Maisons-laffitte, mercredi

Autres informations / 30.06.2010

Maisons-laffitte, mercredi

LUMINEUX BRILLE SOUS LE SOLEIL MANSONNIEN

c’est

fait ! lumineux (motivator) a

décroché le caractère gras qui lui était promis en remportant le Prix ridgway

(L) ce mercredi à maisons-Laffitte. sixième du Prix du Jockey club (Gr1), le

pensionnaire d’André Fabre s’est

imposé   de belle manière devant son

compagnon de box et jdg rising star royal revival (King’s Best). « J'ai eu un peu peur à mi-ligne droite,

a déclaré Pierre-Yves Bureau, mais il a bien

réaccéléré quand l'autre l'a attaqué. À présent, il a gagné sa Listed, c'est

bien, et il devrait disputer le Prix eugène Adam (Gr2). » Lumineux était le

dernier à entrer dans sa stalle de départ et s’est engagé

avec un poil rendu humide, plus par la chaleur

pesante que par un état de nervosité. Bien parti, il s’est installé sur une

première ligne en deuxième épaisseur et en léger retrait de sir ector (dynaformer). Très facile durant le parcours, c’est avec

cette même impression de facilité qu’il est entré dans la dernière ligne

droite. Alors que ses adversaires étaient déjà sollicités, lui semblait

nettement au-dessus du lot lorsque son jockey l’a empoigné. « on n’a pas été

très vite et il a mis un peu de

temps à venir jusqu’à ce qu’il prenne son action à cent cinquante mètres du

but, a expliqué olivier Peslier. il avait bien tenu sa partie dans le

"Jockey club" et là, il descendait de catégorie et était logiquement

le favori de l’épreuve. » royal revival a été le seul à attaquer Lumineux dans

la phase finale, mais le représentant de l’écurie Godolphin n’a pu que pousser

son partenaire d’entraînement vers le disque final. À cent cinquante mètres de

l’arrivée, Lumineux a placé une deuxième accélération qui a anéanti tous les

espoirs de royal revival. Les deux protégés d’André Fabre se placent comme des candidats sérieux aux épreuves de

Groupe et ont laissé leurs adversaires du jour à plus de deux longueurs.

LA BONNE TROISIÈME PLACE

DE CROSSWIND

dans un

petit lot par la quantité, suite au forfait du pensionnaire de nicolas clément,

allesson (ranson o’War), c’est crosswind (cape cross) qui a réglé le

sprint pour la troisième place, derrière les deux pensionnaires d’André Fabre.

Le poulain d’Alain de royer dupré ne disputait que sa deuxième course et a

parfaitement tenu son rôle. dans le sillage des animateurs, il est venu

attaquer sir ector et l’a finalement dominé dans les derniers mètres.

SAGHAR PERD SON INVINCIBILITÉ

Le rouget-Aga Khan saghar (red ransom)

passait un test à

l’occasion de ce Prix ridgway. invaincu

en deux courses dans le sud-ouest, il se mesurait pour la première fois

à des chevaux parisiens de premier

plan. Les enseignements ne sont donc pas concluants pour le pensionnaire de Jean-claude

rouget, qui n’a jamais été capable de se montrer menaçant. il a finalement conclu à la cinquième et dernière

place à plus de deux

longueurs du peloton.

AUX ORIGINES DE MATIARA ET MARATHON

élevé par ses propriétaires, les Wertheimer & Frère,

Lumineux est un fils du derby-winner motivator,

qui ne réussit décidément pas mal du tout !

Lumineux est aussi le premier produitde Mydarshaan (darshaan), une jument modeste qui était entraînée par christiane Head-maarek. sa deuxième mère, Mypreciousprospect (mr Prospector), est

à l’origine de cinq produits référencés pour quatre gagnants, dont Pony girl (par darshaan, comme la mère

de Lumineux), qui s’est placée au niveau Listed sur 2.100m et qui est actuellement

la mère de trois poulains qui ne se

sont

pas encore exprimés en compétition.

Pour retrouver la richesse du papier généalogique de Lumineux, il faut remonter

à sa troisième mère, Most Precious (nureyev),

une jument entraînée par christiane Head-maarek, qui a pris la deuxième place

du Prix de la salamandre (Gr1) et la troisième place du "marcel Boussac" (Gr1). elle est ensuite devenue la mère

de quatre chevaux black type dont les excellents Matiara (Bering), lauréate de la Poule d’essai des Pouliches (Gr1) et

deuxième du Prix de diane (Gr1), qui a ensuite été exportée outre-Atlantique, elle a remporté un Gr1 avant

de se blesser mortellement en

compétition ; et Marathon (diesis),

vainqueur du Prix du muguet (Gr2), de deux Grs3 et troisième du Prix d’ispahan (Gr1).