Les lignées mâles lauréates dans le prix de diane : l’exception latice

Autres informations / 12.06.2010

Les lignées mâles lauréates dans le prix de diane : l’exception latice

 

 Chaque étalon, en plus

de ses performances, représente une lignée. Les deux plus connues aujourd’hui sont

celles de deux fils de northern dancer, en l'occurence sadler’s Wells et danzig,

lignées qui se poursuivant par l'intermédiaire des fils de ces deux grands étalons.

En analysant les lignées mâles (en remontant les pères de pères) des gagnantes du

Prix de Diane depuis 1990, on s’aperçoit, sans surprise, de l’omniprésence de northern

Dancer, cité dans onze pedigrees. La lignée qu’il représente, ainsi que beaucoup

d’autres, remonte à l'un des trois étalons de pur sang arabe fondateurs de la

race du pur-sang anglais, darley arabian, arrière-grand-père de l'invaincu

eclipse. Plus de 90% des étalons aujourd’hui le possèdent comme aïeul.

 Dans le palmarès du Prix

de Diane, on trouve une exception dans ces vingt dernières années. Il s’agit de

latice, dont le père, inchinor, représente une lignée unique, celle remontant également

à un des trois fondateur de la race PS, byerley Turk. Aujourd’hui, elle est seulement

représentée par Inchinor, indian ridge, dr devious et les fils de ces derniers (notnowcato,

domedriver, indian rocket, munir, namid et Vinnie roe notamment).