Royal d’arc porte le poids de la course

Autres informations / 16.06.2010

Royal d’arc porte le poids de la course

NANTES, Jeudi

S’il y a un cheval de classe au départ du Grand Prix des

AQPS (D) à Nantes, c’est bien Royal d’Arc (Le Triton). Le protégé d’Éric Leray

est aussi bon en plat qu’en obstacle et a remporté sept de ses douze sorties

publiques, toutes compétitions confondues. En dernier lieu, il s’imposait

facilement dans le Prix Marcel Callier (D), à Lyon-Parilly, laissant dire à son

jockey, Anthony Crastus, qu’il pourrait même affronter les pur-sang. « Il a un

vrai changement de vitesse et pourrait presque courir avec les pursang. » Ce

jeudi, il va retrouver ses deux dauphins lyonnais, Roseau de Loire (Smadoun) et

Rapide de Neulliac (Maille Pistol) avec un sérieux désavantage de poids. Avec 67

kilos à porter, Royal d’Arc est le top-weight de l’épreuve et va devoir se jouer

de ce handicap. Il rend six kilos et demi à Spadouna (Spadoun), son adversaire

le plus léger, une jument qui vient de débuter en compétition par une troisième

place à Corlay.

 

Regard sur tout sur une bonne série

Regard sur tout (Enrique) a couru a quatre reprises en plat

cette année, pour trois victoires et une cinquième place. Le protégé de

Christian Le Galliard aligne les "bâtonnets" mais augmente

considérablement le niveau de l’opposition. Toutefois, lors de sa dernière

course, il dominait assez nettement Siowa Sacrée (Fragrant Mix), qui vient de

prendre une bonne deuxième place à Auteuil.

 

Radio Paris (Smadoun) vient de faire une rentrée victorieuse

à Angers à la fin du mois de mai, alors qu’il n’avait plus été vu en

compétition depuis le mois de novembre. Il s’imposait facilement et devrait

avoir beaucoup progressé depuis. Le pensionnaire de Donatien Sourdeau de

Beauregard a couru cinq fois en plat pour trois victoires et deux accessits.

Sur la foi de ces performances, il se place comme l’adversaire direct de Royal

d’Arc, d’autant plus qu’il porte quatre kilos de moins. Sur la piste angevine,

il laissait Rébecca de thaix (Lavirco) et Signe de l’Espau (Dabistan) à plus de

dix longueurs et va les retrouver aujourd’hui.