Seulement cinq dans une nouvelle étape pour 2ans

Autres informations / 29.06.2010

Seulement cinq dans une nouvelle étape pour 2ans

MAISONS-LAFFITTE, Mercredi

Avec une supplémentation, elles ne sont que cinq engagées

dans le Prix Soya (D), réservé aux pouliches de 2ans. La nouveauté de la course

et son parcours des 1.400m ligne droite de Maisons-Laffitte n'a pas attiré les

foules. Le Prix Soya n'a pas été vu sur les programmes depuis cinq ans et à

cette époque, il se courait au mois de mai sur 1.000m et était labellisé

"B". Le "Prix Soya d'aujourd'hui" n'a plus rien en commun

avec l'ancien. Il "remplace", avec son pendant pour les mâles, le

Prix Pharsale (D) qui a été déplacé cette année du début du mois de juillet au

mois de septembre.

Le Prix Soya peut emmener les meilleures d'entre elles vers

le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), lors de la grande semaine de

Vichy, ou vers le Prix Six Perfections (L), trois jours plus tard à Deauville,

mais qui n'est réservé qu'aux femelles.

 

Mambia monte les marches

En trois sorties, Mambia (Aldebaran) a beaucoup progressé.

Ses résultats le prouvent puisqu'elle a débuté par une quatrième place, puis

une deuxième et enfin un succès, mais surtout, c'est son comportement qui fait

foi de ses progrès. Lors de sa victoire, sur les 1.200m de SaintCloud, elle est

partie très vite, a pris la tête et a contrôlé la course du départ à l'arrivée.

Faire cela à 2ans, pour sa troisième sortie, démontre une belle maturité. Elle

est en mesure de franchir ce cap dans le Prix Soya et elle sera rallongée de

deux cents mètres pour cela. Elle a montré de la vitesse, mais son pedigree est

aussi fait de beaucoup de tenue.

 

Les trois pouliches de cédric Boutin

Cédric Boutin avait d'abord engagé deux de ses pouliches

dans cette épreuve et puis finalement, une troisième a été supplémentée, c'est

Rugia carla (Statue of Liberty) qui court à réclamer depuis le début de sa

carrière. Mais l'entraîneur présente surtout deux autres pouliches expérimentées

: Irish Chope, une fille d'Indian Rocket qui n'a

jamais gagné mais qui a déjà bien couru sur 1.400m (3e),

et Pinelde (High Yield), une pouliche aux huit sorties, sans

victoire, mais qui a toujours été dans les quatre premiers.