Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Maisons-laffitte, dimanche – prix amandine (l)

Autres informations / 26.07.2010

Maisons-laffitte, dimanche – prix amandine (l)

¡

CAMPEONES !

Maisons-Laffitte est aux couleurs de l’Espagne : Irish Field (Dubawi), le

protégé de Mauricio Delcher-Sanchez, a

remporté le Prix Robert Papin (Gr2). Sportivement, c’est d’ailleurs un week-end

100% ibérique, puisque le cycliste

Alberto Contador a remporté son troisième Tour de France et Fernando Alonso a triomphé dans le Grand Prix d’Allemagne, sans oublier le sacre de

l’équipe de football espagnole lors de la Coupe

du monde. Deuxième du Prix du Bois (Gr3), battu sur le fil par Keratiya (Iron Mask), Irish Field s’offre

un premier Groupe et se place désormais comme un sérieux candidat au Prix Morny (Gr1). « Il avait très

bien couru dans le Prix du

Bois (Gr3) qui constitue

une bonne ligne en vue du Prix Robert Papin (Gr2),

nous a confié son entraîneur. Il était bien rentré de sa dernière

course et on y comptait,

aujourd'hui. Nous n'avions pas donné

d'ordre à Christophe Soumillon et

il l'a très bien monté. Nous allons voir comment il récupère

pour nous décider sur la suite de son programme et une éventuelle participation au Prix Morny (Gr1).

Mais il est vendu pour Hongkong

et il faut prendre cela en compte. Quoi qu'il en soit, il a de  la tenue

pour aller sur 1.400m avant la fin de l'année et ce qui l'avantage,

c'est qu'il est très mature. » Bien qu’il ait été victime d’une vague

dès le départ, Irish Field s’est immédiatement placé dans le sillage de l’animateur, Broox (Xaar), puis a déboîté à deux cents mètres du but et a

facilement créé la différence. Très maniable,

le poulain espagnol a parfaitement répondu aux ordres de son jockey et a placé

une bonne accélération. En fils de Dubawi

(Dubai Millenium), Irish Field est un petit poulain, qui pourrait être nettement rallongé. Avant d’investir

la France, Irish Field avait gagné deux courses à Madrid en autant de

tentatives : une première qui était réservée aux 2ans et une seconde où il

avait triomphé très facilement. Très estimé,

Irish Field était aussi engagé dans les Coventry Stakes (Gr2).

LA PREMIÈRE VICTOIRE ESPAGNOLE

DANS LE "PAPIN"

En 2008, le Prix Robert Papin s’était offert pour la première

fois à un poulain italien, avec la victoire de Lui Rei (Reinaldo), qui dominait

l’Anglaise Percolator (Kheleyf). Cette fois-ci, c’est au tour de l’Espagne

d’inscrire ses couleurs au palmarès de l’épreuve. Les propriétaires d’Irish

Field, Sunday Horses Club S.L., « sont six frères ; les frèresMaldenano, nous a déclaré Mauricio

Delcher-Sanchez. Ils ont quatre chevaux à l'entraînement en Espagne et ils sont tous chez moi. » Mais de l’autre

côté des Pyrénées, ils apparaissent sous le nom de la Cuadra Chicago. Ils sont

notamment propriétaires d'un bon poulain,Norris (Peintre Célèbre), qui s'est

accidenté alors qu'il faisait partie des meilleurs 3ans espagnols et était

favori du Derby ibérique.

BROOX LE MEILLEUR 2ANS D’EOGHAN O’NEILL

En

prenant la deuxième place du Prix Robert Papin, Broox a réalisé une grande

performance. Le musculeux poulain d’Eoghan O’Neill a été le grand animateur de

l’épreuve et s’est montré très courageux pour

finir. « C’est très bien ce

qu’il a fait, nous a confié son mentor.  Il est courageux, pour un fils de Xaar. C’est le meilleur

poulain de l’écurie. Il devrait probablement courir le Prix Morny

(Gr1), en fonction de la façon dont il récupère. » Irréprochable depuis ses

débuts en compétition, Broox n’a jamais été vu plus loin que deuxième en quatre

courses. À 2ans, il en paraît déjà trois, de par son physique de déménageur.

APPROVE SE RÉVEILLE TROP TARD

À

quatre cents mètres du poteau, Approve (Oasis

Dream) paraissait complètement battu, pourtant, le poulain de William Haggas

s’est ressaisi et a fini très vite pour échouer à la troisième place, à une

courte tête  

d’un   meilleur    classement.

« Approve court très bien, mais on regrette qu'il se soit déconcentré à quatre

cents mètres du poteau, au moment où la course s'est vraiment lancée, nous a déclaré Harry Herbert, le manager de l’écurie de groupe Highclere Thoroughbred Racing. Il

est très vert encore et a mis du temps avant de se remettre dedans. Ensuite,

comme vous avez vu, il a très bien fini. Il devrait courir les Gimcrack Stakes désormais et je ne pense pas qu'il

revienne en France pour courir le Prix Morny.

» Approve était le plus titré du lot et le seul à avoir déjà triomphé au

niveau Groupe. Il avait remporté les Norfolk Stakes (Gr2) lors du meeting de

Royal Ascot, mais avait ensuite déçu quelques semaines plus tard à Newmarket.

WIZZ KID PREMIÈRE POULICHE À L’ARRIVÉE

Le Prix

Robert Papin réussit souvent aux pouliches, mais cette année, la première à

l’arrivée n’a fini que quatrième. Wizz Kid (Whipper), la pensionnaire

de Robert Collet, n’a toutefois pas démérité,

concluant à une encolure d’un meilleur classement. Elle restait sur un franc

succès dans le Prix

Yacowlef (L) à Deauville et, comme lors de ses débuts, elle a été soutenue de bonne heure par son jockey, mais n’a pas pu revenir sur ses rivaux.

Elle devrait pouvoir

beaucoup progresser et semble en mesure d’être nettement rallongée. Son premier

poursuivant, le favori et JDG Rising Star Tin Horse (Sakhee) a fini à une longueur et demie,

sans jamais se montrer menaçant.

UNE GAGNANTE DES 1.000 GUINÉES

POUR TROISIÈME MERE

Élevé en Irlande par Denis

McDonnell, Irish Field (Dubawi) a été acheté en Irlande pour 18.000€ par Marc-Antoine

Berghgracht aux ventes Goffs. Il est le premier produit de Turkana Girl

(Hernando), une sœur de Leo (Pivotal), vainqueur des Royal Lodge Stakes (Gr2)

et deuxième des Superlative Stakes (Gr3), et de Balkenhol (Polar Falcon),

lauréat de deux Listeds en Italie.

On the House (Be my Guest), la

troisième mère, a remporté les 1.000 Guineas Stakes et les Sussex Stakes (Grs1) et s’était auparavant classée

deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1). Elle est la mère d’Art of War, un gagnant de Listed.