Salder roque fait tomber bel la vie de son piedestal

Autres informations / 19.06.2010

Salder roque fait tomber bel la vie de son piedestal

AUTEUIL,

Prix Alain du Breil (Gr1)

 « Les deux premiers

nous ont offert un beau spectacle et j'ai transpiré, nous a confié Guy Cherel.

Le meilleur a peut être gagné mais ce sont deux bons chevaux. » Salder roque

(Muhtathir) a offert un deuxième Prix Alain du Breil (Gr1) à son entraîneur, le

deuxième consécutivement, après avoir remporté l’édition 2009 avec le regretté

rendons grâce (Vidéo Rock) ??Jdg Jumping Star ?. Le match était très attendu

entre Bel la vie (Lavirco), invaincu lors de ses trois courses préparatoires et

Salder Roque, qui avait remporté la dernière, celle dans laquelle son rival

avait fait l’impasse. Le match a bien eu lieu et les deux champions ont livré

une magnifique lutte finale, qui s’est finalement réglée d’une petite tête au

passage du disque final. « Aujourd’hui c’est Salder Roque qui gagne, peut-être

que demain ça sera Bel la Vie, nous a déclaré Xavier Papot. En tout cas, ce

sont deux très bons chevaux. La course a été très tactique, sans beaucoup de

rythme et Guillaume Macaire avait raison, celui qui battra Salder Roque aura

gagné la course, malheureusement personne n’a pu le battre. » Salder Roque

s’affirme comme le meilleur cheval de 4ans sur les balais et offre un premier

Prix Alain du Breil à sa propriétaire Magalen Bryant. « c'est la 600e victoire

de Magalen Bryant en France depuis 1983, nous a confié son manager David

Powell, date à laquelle elle a eu ses couleurs. Mme Bryant et Mme du Breil

étaient très amies et cette course lui tenait particulièrement à coeur. »

C’est Baan rim pa (Dyhim Diamond) qui a ouvert le bal et

lancé les hostilités, menant à un rythme peu sélectif. Dès le début de la ligne

d’en face, Jacques Ricou, en selle sur Bel la Vie, a pris les commandes des

opérations pour durcir la course. La sélection a alors commencé ; peu à peu

quelques adversaires ont lâché prise. Ils étaient encore cinq chevaux à entrer

dans un mouchoir de poche dans le dernier virage, Bel la Vie, Salder Roque,

president José (Slickly), prince oui oui (Poliglote) et montpellier (Della

Francesca). Les autres sont d’ores et déjà battus. Dans la phase finale, les

deux favoris se détachent et offre une lutte épique qui tourne à l’avantage de

Salder Roque. « On a eu un déroulement de course peu sélectif, raconte

Guillaume Macaire. J’aurais préféré que le leader nous emmène plus loin, mais

peut-être qu’on aurait aussi été battus. S’il y a un regret à évoquer, c’est

celui là. »

 

La première défaite de Bel la vie en 2010

Lauréat de trois épreuve préparatoires au Prix Alain du

Breil, Bel la Vie s’engageait invaincu en trois courses cette année et a connu

son premier échec cette saison. Difficile à avaler quand la seule défaite à

lieu dans la course visée, celle qui vaut, sportivement plus que

financièrement, la totalité de ses derniers titres. Mais Bel la Vie n’a pas

démérité et se place, au même titre que Salder Roque, comme un cheval

d’exception. Le pensionnaire de Guillaume Macaire a "fait le boulot"

pour donner à la course un minimum de sélectivité, mais il l’a fait à ses

dépens, emmenant son grand rival dans son sillage, pour lui servir la victoire

sur un plateau d’argent.                     

