Trille divine confirme ses bons debuts

Autres informations / 23.06.2010

Trille divine confirme ses bons debuts

RÉSULTATS

COMPIÈGNE, Mercredi

Trille Divine (Marchand de Sable) a contenu jusqu’au bout

les assauts d’Oloha (Muhaymin) dans la phase finale et ouvre son palmarès à

l’issue du Prix de l’Étoile de la Reine (F). La protégée de Caroline de la

Soudière-Niault a confirmé la prestation de ses débuts à Maisons-Laffitte, où

elle n’était dominée que par la ???jDg rising Star ??Satu maré (Namid). « C’est

une bonne pouliche, nous confiait alors son entraîneur, je n’ai que trois

chevaux à l’entraînement et elle travaille presque mieux que Han Shan (Limnos),

qui a un an de plus qu’elle. » Contrainte de prendre la tête de l’épreuve,

faute de volontaire, Trille Divine a emmené le petit peloton de sept partantes.

Attaquée et dépassée par sa grande rivale Oloha à cinq cents mètre du but, elle

a ensuite bien réagi pour reprendre l’avantage et ne plus le quitter à cent

cinquante mètres du poteau, en résistant vaillamment aux assauts de la

pensionnaire de Christian Baillet. Trille Divine a été courageuse mais a aussi

montré les limites de sa tenue, comme l’a confié son entraîneur : « 1.400 mètres,

c’est un peu le bout du monde pour elle. On ne va donc pas la rallonger tout de

suite. Elle a été très regardante, c’est un bébé, je pense qu’elle a de la

marge de progression. » Deuxième, la favorite Oloha n’a pas à rougir de sa

performance. Attentiste, elle est venue librement porter une vive attaque à la

lauréate et n’a été dominée que par un balancier défavorable. Troisième de la

???jDg rising Star ??Tin Horse (Sakhee) lors de ses débuts, elle ne devrait pas

tarder à ouvrir son palmarès. Une longueur et demie plus loin, c’est irish

Chope (Indian Rocket) qui a pris la troisième place, confirmant ses précédentes

bonnes prestations.

 

la nièce de Brilliance

Élevée par Olivier Martinez et alors nommée Olive de Prim's,

Trille Divine est passée aux ventes de yearlings d’octobre et à changé de nom à

cette occasion. Acquise 17.000€ par Caroline de la Soudière-Niault, elle est le

cinquième des six produits de Brilliantly (Priolo), une jument qui a peu couru,

mais qui est la propre sœur de Brilliance, la lauréate des Prix Saint-Alary

(Gr1) et Pénélope (Gr3), qui s’est aussi classée troisième des Prix de Diane,

Vermeille et des Irish Oaks (Grs1). Trille Divine est la sœur de l’utile Bright

Luck (Key of Luck), qui s’est imposé à 2 et 3ans sur le sable deauvillais.

Buck’s Dame (Damascus), la troisième mère de Trille Divine,

est à l’origine de Dictator’s Song (Seattle Song), qui a remporté deux Grs3 sur

1.200m, avant de devenir étalon.