Zack hall confirme, en bon cheval

Autres informations / 27.06.2010

Zack hall confirme, en bon cheval

 

 Zack hall (Muhtathir)

est en progrès, c’est ce qui était annoncé avant le départ du Prix Sea Bird (A)

et il n’a pas manqué de le prouver en triomphant, plus facilement que ne

l’indique l’écart à l’arrivée. Le protégé de Mikel Delzangles a bénéficié d’un

parcours sur mesure dans le sillage des animateurs et en deuxième épaisseur. «

La course a été limpide, nous a expliqué son entraîneur, et son jockey l’a tout

de suite bien placé. Le lot était bien meilleur qu'en dernier lieu ; il a fait

une très bonne course. Il va maintenant prendre un peu de repos, puis on

montera doucement les échelons en passant probablement par une Listed.   » Pour sa

deuxième participation sur la piste de SaintCloud, Zack Hall y conserve son

invincibilité. Une fois décalé par Thierry Thulliez, il a facilement pris la

mesure de ses adversaires, puis s’est contenté de contenir toutes les attaques.

Zack Hall s’est repris une fois devant, à la manière des bons chevaux qui n’en

font jamais trop pour finir. Le Prix Sea Bird révèle souvent de futurs chevaux

de Groupe et cette victoire s’annonce pleine de promesses pour le représentant

de Mathieu Offenstadt, dont la casaque a fait merveille cette année dans les

2.000 Guinées (Gr1) de Newmarket avec Makfi (Dubawi). Zack Hall a passé le

disque final avec trois quarts de longueur d’avance sur ses adversaires et ses

cinq premiers poursuivants se sont tenus en à peine plus d’une longueur.

 

Lancelot à revoir sur plus court

En finissant bon deuxième, Lancelot (Bahri) n’a pas déçu son

entourage. Le pensionnaire de Jean-Marie Béguigné rendait deux kilos au

lauréat, ce qui a certainement eu une incidence sur le résultat final. Pour sa

troisième tentative sur 2.400m, il a manqué d’un petit quelque chose pour finir

et pourrait être revu sur une distance plus courte prochainement.

« Il court très bien et on ne peut pas lui reprocher

grandchose depuis ses débuts, nous a confié son mentor. Il rendait deux kilos à

ses adversaires aujourd'hui. Je pense qu'il a la pointure d'une Listed sur

2.000m/2.100m. Je vais donc le raccourcir car à ce niveau, il ne tient pas la

distance. D'autant qu'aujourd'hui, le rythme n'a pas été très rapide et

quelques chevaux ont été brillants. »

 

Waldhorn en bon finisseur

Waldhorn (Slickly) a été le seul à refaire beaucoup de

terrain dans la phase finale ; le pensionnaire de Thierry Doumen s’est

parfaitement racheté de sa dernière course, où il finissait à plus de trois

longueurs de Plenty Pocket (Super Célèbre), seulement sixième aujourd’hui.

Malgré des circonstances de course défavorables, Waldhorn a tenu un bon rôle et

ne devrait plus tarder à ouvrir son palmarès.       

 

Une souche "Aga Khan" de Zakaria hakam

Zack Hall est né d'halawa (Dancing Brave), une jument issue

des Aga Khan Studs qui a été achetée en 2001 pour le compte de l’élevage de

Zakaria Hakam. Halawa a mis au monde quatre produits  dont  Afaf

(Spectrum), qui a remporté le Prix Fille de l’Air (Gr3) à Toulouse, mais aussi

Zack Dream (Dream Well), lauréat d’une "B" à Chantilly et deuxième du

Prix du Lys (Gr3) de Montmartre (Montjeu). Halawa est une bonne poulinière. Ses

quatre produits se sont imposés en compétition et tous ont montré de la

qualité.

hanzala (Akarad), la deuxième mère de Zack Hall, a remporté

trois Listeds sur des distances comprises entre 2.000 et 2.500m. Elle est aussi

la mère d'hasainiya (Top Ville), une lauréate de Listed sous la férule de John

Oxx, avant de devenir la mère d'hasanka (Kalanisi), double lauréate à ce niveau

outre-Manche. Sa troisième mère, halwah (The Minstrel), est, elle, à l’origine

de houmayoun (Shernazar), lauréat du Derby d’Italie (Gr1) en 1990.