Un bon tremplin vers les groupes

Autres informations / 26.06.2010

Un bon tremplin vers les groupes

Prix Sea Bird (A)

Cette réunion dominicale à Saint-Cloud ne va pas battre des

records d’engagements, des huit participants du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1)

aux six pouliches du Prix de Malleret (Gr2). De la même manière, ils ne sont

que sept mâles de 3ans à s’engager dans le Prix Sea Bird (A). Pourtant, une

fois de plus, la qualité est au rendez-vous et le lot est homogène. Difficile

de faire un choix : les sept poulains ont l’occasion de briller et de succéder

à l’ancien représentant du Prince Karim Aga Khan, manighar (Linamix). C’était

la troisième victoire consécutive de Manighar, qui avait ensuite triomphé à

deux reprises au niveau Listed, avant de s’avouer vaincu pour la première fois

de sa carrière dans le Prix de Lutèce (Gr3).

Ce Prix Sea Bird présente souvent de futurs stayers de

premier plan et rarement des chevaux de distance classique ou intermédiaire. Le

dernier en date à s’illustrer à un haut niveau était balius (Mujahid), vainqueur

en 2006, qui s’est classé deuxième des Gr1 hongkongais sur 2.000m, le Queen

Elizabeth II Cup et le Hongkong Cup. Cette course se place comme un excellent

tremplin vers les Groupes et Listeds, catégories dans lesquelles trois des

participants se sont déjà essayés.

 

Quatre poulains restent sur un succès

Les participants ambitieux ne manquent pas au départ du Prix

Sea Bird. Ils sont quatre à rester sur un succès, dont deux qui l’ont fait sur

la piste de Saint-Cloud. Plenty Pocket (Super Célèbre) a fait sensation en

dominant très facilement l’opposition qui lui était proposée le 4 juin dans le

Prix Diatome (B), en passant le poteau avec trois longueurs d’avance sur ses

rivaux. Auparavant il avait échoué à ce même niveau mais était tombé face à une

opposition de première catégorie, à savoir le récent sixième du Prix du Jockey

Club (Gr1), lumineux (Motivator).

Après avoir pris la sixième place du Prix des Gobelins (F)

de Plenty Pocket, en débutant, zack hall (Muhtathir) a ensuite très bien

remporté son maiden clodoaldien, laissant une bonne impression. En progression

constante, le représentant du duo Mathieu Offenstadt–Mikel Delzangles, à

l’honneur cette année avec l’excellent makfi (Dubawi), peut à nouveau faire

parler de lui.

brampour (Daylami) vient de remporter un Quinté sur la piste

de Chantilly. C’est le poulain le plus aguerri. Le provincial mogadishio

(American Post) revient tenter sa chance à Paris, suite à son facile succès

dans une "B" sur la piste d’Angers.

 

deux maidens au départ

Parmi les sept partants, deux poulains n’ont pas encore

passé le poteau en vainqueur. Gomez adams (Green Tune) avait très bien débuté

début avril dans le Prix Juigné (F) de Silver Pond (Act One), se classant

troisième, sans être particulièrement heureux pour finir. Le pensionnaire de

Philippe Demercastel avait alors tenté sa chance dans le Prix La Force (Gr3),

préparatoire au Prix du Jockey Club (Gr1), mais n’avait pas pu faire mieux que

septième, visiblement encore trop tendre pour jouer un bon rôle. Il s’est

ensuite remarquablement comporté dans une "D" à Saint-Cloud, dominé

seulement par Zack Hall, qu’il retrouve ce dimanche. L’autre poulain encore

maiden est waldhorn (Slickly), un habitué des bons accessits, qui s’est

toujours classé troisième à l’exception de son unique tentative au niveau

Groupe, où il a pris la cinquième place du Prix Greffulhe (Gr2), à près de six

longueurs de la ??? jdG rising Star ? ice blue (Dansili). Modèle de régularité,

Waldhorn bénéficie de bonnes lignes. Il a toutefois été nettement dominé en

dernier lieu par Plenty Pocket, qu’il retrouve sur sa route.

 

lancelot, chevalier déchu

Lancelot (Bahri) réalisait un sans faute jusqu’à ce qu’il

tombe sur les ???jdG rising Stars ??air trooper (Monsun) et Shimraan (Rainbow

Quest), à l’occasion de son premier essai au niveau Listed. Il a dû se

contenter de la troisième place à cinq longueurs du duo de tête. Toutefois, ces

deux derniers n’ont plus été revus depuis cette course, alors qu’ils auraient

logiquement dû prendre part au Prix du Lys (Gr3), pour s’orienter ensuite vers

le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Lancelot, lui, est encore compétitif et

va tenter de renouer avec la victoire qui lui allait si bien avant de croiser

la route des deux étoiles.