Mais que reprochez vous donc a makfi ?

Autres informations / 14.06.2010

Mais que reprochez vous donc a makfi ?

Voilà la question que nous avons envie de poser à nos amis

(?) anglais avant les St James’s Palaces Stakes (Gr1) qui ont lieu ce mardi à

Royal Ascot. C’est vrai, c’est agaçant à la fin de ne jamais reconnaître ne

serait-ce que la simple logique sous prétexte qu’un cheval a le malheur d’être

entraîné en France !

Récemment, nous avons encore eu deux exemples scandaleux

avec le ridicule rating accordé au crack lope de vega (Shamardal) et avec celui

donné à Goldikova (Anabaa), jugée moins bonne que Rip Van Winkle alors que ce

dernier n’est encore qu’un très bon 3ans en attente de confirmation comme cheval

d’âge.

Mais revenons à Makfi : comment expliquer la place de favori

occupée par canford cliffs (Tagula), alors que celui-ci a été nettement dominé

par Makfi dans les 2000 Guinées à Newmarket ?

Certes, le protégé de Richard Hannon a remporté, depuis, les

2000 Guinées irlandaises – alors que le Français n’a pas été revu en

compétition. Mais tout de même…

Enfin ! Ne gâchons pas la fête et la joie immense de voir un

de ces grands tournois dont Royal Ascot, idéalement situé à la mi-juin, à le

secret sur le mile.

Pour en rester aux faits eux-mêmes, ils seront 6 gagnants de

Gr1 (sur 8 partants, si l’on exclue le leader de Ballydoyle) au départ : de

beethoven (Dewhurst Stakes à 2ans) à siyouni (Jean-Luc Lagardère, également à

2ans), en passant par canford cliffs (Irish 2000 Guinées), hearts of fire (Gran

Criterium de Milan à 2ans), Makfi (2000 Guinées) et noble’s Promise (Futurity

Stakes de Keeneland à 2ans) ! Et les deux autres ? Ceux qui n’ont pas encore eu

la chance de gagner à ce niveau ? dick turpin a fini deux fois 2e des ces deux

demi-finales avant la finale

d’Ascot que sont les Guinées et la Poule d’Essai : battu la première

fois par Makfi et la seconde par Lope de Vega. Quant à steinbeck (tout de même

monté par Murtagh), il a à son actif deux 4e places : dans les Dewhurst Stakes

de Beethoven et dans les 2000 Guinées irlandaises de Canford Cliffs. Voilà qui

indique bien à quel niveau se situe l’édition 2010 de ces St James’s Palaces

Stakes. Un duel où, parmi les ténors du mile européen actuel, ne manque

logiquement que Lope de Vega (lauréat sur 2100m du Jockey Club). Le gagnant

sera le « plus que jamais » incontestable numéro 1 des 3ans dans la discipline

et n’aura plus qu’à se présenter à la mi-août au départ du Prix Jacques Le

Marois, face à… Goldikova. Pour le titre de numéro 1 tout court.