Un mardi absolutely royal

Autres informations / 14.06.2010

Un mardi absolutely royal

Début du meeting de Royal Ascot

Quelle entame ! Mardi, à Ascot (Angleterre), la suprématie

européenne sur le mile va se jouer dans un intervalle de 1 heure 20. A 15h30

(heure française), nous saurons qui est le meilleur miler d’âge du Vieux

continent ; et à 16h50, nous aurons la même réponse en ce qui concerne l’élite

des 3ans sur 1600m. Deux courses que vous vivrez dans JDG en texte et en vidéo,

grâce à notre envoyée spéciale sur place Sophie Marest.

 

Le premier de ces deux tournois titanesques est les Queen

Anne Stakes (Gr1), où Goldikova (Anabaa) ira chercher un historique 9e Gr1 !

Pour mémoire, le record appartient toujours à Dahlia, avec onze Gr1… De retour

sur sa distance préférée, après une victoire dans l’Ispahan sur 1.850m,

Goldikova est une logique favorite, face à deux vieux cuirs anglais (Paco boy,

tenant du titre et fils de l’étalon du Hoguenet Desert Style) et irlandais (rip

Wan Winkle, lui aussi déjà gagnant de Gr1 sur ce même parcours). Sans oublier «

l’Aga-Royer » dalghar qui, fait amusant, est comme Goldikova un fils d’Anabaa.

Hum… La perspective d’un doublé d’un étalon français à Ascot, voilà qui est

alléchant.

Le second « Choc des Titans-Milers » est les St James’s

Palace Stakes (Gr1). Là aussi, les Français possèdent deux très belles chances

de succès, avec le « Delzangles » Makfi (Dubawi), paradoxalement chargé

d’incarner la solidité des lignes anglaises (celle des 2000 Guinées), et le «

Royer Dupré » siyouni (Pivotal), défenseur des lignes françaises (il a fini

devant Lope de Vega dans le Fontainebleau puis derrière lui dans la Poule, où

il a été emmuré vivant). Ne boudons pas notre plaisir de voir, dans le temple

sacré de Royal Ascot, deux petits Frenchies chargés de déterminer quelle ligne sera

la meilleure…

Et ce n’est pas terminé ! Car à 16h05, les meilleurs

sprinters du monde ont rendez-vous au départ des King’s Stand Stakes (troisième

Gr1 du jour). Le premier des deux topsprints du meeting s’annonce une fois de

plus comme une lutte entre un visiteur australien body-buildé (nicconi) et une

meute de pitbulls « Made in England », emmenée par kingsgate native et equiano.