui n’a jamais gagné de Gr1 en Europe.

Au niveau de la troisième mère, Park Special (Relkino), c’est également très

bon. Elle a produit plusieurs bons chevaux dont central Park (In the Wings), lauréat

du Derby Italien (Gr1 à l’époque) et Mellow Park (In the Wings), sixième du

Derby d’Epsom (Gr1) et lauréat de Gr3. Comme on le voit, Montgolfier appartient

à une vraie famille de tenue.