Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Maisons-laffitte, dimanche

Autres informations / 26.07.2010

Maisons-laffitte, dimanche

MISSION

ACCOMPLIE POUR BURN THE  BREEZE

« On

savait qu'elle avait les moyens de gagner une Listed et l'objectif est atteint.

Pour ne pas perdre une année complète, on a décidé de la faire saillir. Elle est pleine de Naaqoos (Oasis Dream) actuellement. »

En remportant le Prix de la Pépinière (L) ? dont elle avait pris la deuxième

place l’an dernier, Burn the Breeze (Beat Hollow) a rempli

l’objectif que lui avait fixé son entraîneur Helena Van Zuylen. Elle a ainsi obtenu du caractère gras, un

"plus" avant sa future carrière de poulinière qui est déjà bien

lancée. Comme nombre de pouliches ayant été saillies, elle a affiché encore des

progrès pour s’imposer dimanche. « L'an dernier, elle avait déjà très bien couru

dans cette épreuve [corde à gauche, ndlr] derrière Synergy et avait ensuite

failli battre Daryakana dans une autre Listed, nous a précisé l’entraîneur

cantilien. Ensuite, elle ne s'est pas adaptée à la "fibrée", comme

beaucoup de chevaux. Pour sa rentrée, elle avait besoin de courir. Je voudrais remercier Patrick Gautier, du Haras du Cornica, où la jument

a été au pré-entraînement. Ainsi,

elle a toujours travaillé et cela a été plus facile de la reprendre ensuite.

Pour la suite de son programme,

c'est encore difficile à dire. Tout dépend

combien de temps elle peut encore courir. Enfin,

l'important est qu'elle ait gagné sa

Listed, cela fait toute la différence. »

LE PRIX DE LA GRANGE BATELIÈRE EN RÉFÉRENCE

Couru

le 3 juillet à Longchamp, le Prix de la Grange Batelière (B) été une bonne

course référence en vue de ce Prix de la Pépinière. De fait, la lauréate, Biased (Haafhd), a fini plaisamment à

la troisième place tandis que One Clever

Cat, troisième sur l’hippodrome du bois de Boulogne, a conclu deuxième.

NOUVELLE DÉCEPTION DE BOARD MEETING

On

s’attendait à beaucoup mieux de la part de la JDG Rising Star Board Meeting (Anabaa), qui s’est révélée incapable d’accélérer dans la phase finale

de l’épreuve pour

terminer non-placée. Certes, la pensionnaire d’Élie Lellouche n’a pas eu un

parcours en or, voyageant en troisième

épaisseur, le nez au vent, mais sur

sa vraie valeur, elle aurait dû

terminer dans les trois premières.

LA SŒUR DE LETHALS LADY

Burn

the Breeze avait pris part à sept courses en Angleterre, gagnant son maiden et

prenant cinq places. Elle avait même tenté sa chance au niveau Listed, sans

succès (7e). Elle possède un papier plus qu’intéressant. Elle est en effet la

sœur utérine de Lethals Lady (Rudimentary),

troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et sept fois placée de

Groupe. Elle est aussi la nièce de Manntari (Doyoun), gagnant

des National Stakes

(Gr1) au Curragh à 2ans.