Young tiger termine troisième, le "fr" karlov most l’emporte

Autres informations / 28.06.2010

Young tiger termine troisième, le "fr" karlov most l’emporte

INTERNATIONAL 

MADRID (ES), Dimanche

Gran Premio Ciudad de Madrid (A)

Le vainqueur du Défi du Galop 2009 et leader actuel du

challenge européen, Young Tiger (Tiger Hill) n’a pu conserver son invincibilité

sur l’hippodrome de la Zarzuela, à l’occasion du Gran Premio de Madrid (A).

Après avoir attendu son heure non loin des animateurs, il s’est rapproché dans

le tournant final en dehors, tout en étant caché. Dans la ligne droite, il a

tenté de venir en pleine piste, mais il n’a pas eu le coup de reins qu’on lui

connaît et a finalement pris la troisième place. Il n’avait plus fini aussi "loin"

depuis sa tentative dans une course à conditions marseillaise en juin 2005. Il

concluait alors quatrième sur du bon terrain. Mais le terrain de la piste

madrilène était souple ce dimanche, ce qui aurait dû favoriser Young Tiger.

D’un autre côté, ce terrain indiqué comme "pesado" a quelque peu

rallongé la distance. C’est un élément qu’il faut prendre en compte dans la

défaite relative de Young Tiger : le cheval de Javier Gispert a peut-être

trouvé le temps long après avoir couru sur des distances avoisinant les 2.000m.

Et c’est d’ailleurs un véritable stayer qui s’est imposé sur les 2.500m imposés

: Karluv Most (Della Francesca). Il avait remporté le Premio Villamejor, le St

Leger espagnol sur 2.800m à Madrid l’an passé. Dernièrement, Karluv Most avait

de plus pris la troisième place du Premio Corpa (B) sur 3.000m. Et ce dimanche,

c’est sa tenue qui a fait la différence. Karluv Most a eu un bon parcours dans

le sillage des premiers et pour finir, il s’est montré courageux pour contenir

Entre Copas (Sakhee), autre cheval de longue distance. Le succès de Karluv Most

est aussi celui de la France puisqu’il était entraîné jusqu’à ce printemps par

Xavier Thomas-Demeaulte, avant de rejoindre les boxes de José Luis Maroto. Il a

été élevé par Jean-Pierre Colombu, au Haras du Buff, où il est né, et était

monté par Jérémy Crocquevieille. L’ancien jockey français est d’ailleurs en

tête au classement de la Cravache d’or espagnole devant JoséLuis Martinez et

Julien Grosjean. Il a, de plus, réalisé un coup de trois ce dimanche qui

conforte sa place de leader chez les cavaliers ibériques.