Saccageur fait honneur a ses aînés

Autres informations / 07.06.2010

Saccageur fait honneur a ses aînés

Auteuil, Lundi

 L’intérêt du Prix Ginetta II se tenait en la

présence de saccageur (Poliglote), un fils d’ellapampa (Pampabird), la sœur des

champions bipbap (Dom Pasquini) et Azertyuiop (Baby Turk). Saccageur était le

seul des quatorze partants à débuter en steeple-chase et à effectuer en même

temps sa rentrée en obstacle. Autant d’ingrédients pour que ses débuts sur les

gros obstacles ne se passent pas de la meilleure façon et, effectivement, le

début de course n'a pas été du plus bel effet : mal parti, Saccageur a été contraint

de voyager en queue de peloton et a sauté l’intégralité des difficultés en

force, sans toucher un seul des obstacles. Il s’est rapproché librement dans la

ligne d’en face et s’est retrouvé parmi les premiers en entrant dans le dernier

virage. « Je n’imaginais pas qu’il puisse gagner après tous les efforts

produits dans le parcours, nous a confié son éleveur Pierre de Maleissye Melun.

Je suis ravi de sa performance, David Cottin l’a parfaitement monté. » Dans un

terrain bon à souple, Saccageur était comme un poisson dans l’eau, mais « il ne

faut pas que ce soit plus lourd pour lui », a commenté David Powell, le manager

de l’écurie de Magalen Bryant. En tête en sortant du dernier virage, il a

ensuite laissé libre cours à sa grande action et a passé le poteau avec plus de

deux longueurs d’avance sur slow Game (Al Namix), qui tombe une nouvelle fois

sur un "Macaire" pour le priver d’une première victoire en

steeplechase. En retrait, c’est sweet sugar (Loup Solitaire) qui a pris la

troisième place, après avoir longtemps donné le ton de l’épreuve et s’être

montré très tendu à la fois dans le rond de présentation et durant la course.

 

Saccageur, le neveu

de bipbap

Élevé dans la

Sarthe, par Pierre de Maleissye Melun, Saccageur est le meilleur produit qu’a

donné sa mère, ellapampa (Pampabird). Dans la fratrie de Saccageur, on retrouve

des éléments qui ont peu couru mais qui ont tous fait preuve de régularité. Une

qualité que l’on retrouve chez leur mère, laquelle avait figuré quatorze fois

sur le podium en quatorze sorties pour six victoires. « c’était une pouliche un

peu compliquée », avait déclaré son ancien entraîneur, Guillaume Macaire.

Ellapampa a donné naissance à une fille de Saint des Saints qui est yearling et

devrait maintenant être renvoyée à Poliglote. « La mère est retournée à

Poliglote cette année, nous a raconté son éleveur, mais ça n’a pas pris, alors

on va faire un nouvel essai. » De plus, Saccageur est le neveu d’Azertyuiop

(Baby Turk), auteur de cinq victoires de Groupe outremanche, et surtout de

bipbap (Dom Pasquini), lauréat du Prix Maurice Gillois (Gr1) et troisième de

"La hayejousselin" (Gr1).