Un grand planteur dominé par un magistral lope de vega

Autres informations / 06.06.2010

Un grand planteur dominé par un magistral lope de vega

la ???JDG Rising star ??Planteur (Danehill Dancer) se

présentait comme le favori français dans le Prix du Jockey Club (Gr1) avec une

autre ???JDG Rising star ?, Lope de vega (shamardal). il venait de remporter

très facilement le Prix Noailles (Gr2), mais n’avait pas été revu depuis. entre

temps, il avait effectué un travail sérieux sur les aigles et était venu faire

quelques tours du rond de présentation pour se familiariser avec l’endroit,

même s’il y avait déjà couru à 2ans. « Vous allez voir, il est dans un très bel

état », nous a-t-on prévenu avant la course.

Nous avons vu. en arrivant dans le rond de présentation,

Planteur était magnifique et d’un calme olympien devant des centaines de

personnes encerclant l’ovale. C’est d’ailleurs ce que nous faisait remarquer

son entraîneur, Élie lellouche, après avoir mis son jockey, anthony Crastus, en

selle : « en tout cas, il est calme ». l’entraîneur a ensuite filé dans la loge

de son propriétaire, l’Écurie Wildenstein. Concentré, il attendait serein le

départ de ce french derby. Planteur est bien sorti des stalles. il s’est placé

tout de suite derrière son leader, vivre Libre (sadler’s Wells), escorté par

lope de Vega. un peu allant par moment, il a suivi lope de Vega dans son effort

dans la ligne droite, mais il a rapidement dû s’avouer vaincu. Planteur n’a pas

pour autant démérité : il s’est battu jusqu’au bout pour prendre une deuxième

place aisée.

LE GRAND PRIX DE PARIS COMME PROCHAIN OBJECTIF

De retour au rond de présentation, samuel Fargeat, jockey de

Vivre libre dit à Guy Wildenstein : « Merci Monsieur, c’est dommage ! »

Planteur arrive : la déception se lit sur les visages, même si le poulain a

fait sa valeur, ce qui n’était pas dit avec un lot de vingt-deux partants.

« aujourd’hui, il est tombé sur meilleur mais il fait sa

course, nous a déclaré Élie lellouche. il n’avait pas couru depuis deux mois et

il avait beaucoup de vitesse en partant. le "gosse" [anthony Crastus,

son jockey, ndlr] m’a dit qu’il était un peu frais. Nous allons voir comment il

récupère mais en principe, on devrait le revoir dans le Grand Prix de Paris

(Gr1, 14/07). » au regard de la génération des 3ans sur la distance classique,

Planteur devrait trouver une compensation dans le Gr1 de longchamp.

 

ICE BLUE ET BEHKABAD : PAS DE DÉCEPTION NI D’UN CÔTÉ NI DE

L’AUTRE

Parmi les autres belles chances françaises de la course

figuraient le "Bary-abdullah" ice blue (Dansili) et le

"Rouget-aga Khan" behkabad (Cape Cross).

ice Blue a fini septième, après avoir fait longtemps

illusion pour une belle place derrière lope de Vega. « il a eu un très bon

parcours et je ne suis pas déçu par sa course, nous a dit Pascal Bary. il a

tout simplement semblé fatigué dans les derniers mètres. »

behkabad (4e) a refait du terrain dans la ligne droite, après

avoir voyagé en douzième position à l’extérieur. un comportement et un résultat

qui ne sont pas sans rappeler son frère Beheshtam l’an dernier... « Notre

cheval court très bien, nous a dit Georges Rimaud, Directeur des aga Khan

studs. il est battu par de très bons chevaux ; le résultat d’aujourd’hui est

logique. » Des propos confirmés par Jean-Claude Rouget : « Nous sommes très

contents, même si nous aurions préféré être seconds. Mais nous n’avons pas à

nous plaindre, car nous avons battu de nouveau tous les chevaux que nous avions

précédés auparavant. Ce que l’on sait désormais, c’est qu’il peut faire 2.400 mètres.

s’il récupère bien, il pourrait courir le Grand Prix de Paris. »

 

CAPE BLANCO, SEULEMENT DIXIÈME

Favori d'un Prix du Jockey Club ouvert, Cape blanco

(Galileo) n'a pu finir que dixième. il a totalement craqué dans la ligne droite

et n'a pas d'excuse à faire valoir, comme l'a déclaré son entraîneur, aidan

O'Brien. Mais Cape Blanco a dû voyager à l'extérieur. il n'a pas eu le meilleur

des parcours et a d'ailleurs créé une petite vague dans la ligne droite quand

son jockey l'a décalé. Bien qu'ayant le champ libre, Cape Blanco est resté

"là". Dimanche, celui qui avait battu Workforce (King's Best) dans

les Dante stakes (Gr2) le mois dernier, avant que ce dernier ne remporte le

Derby d'epsom (Gr1) de sept longueurs, n'a pu tenir son rang de favori.