Vente d'été arqana – mercredi 30 juin

Autres informations / 30.06.2010

Vente d'été arqana – mercredi 30 juin

LA VENTE D’ÉTÉ REBONDIT

UN CHIFFRE D’AFFAIRES ET UN TAUX DE VENDUS EN

PROGRESSION

Avec un

chiffre d’affaires de 2.694.800 euros, ventes

amiables incluses, la vente d’été d’Arqana a enregistré un rebond de 6,3% après

une vacation 2008 en repli. Le pourcentage de vendus progresse nettement pour

s’établir à 66,5%.

CHEVAUX À L’ENTRAÎNEMENT

79% des

chevaux à l’entraînement présentés ont changé de mains, un score très

satisfaisant en adéquation avec l’objectif de cette vacation qui est d’assurer

la rotation des effectifs des grandes écuries. Toutefois, en l’absence de

locomotives, le niveau de prix s’est révélé inférieur à l’année précédente,

avec un prix moyen en baisse à €16,994. Parmi les chevaux à l’entraînement

ayant réalisé les meilleures enchères, on peut citer : Le lot 135, aMico Mio,

qui a rejoint le catalogue grâce aux Wild cards, a été adjugé 150.000€ à Paul nataf, proche des vendeurs. Gagnant de la

coupe des Trois Ans (L.) l’an dernier

à Lyon, il réalise

cette année un bon début de saison sous la houlette

de Jean-marie Béguigné, terminant successivement 2ème et 3ème de

Listed à Lyon. le lot 162, sir lagrange, un anglo de complément âgé de 4 ans, a été adjugé pour la somme

de 91.000€ à Highflyer Bloodstock. entraîné par Antoine Lamotte d’Argy, il a récemment terminé 3ème sur

les haies d’Auteuil pour ses débuts en obstacle.

KaZZene, lot 203, a été acheté

par Hubert Barbe pour 88.000€. 4ème lors de sa dernière sortie

dans une course B, ce fils de cozzene âgé de 3 ans

s’est placé de Listed à deux reprises cette année pour l’entraînement de Fabrice chappet. dalaYir, lot 126, a trouvé preneur à 65.000€ sur une enchère de

l’entraîneur britannique Gary moore. ce trois ans par Tiger Hill, qui compte

une 4ème place pour son unique sortie à ce jour,

est issu d’une excellente souche Aga Khan, sa mère étant la demi-sœur de

dalakhani et daylami. il était

entrainé par Alain de royer   dupré.

STORES DE DEUX ET TROIS ANS

La

session de stores (chevaux de 2 et 3 ans inédits à vocation obstacle) réalise une performance plus acceptable que l’an dernier, où ce segment de marché avait particulière- ment

souffert. Le prix moyen sur l’ensemble de cette section passe de 12.916€ à 25.073€

tandis que le chiffre d’affaires enregistre une augmentation de près de 70%. Le pourcentage de vendus se

redresse également grâce au resserrement de l’offre sur ce segment. Au sein des stores,

c’est la section

des 2 ans qui a affiché la progression la plus

significative. c’est dans cette catégorie que le top-price de la vacation a été atteint : 160.000€ 

pour  le  lot  39, 

un  hongre  par   Astarabad

présenté par le Haras de la  croix-sonnet. Acquis par l’entraîneur

mansonnien Jehan Bertran de Balanda, cet AQPs est le premier produit de miss Academy,

une fille de Video rock qui s’est placée au niveau Gr.1 sur les haies en Grande-Bretagne. ce prix démontre la

capacité de la vente à valoriser les très

bons stores, et on ne peut que regretter la difficulté à attirer davantage de chevaux

de ce type, alliant pedigree et modèle, vers le circuit des ventes publiques.

2 ANS DE PLAT PRÉSENTÉS MONTÉS

renforcée

cette année en nombre et en qualité, la session de 2 ans montés a consolidé son

rôle de 2ème volet de la breeze up de mai. Le prix moyen de 18.964€ est en

légère augmentation par rapport à 2009 alors que le nombre de chevaux présentés

est passé de 27 à 47 dans le même temps. Le

2 ans ayant réalisé l’enchère la plus élevée

est le lot 87, un fils de Pivotal et de la

toute bonne MUsicanna dont    il est le premier produit. ce poulain était

présenté par mocklershill. eric Hoyeau a déclaré à l’issue de la vacation : « cette

vente se situe sur un créneau assez délicat car elle regroupe différentes catégories. or on remarque que

le segment des deux ans de plat se consolide, que la section de chevaux à l’entraînement joue son rôle en assurant la rotation des effectifs des grandes

écuries, mais que le marché des stores reste difficile malgré une certaine

amélioration par rapport à l’année passée. Pourtant le top price de €160,000 réalisé

par un fils d’Astarabad âgé de deux

ans démontre la capa- cité de cette vente à valoriser

les bons éléments, et ce en dépit du repli du marché britannique et

irlandais puisque l’acheteur est un entraîneur

français. dès lors on ne peut que regretter

les difficultés que nous éprouvons à

attirer vers les ventes publiques les bons profils

d’obstacle, en tant que stores ou une fois à l’entraînement ».