Rosa d’anjou avec la vitesse en plus

Autres informations / 24.06.2010

Rosa d’anjou avec la vitesse en plus

AUTEUIL, Jeudi

 « Rosa d’Anjou

(Rochesson) progresse de course en course et je pense que sa dernière sortie a

été une très bonne leçon. » C’est ce que nous a confié Julien Morel, le jockey

de Rosa d’Anjou, à son retour aux balances. La protégée de Laurent Viel s’est

sortie du piège d’une course sans rythme : toujours parmi les chevaux de tête,

elle a fait parler sa vitesse et a nettement dominé ses rivales dans la phase

finale. « Elle a beaucoup de gaz, poursuit son jockey, et en plus elle adore

les terrains profonds, alors ça sera encore mieux à la fin de l’année. » Rosa

d’Anjou progresse, ce qui est une évidence à la simple lecture de son palmarès.

Elle restait sur une encourageante quatrième place à distance de Sortie de

Secours (Trempolino). Dans un jour sans, cette dernière n’a pas été à la

hauteur de son statut de favorite et s’est contentée de regarder de loin ses

adversaires se battre dans la phase finale. À deux longueurs de la lauréate, la

lutte a fait rage pour les accessits. Ils étaient cinq à finir en à peine plus

d’une longueur et c’est Marito (Alkalde) qui a réglé le sprint devant Kinglaska

(Kingsalsa) en revenant de très loin. Ce Prix Gérald de Rochefort (L) est bien

loin du temps record, ses participants sont partis très doucement, personne ne

voulant faire le train. Conséquence directe, ils étaient encore très nombreux à

prétendre à la victoire en entrant dans la dernière ligne droite.

 

Marito, le meilleur finisseur

En se classant deuxième de cette épreuve, Marito a réalisé

une excellente performance mais les circonstances de course n’ont pas satisfait

son entraîneur, Nicolas Millière.

« Le cheval montait en progression et il s’est très bien

comporté dans un lot qui tenait la route. Il a refait beaucoup de terrain pour

finir, mais il s’était retrouvé un peu loin dans la ligne d’en face. C’est un

déménageur qui a une très grande action, j’aurais préféré qu’il soit monté plus

près des leaders mais Morgan Regairaz a souhaité temporiser. J’ai été jockey,

je sais ce que c’est et il a probablement pris la bonne décision. »

Irréprochable depuis le début de sa carrière Marito n’a pas fini de montrer son

talent et pourrait bientôt changer de discipline. « A priori on va aller sur le

steeple avec lui et normalement, le terrain lourd ne devrait pas le déranger,

poursuit son entraîneur. Mais maintenant, ce sont les vacances. »

 

Kinglaska revient sur les haies avec bonheur

Après deux performances décevantes en steeple-chase,

Kinglaska faisait son retour sur les balais. Le protégé de Guy Cherel s’est

remarquablement comporté et a pris une très bonne troisième place à la lutte.

Toujours maiden, Kinglaska n’a pas encore inscrit son nom au palmarès d’une

course, chose rare chez les pensionnaires de Guy Cherel.           

 

La nièce de Formosa Joana Has

Élevée par A. Vandenhove, G. Vaillant et M. Aschero, Rosa

d’Anjou est le premier produit de Rosane (Sheyrann), une jument entraînée par

Serge Foucher qui a remporté deux courses en province. Son deuxième produit,

Roc d’Anjou (Sunshack), a couru deux fois à Auteuil, se classant troisième du

Prix des Cévennes lors de sa deuxième tentative. Rose Diamond (Rose Laurel), sa

deuxième mère, est à l’origine de la bonne Formosa Joana Has (Turgeon), une

jument qui s’est imposée en steeple-chase et en haies à Auteuil pour

l’entraînement d’Éric Leray.

Normania Hall (Weaver’s Hall), la troisième mère, a remporté

deux Listeds à Deauville et Saint-Cloud. Entre ces deux victoires, elle s’était

aussi imposée sur les balais d’Auteuil. Elle est ensuite devenue la mère du bon

brazil (Matahawk), lauréat de quatre courses à Auteuil, dont les Prix Hardatit

et Rose or No.