Soleil de sivola fait mouche d’entrée de jeu dans les groupes

Autres informations / 24.06.2010

Soleil de sivola fait mouche d’entrée de jeu dans les groupes

RÉSULTATS

AUTEUIL, Jeudi

 Thomas Trapenard nous

l’avait confié lors de la dernière victoire de Soleil de Sivola (Discover

d’Auteuil), son protégé fait partie des meilleurs sauteurs de 4ans et il n’a

pas manqué de le prouver en remportant le Prix La Périchole (Gr3) ce jeudi. «

Je ne voulais pas courir aujourd’hui à cause de la chaleur, nous a-t-il

déclaré, mais son propriétaire a insisté et il a eu raison. » Dur comme le fer,

Soleil de Sivola a résisté à toutes les attaques dans la phase finale et

surtout à celle de Saccageur (Poliglote), qui a réalisé une excellente ligne

droite malgré tous ses efforts sur les obstacles et ses quelques fautes. Alors

qu’on attendait un match entre Olé Companero (Sholokhov) et Surfing (Califet),

il n’en a rien été. Olé Companero a été dominé à la lutte et s’est contenté de

la troisième place, non loin des deux premiers. Quant à Surfing, il a parsemé

son parcours d'erreurs qui ont finalement eu raison de son talent, se classant

seulement cinquième, à distance du quatuor de tête.

Attentiste dans le sillage des animateurs, Soleil de Sivola

s’est rapproché dans la ligne d’en face puis a porté une longue attaque à ses

rivaux, les faisant "plier" dans les cent derniers mètres. C’est à l’usure

que l’élève de Gilles Trapenard assied sa supériorité, exactement comme il

l’avait fait lors de sa dernière sortie. Malheureux durant une bonne partie de

sa carrière, la roue a définitivement tourné et il peut désormais préparer avec

confiance les gros "morceaux" de l’automne.

 

Saccageur boiteux

Saccageur avait impressionné lors de ses débuts victorieux

en steeple-chase il y a dix-sept jours sur la butte Mortemart. Pas par ses

qualités de sauteur mais par la facilité qu’il avait démontré pour s’imposer.

Saccageur a une nouvelle fois perdu beaucoup d’influx sur ses sauts, forçant

beaucoup son geste. Après avoir joué les attentistes, il a ensuite tracé une

remarquable fin de course mais n’a pu dominer Soleil de Sivola. Et le

représentant de Magalen Bryant est rentré aux balances en boitant de

l’antérieur gauche. « C’est malheureux, tout se passait bien depuis le début de

la réunion, nous a déclaré David Powell, mais là, le cheval est boiteux. On ne

peut pas tout contrôler avec les chevaux. »

 

Olé Companero habitué aux accessits

Le protégé de Guillaume Macaire n’a plus gagné depuis le

mois de septembre lors de sa deuxième sortie en steeple-chase. Depuis, il a

participé à sept courses pour six accessits, à chaque fois dans le trio de

tête. Le dernier en date était dans un Gr1, le Prix Ferdinand Dufaure, où il ne

trouvait que les très bons Saint du Chenet (Poliglote) et Kauto Stone (With the

Flow) pour le dominer. Ce jeudi, la course semblait lui tendre les bras, mais

une fois de plus, il a été battu à la lutte. Grand animateur de l’épreuve,

comme lors de ses trois dernières courses, il n’a été débordé que sur le plat.

 

Le neveu de Rêve de Sivola

Élevé par Thomas et Gilles Trapenard, Soleil de Sivola est

né du bon étalon d’obstacle Discover d’Auteuil, père notamment d’Or Noir de

Somoza. Il est le premier produit de Neva de Sivola (Blushing Flame), une

jument qui a montré de la qualité en obstacle, parvenant à s’imposer à Auteuil

dans le Prix du Bois Rouaud. Son deuxième produit, Sivola Gambler, est le

propre frère de Soleil de Sivola ; âgé de 3ans, il reste sur quatre bons

accessits à Auteuil et Enghien, dont une deuxième place dans le Prix des

Cévennes. « Neva de Sivola était une très bonne jument de course, nous a confié

son éleveur, Gilles Trapenard. Elle n’avait pas beaucoup de modèle mais

beaucoup de qualité et de courage, qu’elle donne à tous ses produits. Soleil de

Sivola et Sivola Gambler sont ses deux premiers produits et ils sont très bons.

Le plus jeune n’a pas fini de faire parler de lui. Neva de Sivola a été saillie

tous les ans, elle nous a donné un beau mâle de Le Fou, qui est déjà parti

outre-Manche, elle est suitée de Shanmeer et a été saillie par Network cette

année. » Éva de Chalamont (Iron Duke), la deuxième mère de Soleil de Sivola,

est à l’origine de Rêve de Sivola (Assessor), double lauréat de Gr1

outre-Manche, le Champion Novice Hurdle de Punchestown et le Challow Novices’

Hurdle de Newbury.