 

Prince oui oui troisième malgré les incidents

La famille Papot présentait deux "cartouches" au

départ du Prix Alain du Breil. Outre le favori Bel la Vie, il ya avait aussi

Prince Oui Oui, le lauréat du Prix Cambacérès (Gr1) en fin d’année dernière. Le

protégé de Philippe Peltier ne paraissait pas dans son meilleur jour mais a

pris une excellente troisième place en dominant President José au sprint. « Il

a fait quelques bêtises aujourd’hui, nous a confié son mentor. La piste était

très piégeuse, très fausse et il a fait des fautes de terrain, tant sur les

obstacles que sur le plat. Je n’ai pas réussi à l’avoir aussi bien que l’année

dernière, mais c’est avant tout un cheval d’automne. Il va prendre des vacances

et reviendra à ce moment là. »

 

President José est encore là

En prenant la quatrième place de ce Gr1, President José

confirme qu’il a bien le niveau des meilleurs et a pleinement satisfait son

entourage. Dans la ligne d’en face, il avait le droit de rêver, galopant

librement aux côtés de Salder Roque et Bel la Vie et paraissant aller au moins

aussi bien. Mais une fois la dernière haie franchie, les deux premiers ont fait

parler la classe et lui a lutté pour les accessits, avec honneur et courage, ne

perdant la troisième place que dans les dernières foulées.

 

Montpellier, cinquième avec des regrets

« Ils ont beaucoup trop arrosé et mon cheval n’a fait que

des fautes de terrain, nous a confié Loïc Audon. Dans du bon terrain, je suis

persuadé qu’il aurait été troisième. Il finit toujours ses courses. Avec lui on

s’était trompé depuis le début, à vouloir le courir devant alors qu’il fallait

attendre. Jo a fait du très bon boulot. » Pour sa première participation parmi

l’élite de la génération des 4ans sur les balais, Montpellier a pris une bonne

cinquième place, après avoir flanché pour finir.

 

Une famille de sauteurs utiles

Élevé par Mme R. Mongin, Salder Roque est issu d’une famille

de sauteurs honnêtes. Il est le frère de Kourtroom (Courtroom), gagnant de

quatre courses sur les obstacles, liane de la roque (Officiel), makaho de la

roque (Officiel) et pearl de la roque (Villez), tous plusieurs fois lauréats.

Mère de Salder Roque, la orotava (Mendez) a été élevée par Éric Puérari. Elle a

gagné trois courses avant de se placer de Listed. Blue Snow (Arctic Tern),

deuxième mère de Salder Roque, a produit voyage en douce (Bellypha), trois fois

placée de Listed à 2ans.

SUR LA PISTE

Salder roque (1er) : Toujours en bon rang, il a filé le

favori Bel la Vie lorsque celui-ci a durci dans la ligne d’en face puis est

venu à son flanc en entrant dans la dernière ligne droite et l’a dominé du

minimum au passage du poteau.

Bel la vie (2e) : Attentiste dans le sillage de l’animateur

Baan Rim Pa, l’a devanc » en entrant dans la ligne d’en face et a imprimé un

rythme sélectif. Il a sauté le dernier obstacle en tête, botte à botte avec

Salder Roque et a lutté courageusement jusqu’au passage du disque final, ne

s’avouant vaincu que dans les derniers mètres.

Prince oui oui (3e) : Parmi les premiers, s’est montré

plusieurs fois fautif durant le parcours, tout en ayant un peu tiré en début de

parcours. Sollicité dans le dernier virage, il s’est vaillament défendu sur le

plat pour obtenir la troisième place.

President José (4e) : Après s’être laissé emmener tout au

long du parcours, il faisait un véritable canter en entrant dans le dernier

virage. Dans le bon wagon des cinq, il a sauté la dernière haie avec un temps

de retard sur Bel la Vie et Salder Roque, puis n’a pu résister au retour de

Prince Oui Oui aux abords du poteau.

Montpellier (5e) : En position d’attente, il s’est rapproché

au bout de la ligne d’en face pour entrer dans le dernier virage avec les

meilleurs. Il est ensuite resté côté corde et a fait illusion jusqu’au saut de

l’ultime obstacle, après quoi il a quelque peu baissé de pied.